70-346 practice exam 300-070 braindumps 300-135 item pool 400-051 exam questions

Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ» – Comité des familles

Actualité

  • Home / PodcastsPrimo-infection à VIH…

Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»

Primo-infection à VIH : « Je croyais que c’était une grippe au départ »

Sofi : J’ai 29 ans et je suis séropositive depuis 2009 et je suis maman d’une petite fille qui a 2 ans et demi. J’ai été contaminée plus ou moins fin 2008 et en février 2009 j’ai commencé à avoir les premiers symptômes de la maladie. C’était typiquement de la fièvre, une grosse fatigue qui faisait que je n’arrivais plus quasiment à me lever. Une poussée d’urticaire aussi. J’ai eu des boutons un peu partout sur le corps. Donc c’est suite à ça que je me suis dit qu’il y avait peut-être un risque de VIH. J’avais eu un rapport non protégé juste avant, je n’étais pas tranquille par rapport à ça. J’avais fait un test en janvier qui était négatif. En février, comme j’ai eu beaucoup plus de symptômes, je me suis dit peut-être que le test de janvier était négatif mais comme ça ne faisait pas 3 mois, il y avait encore un doute. J’ai refait un test fin février début mars et du coup qui était positif. On m’a conseillé d’aller voir directement l’hôpital, à l’époque c’était le Kremlin-Bicêtre, comme j’étais suivie là-bas. Mon médecin était près de là-bas donc, on m’a orienté vers le Kremlin-Bicêtre. J’ai fait tous les tests et effectivement, c’était bien ça. On m’a dit que j’avais fait une primo-infection juste après avoir été contaminée, ce qui est assez rare de ce que j’ai compris. En général les gens sont contaminés puis il se passe une période, ça peut être un an, deux ans, cinq ans, dix ans, sans qu’il y ait aucun symptôme. Sauf que moi c’était juste après la contamination qu’il y avait un symptôme, même plusieurs symptômes. Du coup, j’ai été suivie par le docteur Goujard au Kremlin-Bicêtre qui est spécialisé dans tout ce qui est primo-infection. À l’époque, je ne savais rien de tout ça mais j’ai compris après que c’était le médecin référent, en tout cas, dans le rapport Yéni, il me semble qu’elle a participé aussi à un chapitre sur ça.

D’un côté, je suis contente d’avoir été primo-infectée dans le sens où j’ai vu tout de suite que j’étais malade et du coup j’ai pu avoir un suivi rapide. Je pense que, d’après ce que disent les médecins, c’est plutôt une bonne chose d’être suivie rapidement dans le cadre de cette maladie parce que du coup, on n’a pas une chute de CD4 importante, la charge virale est prise à temps donc le virus peut être éteint assez rapidement avec la prise des antirétroviraux. J’étais traitée juste après la découverte de la maladie et du coup j’ai retrouvé une charge virale indétectable au bout de 6 mois après l’infection. Depuis, je suis suivie, ça se passe bien et il n’y a pas de soucis par rapport à ça.

Clairement je pensais que c’était une grippe au départ. Après j’ai eu les boutons donc c’était plus qu’une grippe donc, bon peut-être que ce serait passé au final, que mon corps aurait réagi mais j’étais vraiment dans un état assez pitoyable. Donc c’est pour ça que j’ai fait un deuxième test. Chaque corps réagit, je pense, différemment. Je préfère avoir été traitée assez rapidement sachant que maintenant il y a aussi une étude qui a été faite je crois, qui dit que les personnes qui prennent un traitement dès le départ, donc juste après la contamination et qu’ils le suivent bien et qui sont indétectable depuis 3 ans, au bout de 3 ans de prise de traitement, ils peuvent arrêter. Donc, j’en ai parlé aussi à mon infectiologue qui m’a dit qu’il y avait que quelques patients qui étaient dans ce cas-là parce que, en gros, il fallait avoir des détecteurs de la maladie assez puissants dans le corps pour pouvoir prétendre à un arrêter un traitement. Donc apparemment, je ne fais pas partie des personnes qui peuvent arrêter mais il y a quand même des études qui sont faites pour dire que si on prend bien les traitements pendant 3 ans, juste après l’infection, on peut après être du coup plus résistant et du coup arrêter son traitement et pendant une période un peu plus longue que… mais bon après, je ne sais pas. Si dans mon cas ce n’est pas possible, ce n’est pas grave. Je continue mon traitement et l’important c’est que j’aille bien. Mais c’est vrai que ça peut être intéressant pour certaines personnes de prendre vraiment bien un traitement pendant 3 ans et puis d’arrêter pendant, je ne sais pas, 5, 10 ans, tout en restant suivi et de ne pas réactiver la maladie, ça peut être une bonne piste pour ceux qui sont concernés.

Comme je savais que j’avais pris un risque, que la personne avec qui j’avais pris un risque était peut-être porteuse. Il y avait quand même quelques doutes sur… à l’époque j’avais confiance en lui mais il y avait quand même quelques doutes après qui sont apparus. Je suis allée me renseigner sur Internet, sur Wikipédia, Google est ton ami (rires). Donc sur Wikipédia j’ai tapé VIH et je me suis rendu compte qu’il y avait vraiment beaucoup de symptômes qui ressemblaient à tout ce que j’avais. Donc après je ne voulais pas non plus trop en faire une parano et tout ça mais bon, au fur et à mesure je me suis quand même bien rendu compte qu’il y avait vachement de similitudes. Et c’est pour ça que j’ai fait un test plus tard, un mois après avoir fait mon premier test qui était négatif. C’est là que c’était positif.

La première fois que j’ai fait un test, c’est parce que j’avais été voir mon gynécologue, j’avais un problème au niveau gynécologique. Je lui ai dit que j’avais pris un risque, que j’avais eu un rapport non protégé. Il m’a dit : « Mais ce n’est pas grave, ne vous inquiétez pas, allez voir votre généraliste, il va vous faire une prescription pour faire un test dans un laboratoire ». Ce que j’ai fait. Mon généraliste m’a dit : « Oh mais ce n’est pas grave, ça arrive à tout le monde, allez faire votre test ». J’ai fait mon test en laboratoire. Ils m’ont dit que c’était négatif. Je suis repartie, on ne m’a rien expliqué du tout. À la fin, j’étais contente d’avoir un test négatif. Je suis rentrée chez moi, j’étais soulagée. Et puis comme un mois après je voyais que ça ne passait pas, j’étais toujours super faible et tout, je me suis dit : « C’est quand même bizarre ». C’est là où j’ai appelé Sida info service, qui m’a dit aussi pareil : « Mais non, ça arrive à tout le monde, il ne faut pas vous en faire madame, vous n’êtes pas la seule dans ce cas-là, il n’y a pas de soucis ». Donc bon, pareil, j’ai attendu encore 2 ou 3 semaines. Et puis ça ne passait toujours pas. Je suis retournée voir un autre médecin. Je lui ai dit que j’avais un test au mois de janvier et ils m’ont dit qu’effectivement il y avait un délai de 3 mois pour vraiment être sûr du résultat. Je lui ai demandé de me refaire un autre test. C’est sûr qu’il ne faut pas alerter tout le monde en disant… mais bon, là je les avais appelés pour une question précise. Ils auraient juste dû me dire de refaire un test ou ne pas me dire d’office que c’était ça parce que, dans certains cas ça peut être ça. Ne pas dire aux gens des choses qu’on ne sait pas.

J’étais juste au stade de me dire qu’est-ce que j’ai donc j’ai regardé sur Internet ce qui pouvait correspondre à ce que j’avais et donc après quand c’était ça, je ne savais pas du tout ce que c’était en fait. Pour moi, c’était vraiment la mort tout de suite. Mon généraliste me l’a annoncé en plus dans une salle d’attente. Il y avait la secrétaire médicale juste à côté, il y avait 2-3 patients qui étaient juste derrière la porte qui pouvaient tout entendre parce que ce n’était pas fermé. Donc c’était un peu abrupt et j’aurais pensé qu’il aurait au moins pu prendre la peine de me faire venir dans son cabinet, fermer la porte et me dire voilà, vous avez ça mais… sur le coup, je crois qu’il m’a un peu dit que ce n’était pas très grave, enfin, dans le sens où je pouvais me faire soigner tout ça mais, on est tellement abasourdi par la nouvelle qu’on n’entend pas tout ça. On entend juste, vous avez le VIH. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. C’est après, à l’hôpital, on m’a dit pareil, on m’a quand même rassuré sur le fait qu’on pouvait bien vivre et qu’il fallait juste se faire suivre régulièrement, prendre des traitements peut-être ou pas, en fonction de comment ça évoluerait. Je pense qu’on n’est jamais préparé à avoir une telle nouvelle. Après, c’est une question d’apprendre à vivre avec en fonction de comment les gens aussi autour de nous vivent avec et je pense que pour ça, le fait de rencontrer d’autres personnes concernées ça m’a beaucoup aidé. Plus que les discours des médecins qui étaient assez rassurants mais je crois qu’il faut se confronter à ce que vivent les autres pour voir qu’on peut aussi vivre pareil.

Pour moi, ce n’est pas du tout contraignant dans le sens où je supporte bien mes médicaments et je n’ai pas de problème avec, sachant que j’ai changé deux fois de traitement depuis le début. Mais juste pour une question de confort parce que les premiers étaient un peu trop lourd et puis, ça me donnait quelques effets secondaires. Maintenant, j’en ai plus du tout donc je suis à juste 2 médicaments par jour donc c’est vraiment très faible. J’ai aucun souci par rapport à ça. Après, c’est juste une question de, à long terme, je ne sais pas les effets de ce traitement. Je me dis que dans 10, 15 ans, peut-être que je verrais qu’il y a des effets secondaires à ces traitements et que du coup, le fait d’arrêter maintenant pendant une petite période pourrait peut-être m’éviter d’avoir d’autres effets plus tard. Mais ça, c’est un peu une question d’effets à court terme ou à long terme. Est-ce qu’on préfère à court terme, être sûr de sa prise en charge ou éviter des effets à long terme ? C’est un peu une question toujours de prise de risque ou d’être sûr à 100% que tout va bien. Chacun doit décider de ce qu’il a envie de faire. Mais tant que les médecins ne me disent pas oui, effectivement dans mon cas, on peut arrêter le traitement, je ne vais pas faire de pause thérapeutique sans l’accord des médecins. Je préfère autant les prendre et voir d’ici quelques années si vraiment j’ai des effets secondaires, je ferai ce qu’il faut pour essayer que ce soit le moins possible mais pour moi la prise en charge de la maladie reste une priorité. Donc tant qu’on ne me dit pas que je peux arrêter, je continue.

Sur le même sujet :

 Laurence Morand-Joubert : « Beaucoup de médecins passent à côté de la primo-infection à VIH »

 Laurence Morand-Joubert : « Je pense que les gens ont le choix d’avoir un traitement ou pas en France »

 Primo-infection chez la femme enceinte : risque de transmission VIH très élevé

Transcription : Sandra Jean-Pierre

168 Comments

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour , je me pose quelque question jai eu 1a 2 prise de risque en juin 2012 je ne suis pas certaine qu il avait la maladie mais jai appris part la suite quil se piquait !! Je n ai aucune symptome depuis mais j’ai fais un teste hier et on ma dit que j aurai le resultat demain ! Je suis en angoisse total . Sachant que depuis toute petite j ai un systeme immunitaire faible je me dis que j aurai deja du ressentir au moin quelque chose ?! Mais en attendant mon resultat jai vraiment tres tres peur

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Tania,

    J’entends tout à fait ton inquiétude concernant les “risques” que tu as pris. Cela dit ils remontent déjà à un certain temps et si tu devais avoir des symptômes, ils seraient apparus peu après les risques que tu as pris.

    Les meilleurs conseils à te donner sont donc les suivants :
    1- Retrouve ton calme car tu ne dois être anxieuse que si tu as confirmation d’être malade. Au jour d’aujourd’hui ce n’est pas le cas.
    2- Attends tes résultats. Ils te donneront confirmation de ton état de santé.

    Suite à cela, deux autres conseils :
    1- Si le test est positif, consulte rapidement un médecin pour être orientée vers les personnes compétentes.
    2- Quel que soit le résultat de ce test : protège-toi ! Ça évite les contaminations en tout genre et… l’angoisse !

    Bonne continuation.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Je croyais qu’un test était fiable 6 semaines après le rapport à risque ! Et que les symptomes de la primo ne pouvaient apparaitre que jusqu’a 4 semaines post exposition…. Ce témoignage me fait peur

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Gogzo, merci pour votre message et de la confiance que vous nous accordez. Pour vous donner une réponse complète sur les tests de dépistage et la primo-infection, je vais à nouveau me renseigner auprès de médecins mais je peux déjà vous dire que ce délai de 6 semaines est variable selon les tests.

    Avec les nouveaux tests rapides de dépistage : ce délai est de 3 mois. Cela signifie que le résultat du test rapide vous donne une certitude uniquement concernant la période antérieure aux 3 derniers mois.

     Avec les tests classiques : Avant, ils présentaient le même délai de 3 mois. Avec la généralisation de tests plus perfectionnés (les tests dits “combinés”), ce délai est réduit à 6 semaines. Vous entendrez peut-être dire que ces tests peuvent être faits dès 15 jours suivant une prise de risque : c’est vrai, au bout de 2 à 3 semaines, on peut déjà voir les signes de l’infection chez beaucoup de personnes. Mais si on souhaite être complètement sûr, il faut refaire un test au bout de 6 semaines. (source arcat santé)

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    (suite de mon message pour Gogzo) Et pour la primo-infection, je vous invite à lire/écouter la discussion qu’on a eu à l’émission avec Laurence Morand-Joubert :

     Laurence Morand-Joubert : « Beaucoup de médecins passent à côté de la primo-infection à VIH »

     tous les articles sur la primo-infection, discussion avec Laurence Morand-Joubert

    Je me tiens à votre disposition pour toutes demandes d’information de votre part

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Merci de votre réponse !

    Vos informations sont en conformité avec ce que j’ai pu lire par ailleurs. Ce témoignage ne colle donc a priori pas vraiment avec les recommandations officielles…

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Je dirai qu’il faut prendre en compte l’année où elle a fait son dépistage. Le test dépistage qu’elle a fait ne devait pas être un test combiné.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour à tous,
    Je suis Sofi, la personne qui a fait ce témoignage.
    Pour te répondre Gogzo, c’est vrai qu’en parlant j’ai sans doute été un peu floue sur les dates (mais j’imagine que c’est souvent le cas, on ne sait pas toujours quand on a été contaminé ni combien de temps ça fait…)
    En tout cas pour être plus précise, j’ai eu des rapports à risque fin décembre 2008/début janvier 2009.
    J’ai fait un 1er test de dépistage mi janvier 2009 car j’avais des doutes sur mon partenaire de l’époque. Ce 1er test était négatif, mais le médecin m’a dit qu’il se pouvait que le virus soit là mais pas encore détectable. Il m’a dit que pour être totalement sûre, il fallait attendre 3 mois après la prise de risque, et qu’au bout d’1 mois on avait déjà une bonne idée du résultat final, mais que les recommandations disaient d’attendre 3 mois pour être absolument sûre du résultat.
    J’ai appelé Sida Info Services à l’époque pour savoir si je devais demander le traitement d’urgence quand même car mon partenaire (je l’ai découvert alors…) n’était pas du tout ce qu’il prétendait être… Sida Info Service m’a dit “non non, ne vous inquiétez pas, tout va bien, si on donnait le traitement d’urgence à toutes les personnes qui ont pris des risques, ça pourrait aller loin”… J’en suis restée là.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Les symptômes de la primo-infection sont apparus fin janvier/début février 2009 (donc pile poile 4 semaines post-exposition, c’est cohérent avec ce que vous avez lu). Trop tard pour le traitement d’urgence… Et ce n’est que fin février que j’ai redemandé un nouveau de dépistage… qui s’est avéré positif.
    Donc grosso modo, faire un test 2 semaines après une prise de risque ne sert pas à grand chose car il peut être faussement négatif… Il faut attendre un mois pour être quasi-sûr, mais il y a encore un doute jusqu’à 3 mois révolus après la prise de risque… Le délai a peut-être été réduit entre temps à 6 semaines (2 mois et demi), je ne suis plus trop à jour de toutes ces infos médicales 🙂
    Et pour compléter, je conseillerais à tout le monde de se battre pour avoir le traitement d’urgence lorsque vous soupçonnez clairement quelque chose car 1 mois plus tard, c’est déjà trop tard…
    J’espère avoir répondu à votre question. N’hésitez pas si vous avez besoin de précisions… et j’espère que votre test était négatif !

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Sofi et merci beaucoup pour votre réponse!

    Tout est beaucoup plus clair.

    Bonne continuation à vous et très bonne fin de journée!

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut a toute et a touse …..avent tout je pence a ceux qui malheureusement on choper cette merde je vous souhaite de vivre le plus lomgtemp possible et detre heureux malgres tout……….
    Voila je mapel samir jai 23 ans je suis de marseille …il ya 2 semaine jai coucher avec une femme qui buver de lalcool et qui prener de la cocaine jai coucher que une seul foit avec elle et depuis je pete les plomfsi vous savier comme je regrette tout sa pour vous direqueun simple plaisir de 30 mn peux vous detruire toute une vie …. et depuis je panique je dort plus je mange plus jai eu de la fievre pendant 4 jout avec des courbature et une angine …et je me rend compte qur jai quelque petit bouton qui dorte sur mon corp maid vraiment pas beaucoup peux etre une dixaine je suis souvent fatiguer mais sava jarive a marcher et tout tranquille …… je pence tros a sa et sa me ronge du matin au doir apres je me dit c peux etre par ce quil fait froid maid bon en tout cas j’hespere que jai rience qui me fais peur cest que jai souvent des fourmit fans les main et que jai presque tout les symptomes……….

    Ps: si jai coucher que une seul foit avec elle ….quel est le pourçentage risque que je chope cetr merde ???????????

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Hello,

    Seul le test peut le confirmer. J’ai aussi des formis dans les mains et les pieds depuis longtemps..Et je suis souvent fatiguée.. Mais j’etais pas seropositive.. j’ai d’autres soucis de santé.. mauvaise circulation et une maladie auto immune qui s’est declenchée peut-etre apres un traumatisme il y a plus de 8 ans.. Le probleme est que ce soir je me sens comme si j’etais séropositive.. je sais pas pourquoi.. depuis deux jours je suis malade, j’ai attrapé froid..j’ai tres froid et je me sens fatiguée.. ca m’etait arrivé exactement le jour de noel quand j’ai été à l’eglise.. Quand je suis rentrée je me sentais pas très bien.. Ce dernier temps mon risque a été la fellation , je sais plus combien de temps.. 3 semaines, un mois ou 6 mois.. ca fait presque un an que j’ai pas fait le test. La dernière fois j’ai eu tres tres peur, c’etait horrible je veux plus vivre cette expérience. j’ai horreur de ce test. Je pratique escort pour gagner ma vie, car ma situation est tres compliquée.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Maintenant je pense à faire qqch pour regler mes soucis, trouver un travail, mais ca va etre tres dur surtout que j’ai des problemes de santé, je suis fatiguée, je suis seule et pas de sécurité sociale..C’est injuste ce que je vis..
    j’etais obligée de faire fellation naturelle à certains car ils aimaient pas avec préservatif.. Sinon un autre risque c’est les examens que je fais dans des laboratoires pour contrôler mes plaquettes. Comme j’ai un problème de sang que j’ai decouvert il y a 2 ans.. Moi j’ai commencé à avoir peur d’etre piqué dnas des laboratoires. Je sais que parfois on peut etre contaminé si on n’a pas de chance.. Ca m’etait arrivé il y a deux mois dans un laboratoire quand je suis allée faire une formule de sang pour verifier mes plaquettes, j’ai trouvé l assistante bizarre.. elle a jeté deux fois la seringue..J’avais un sentiment mauvais.. j’avais peur de cette personne. C’est la première fois quand ca m’etait arrivé. Et portait pas de gants, mais c’est pas la seule raison. C’était plutot ce qu’elle degageait comme énergie..

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonsoir mon cher!!

    Tout simplement t’as rein à imaginer ou à penser. Va voir ton médecin et passe tes examens et tu auras toutes les réponses.

    je te souhaite bonne chance et surtout que tout aille bien. ensuite, pense à éviter tout type de contacte à risque quelque soit les résultat de tes exam.

    si c’est négatif, pour le VIH, ou toutes autres IST, super. Dans le cas contraire, dit toi que c’est pas la fin du monde, si des personnes comme moi arrivons à vivre avec depuis des années tu y arriveras aussi

    Beaucoup de courage. Kiss! Kiss

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour,
    Est-ce la catasptrophe?
    je reconnais avoir convolé avec une dame aujourd’hui décédée, il y 8 voire 9 mois. Diagnostic final V.I.H. Ce qu’elle ne m’avait jamais révélé. Elle avait 49 ans et moi, j’en ai 59. Une anémie discrète normocytaire, normochrome vient de m”être décelée ce 05 janvier 2015. V.I.H ? je suis marié et ma femme qui venait de passer son bilan général est séronégative. Que faire? mon moral est au plus bas!

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour ou bonsoir je ne sais pas si les gens repondent toujours au commentaire mais on ne sais jamais voici mon histoire .Voilà 4 mois que j’ai été confronter a une prise de risque je ne vais pas tarder sur mes question puis que de toute manière j’irais faire le test dans les plus bref délai avec mon père demain ci possible c’est arriver un mardi novembre 2014 le lendemain j’étais déjà très inquiet réflechissant sur mes actes de la nuit passé, le samedi je me sentais pas bien je crois que je fesais de la fièvre une baisse de la vue donc j’ai fait des recherche et je suis aller consulter un médecin la semaine qui suivait. il ma dit d’attendre 3 mois et donc durant c’est 3 mois jai fait de la diarrhée 2 fois je ne c pas si je fait la fièvre mais je sentais mon corps chaud certain jour et pas du tout le reste du temps j’ai passer un moi de janvier plutôt normal rien d’alarmant. Voila qui me pousse a vous posez les question suivante la fièvre aurais t elle du me clouer dans mon lit ? Ce qui ne fut pas le cas; la présence de 2 voir 3 symptome es ce que cela me condamne d’office ? Cette question peux paraître bizzare mais le cerveaux peut il inventer des symptome ? Genre suis je devenu parano a l’idée d’être malade. Merci

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    c est bizare et .. de lire une histoire presqu’identique a la mienne avec les memes interogations .et j attends toujours les reponses et comentaires des autres CR97.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour CR97,

    Ce message pour vous informer que nous avons votre message à la dernière émission de radio Vivre avec le VIH qui s’est déroulée mardi 20 janvier. Je vous invite à cliquer sur ce lien pour écouter/lire les commentaires => http://www.comitedesfamilles.net/nos-emissions-de-radio/emission-de-radio-du-mardi-20/article/forum-des-auditeurs-suis-je-devenu

    De plus, vous pouvez appeler Sida Info Service au 0 800 840 800 ou juste consulter leur site internet => http://www.sida-info-service.org/

    Merci pour votre confiance et à bientôt sur le site comitedesfamilles.net

    Sandra.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonsoir,

    Je tenais à vous faire part de mon histoire. J’ai eu une relation prolongée avec un Monsieur de 50 ans (24 ans d’écart). Le fait est qu’après plusieurs comportements provenant de sa part que ne m’ont pas du tout plus, j’ai commencé à me demander comment il était vraiment et surtout, qu’est-ce qu’il fesait quand il n’était pas avec moi car j’ai commencé a psicoter sur le possible fait qu’il puisse avoir le VHI. Un mois après ma dernière relation sexuelle avec lui, je suis allée faire les Tests complets sanguins. Tout est Bon. J’ai fait part à mon médecin de mon état de stress et anxiété concernant ce sujet et les 3 mois que j’avais lu qu’il fallait attendre pour qu’ils soient 100% fiables. Mon médecin m’a dit qu’i m’avait demandé des analyses complètes sur tout. Que s’il y avait une possible infectiion j’aurais des altérations sur d’autres données. Bref, j’ai demandée à ce Mr. de se faire les tests.Il les a fait et me les a envoyées. Il s’agit d’un test de microbiologie, sur un échantillon de sérum. Résultats négatifs mais j’ai peur qu’il ai pu les modifier. Ces moments-là produisent une anxiété terrible. Soyez prudents et protegez-vous !

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour, je panique depuis 4 mois maintenant car j ai eu 4 rapport à risque à 1 Mois d’intervalle donc 4 fellations réceptive, la dernière date du 14 octobre 2014 mais entre temps j’ai eu de drôle de symptômes: fièvre entre 36,5 et 37,8, douleurs articulaire et musculaire, toux sèche, éruption cutané sur les épaules, langue avec des stries blanc, j’ai répéter les sérologie les deux 1 ère a 8semaines dans l’intervalle d’1 semaine elle était négative, la 3ème début janvier donc début du 3 eme mois Elle aussi négative et fin du 3 eme donc le 23 janvier elle était aussi.négative. Cependant je suis au 4ème mois et j’ai des prurits au niveau du cuire chevelu avec éruption, et dans pareils avec des doses on dirais de l’urticaire. Est-ce que quelqu’un a déjà eu ca ? Et si il y une possibilité que le statut sérologique deviens positif après ses 3 mois . Je souligne que mon copain a fait un test en fin des 3 mois et c’est négatif.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour , j’ai eu un rapport sexuel mercredi dernier avec une femme plus agée que moi et qui avait la réputation d’être une prostitué.

    je me suis protegé au debut mais pendant l’acte , le preservatif a craqué et je ne m’en suis pas rendu compte …

    depuis ce jour je ne cesse de déprimé car j’ai peur d’avoir était contaminé par le V.I.H . Je suis complétement perdu et je n’ose même pas avouer ce que j’ai fais à ma mére ( qui est medecin )

    Svp que dois-je faire ? Combien de temps dois-je attendre avant de faire un test ?
    y a t’il une astuce ou un conseil pour exterminer ce virus avant qu’il ne se propage ?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Riyd,

    Je me présente, je suis Sandra, je m’occupe de la gestion de messages sur ce site. Je vous conseille d’appeler Sida Info Service. Des interlocuteurs pourront répondre à toutes vos questions. C’est gratuit et anonyme. D’ailleurs, voici leur site où vous pouvez déjà trouver des réponses à vos questions => https://www.sida-info-service.org/?-DEPISTAGE-VIH-sida-

    Merci pour votre confiance.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonsoir,moi c est berthone .mon medecin ma conseil de prendre des aliment hyper protidique,norma lipidique et normal glucidique.svp j aimerai savoir le pourquoi de ces chaque hyper protidique,normal lipidique et normal glucidique.merci pour la reponse

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Question pour sofi ou qui peut me repondre
    Voila après un rapport a risque debut mai jai commencé à avoir des symptômes après 2 semaines fatigue fievre angine … g fait un test rapide a 3 puis 4 puis 5 semaines negatifs mais a 6 semaines devenu douteux et a 7 faiblement positif. La je suis à 8 semaines de la contamination et à 6 semaines de symptômes . La fièvre ne baisse pas et la fatigue n’en parlant pas… je voulais savoir si les symptômes qu’a eu sofi ont disparu quand ? Avec la prise de la tri ? Ou tout seul… je peux pas commencé la tri maintenant mais quand même je suis à bout et mon état ne s’améliore pas. C compliqué pour moi. Dans mon pays c pas du tout simple. Comment faire pour diminuer ces symptômes surtt fièvre et fatigue vu que j’ai trouvé un travail après 2 ans enfin et je commence en août et l alien qui est en mois sans prévenir me mets ko avec poussée de fièvre à n’importe quel moment de la journée lorsquil se multiplie (se replique) , je prends de l’efferalgan vitc au moins 2 fois par jour mais rien. Comment atténuer mes symptômes. Combien peut durer une primo symptomatique j en peut plus. Plus de 6 semaines de souffrance . C ça la vie avec le vih?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour
    j’aurais 28 ans dans 7 jours le 26 avril j’ai eu un rapport qui était protégé mais après le préservatif s’est déchiré et je me suis levé sur le coup de peur d’une contamination et ensuite j’ai appuyé sur mon gland et un liquide jaunâtre est sortie de mon pénis j’ai eu peur et j’ai changé de préservatif après je suis aller faire un test de dépistage qui s’est avéré négatif le médecin m’a parlé de la séroconversion et il m’a dit de revenir dans 3 mois pour avoir des résultats fiable puis aux environs de 4 semaines j’ai eu une Diarrhée qui n’a duré qu’une seule journée après cela j’ai commencé a stressé grave et depuis 5 jours je commence à sentir des douleurs sur fantômes sur certaines parties de mon corps au niveau de mon dos du bas ventre et souvent sur au niveau de mon testicule gauche et la sensation des fourmis dans mon corps et souvent je ressens certaines douleurs au niveau de mes aisselles au début ça a commencé avec mon aisselle droit et ensuite c’est l’aisselle gauche et après ce sont mes deux aisselles qui me faisaient mal et hier soir j’ai eu une forte fièvre et des douleurs thoracique j’avais du mal à respirer qui n’a duré que quelque heures de la nuit jusqu’au matin et matin je ressens aucune douleur à part le stress qui me tue et des démangeaisons fantômes

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Ali,
    Je ne sais pas où tu en es finalement de ta sérologie (VIH ou pas ? as-tu refait le test 3 mois après ton rapport non protégé?) mais en ce qui me concerne, après 2 mois de fièvre et de K.O. + la confirmation du VIH, j’ai été hospitalisée environ 3 semaines à l’hôpital où les médecins m’ont tout de suite prescrit une trithérapie pour éviter la réplication du virus. Certaines personnes se sortent “toutes seules” de la primo-infection, pour d’autres il est préférable de prendre tout de suite un traitement… Le mieux est sans doute de faire le point avec un médecin infectiologue, dans un service de médecine interne à l’hôpital. Bon courage en tous cas, on pense à toi.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour BRK,
    Aussi difficile que cela puisse paraître, je pense que le mieux serait de faire un test de dépistage pour en voir le coeur net… Au mieux tu n’as rien, et tu seras rassuré. Au pire c’est le VIH, et tu pourras te soigner en conséquence pour reprendre le chemin d’une vie plus sereine… Je te souhaite plein de courage, Sofi

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Merci Sofi je vais faire le dépistage le plus tôt possible

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour
    Après 3 mois sans aller faire un test après la prise de risque
    je commence à avoir des petit bouton sur le front et des petites douleurs passagères au niveau de mes aisselles mais sans ganglions enflées et je ressens aussi une fatigue durant la journée et le soir je me sens bien sans aucune fatigue et des aussi des battement de coeurs qui sont fort et douleur au niveau du triceps droit

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour voilà il y a 5 mois j’ai fais un dépistage pour VIH qui sais avérer négatif.apres j’ai eu 3 partenaires avec rapport non protéger pendant 3 mois. Et maintenant j’ai des drôle de symptôme perte de cheveux important mal au gencive qui se rétracte une grosse fatigue général,vision flou. J’attend une réponse de votre part cordialement

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr voilà il a 10 jours j’ai Hu une aventuré non protéger appres 10 jours j’ai attraper une infection urinaire et maintenent j’ai des nausées la personne à ce qui j’ai hu des rapports va à gauche à droite aurai t il un risque que je suis contaminer

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    BONJOUR A TOUS VOILÀ J’AI RENCONTRÉ UN HOMME EN AVRIL CETTE RELATIONS A PRIS FIN EN JUILLET J’AI EU DES RELATIONS NON PROTÉGÉ J’AI VU MA GYNÉCO LE 20 AOÛT SUITE A CETTE PRISE DE RISQUE ELLE MA FAIT DES PRÉLÈVEMENT VAGINAL ET UNE ORDONNANCE POUR FAIRE UNE PRISE DE SANG POUR RECHERCHÉ DES MST VIH GROSSESSE ET AUTRE DONC JE PATIENTE JUSQU’À LUNDI ET TOUJOURS PAS DE RÉSULTATS J’APPELLE INQUIÈTE LA UNE SECRÉTAIRE ME REPOND POUR LE TESTE HIV JE N’ES PAS LE DROIT DE VOUS LE DIRE J’ATTENDS LE MARDI JJE REÇOIS LES RÉSULTATS MANQUE DE POT CE SONT QUE UNE PARTIE DES RÉSULTATS JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI ON VEUX RIEN ME DIRE POUR LE VIH ES QUE JE LES ET QUE PERSONNE N’OSE ME LE DIRE JE COMPRENDS PAS QU’ON ME LAISSE COMME ÇA AVEC MES DOUTES ET M’ES PEUR JE SUIS TROP ENGOISER ET JE PEUX ME CONFIÉ A PERSONNE

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Après-une prise de risqUe 3 semaine Apres je ressent une grosse fatigue le vih fatigue ou c es jusTe pendant la promo un infinction et la fievre c es une fievre élevé ou qui passe avec du doliprane merci pour une reponse

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour

    j ais eu un rapport à risque il y a maintenant environ 1 mois (protegé)mais pas pour une felletion
    une quinzaine de jours apres j ais eu tres mal à la gorge ,j ais mis cela sur le compte de la clim ,j ais pris 3 bouteilles de sirop mais cette pharyngite persiste depuis maintenant plus de 15 jours ,et j ais depuis hier un petite diarrhée,
    je parcours les sites sur le vih est je suis assez inquiet car les symptomes que je ressens font parti de ceux ressentis durant la primo infection ,
    que me conseiller vous?
    merci
    cordialement

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Barde,

    je ne suis pas médecin,mais le seul conseil c’est; Va faire un dépistage, tu seras rassuré et ton stress retombera.de nos jours un grand nombre de personne vih sont indétectables en respectant un traitement c’est à dire non contaminant.sur une fellation c’est peu crédible mais en faite,seul un dépistage t’éclaircira,c’est anonyme et gratuit.

    Bon courge,

    bruno
    ,

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonsoir ,
    Voilà j’ai besoin d’être rassurée j’ai appris hier soir qu une personne avec qui j’ai eu des rapports en avril 2014 était porteuse d’une MST .
    Depuis Août 2014 je suis en couple avec une autre personne qui n’a pas de symptômes et je n’ai pas de symptômes depuis ce fameux événement. J’ai fais deux dons du sang en juin et août 2015 . Alors si je serais atteinte d’une MST cela se serait il su pendant mes dons ? Je vous remercie par avance de vos réponses je suis plus que bouleversée et stressée.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour
    le 29 Août, j’ai eu un rapport sexuel protégé mais le préservatif à craqué. M’étant rendu compte que le préservatif a craqué, je l’ai retiré et je me suis mis à pleurnicher sur mon sort. Pour ne pas trop paniqué, j’ai demandé à ma partenaire de faire le test VIH mais elle m’a rassuré qu’elle s’est fait examiner le mois passé et que son test était négatif. J’ai insisté qu’on aille à l’hosto mais il a refusé.
    Deux semaines après, j’ai eu des maux de tête mais qui n’avaient pas durés.( 2 jours)
    A quatre trois semaines, j’ai développé une sorte d’engine. Je me suis dit que tout était anéanti.
    4 semaines après l’exposition, j’ai fait un test VIH rapide et il était négatif.
    mais les symptômes ont persisté” rhume surtout avec des mucus verts au fond de la gorge”
    A six semaines après mon exposition, le résultat a été positif.
    Si vous tombez sur ce forum et que vos résultats sont négatifs, n’oubliez jamais de pratiquer l’abstinence. J’ai fait confiance au préservatif mais il m’a trahi. Que va devenir ma femme?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Mais heureusement les recherches sur le VIH avance d’ailleurs hier une collaboration de chercheurs européens ont découvert quelques chose qui pourrait vachement les faire avancer. Lisez cet article:

    http://abcscienctfic.blogspot.fr/

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjr, hier j’ai éu des rapports sexuels non protégés dans la mer avec une femme. Elle est plus âgée que moi. Lors de la penetration j’ai eu des déchirures au niveau du gland. Est-ce qu’il y a de risque pour attraper le VIH puisqu’on dit qu’il est difficile d’attraper le virus dans la mer? Depuis hier Je ne me sentais pas trop bien. J’ai des colliques et des vertiges juste après mon ejaculation . J’attends votre réponse dans le plus bref délai. Merci

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    j’ai eu un rapport sexuel non protégé vendredi , et aujourd’hui dimanche donc deux jours après j’ai la langue blanche avec des taches au fond de ma gorge .. j’ai vraiment peur .

    Est ce que vous trouvez ça normal ?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour ce message s adreese a sofi.tu as dit que tu avait des boutons mais est ce que les boutons sount sources de primo infections?je comprend pas trop.tu avait des boutons avant de faire le depistage mais quels genre de boutons?merci.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour,
    C’était une sorte de crise d’urtiquaire, des petits boutons rouges sur tout le corps comme un genre d’allergie… Je pense que c’était une manifestation du virus qui était déjà présent dans mon corps, et qui a provoqué cette réaction… J’espère que ça répond à votre question!

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour, avec un écho chez le gynécologue après deux semaines , il peut savoir s’il j’ai le Sida ou non ? il m’as dit ne tkt pas j’ai rien mais j’ai des doutes quand mm , merci de me répondre .

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    SVP réponds moi! J’ai aussi des ganglions a l’aine et au coup ça dure 1 mois. Des douleurs musculaires et articulaires. Le stress peut déclencher tout ca. J’attends vos réponses.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr à tous, moi c’est Stephan, j’ai 21 ans . J’ai eu 2 rapport non protégés.le 1er en novembre et le 2nd en décembre . mais quelque semaine après j’étais fatigué, g faisait un peu de fièvre surtout en soirée . g suis allé à l’hôpital pr faire des examens on a détecté que j’avais du paludisme et des amibes et j’ai aussi fait un test de VIH ki es sortie négatif. on m’a prescrit des médicaments q g nai pas encore acheté depuis quelques Jr j’ai encore eu de la fièvre et le manque dapeti .suis allé voir un médecin qui m’a dit que tout ceci peut être causé par le stress.car les filles avec qui j’ai couché non aucun symptôme. Dois avoir peur??

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr moi c est koko jsuis au Gabon en afrique j’ai eu une relation à risque avc une perne douteuse en avril 2015 dpui je stress j’ai aucun sign dpui mais dpui janvier on me dit j’ai perdu bocoup d poid et en février 2016 j’ai eu un autr rapport à risk!! Jfai dla gripp jpo de fièvre jpo de douleur muculair j ai rien apart la grippe! Jsui aller faire un test lundi 29 février ki saverai positif! Mais je n’y croiss po en ce test j’ai rfai un otr test ou jdoi aller chercher ls résultat ojdui ô mment ou jcris ce mg!! Dite moi kel snt ms chance detr négatif au deuxième test svp mercii

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour sofi. Il y a 10 jours j’ai eu un rapport non protéger avec une personne qui a de forte de chance d’avoir le sida. Au bout d’une semaine la j’ai des maux de gorges. J’ai mal quand j’avale, j’ai des nausées j’ai vomis 2 fois j’ai de la fièvre je me sens très faible et je suis toujours fatigué, j’ai mal aux articulations et aux muscles. Je suis très angoissé c’est trop long d’attendre 6 semaines. Merci de m’éclairer

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour, j’aimerais avoir des précision car je suis dans le doute total.
    Mon histoire : Le 15 novembre 2015 j’ai eu un rapport à risque avec une fille qui à un passé qui fait froid dans le dos par la suite, en moins de 2 semaine, j’ai eu de la fièvre, des maux de tête, de la diarrhée, la fatigue et ces symptômes ont duré environ 10 jours, j’ai vu un médecin qui prescrits des médicaments contre la diarrhée. Dans le mois de décembre, j’ai souvent eu des maux de tête, de la fatigue et de la diarrhée qui passaient rapidement.
    j’ai eu aucun symptôme dans les mois de janvier et février mais depuis quelque jours j’ai des lésion à l’anus, de la diarrhée( par plus de 4 selles par jours) et à de rare moment des migraine.
    demain 21 Mars 2016, je fais vais mon test car je doit avoué que depuis le 15 novembre 2015 je dors seulement 3h par jours j’ai même passé 2jours sans fermé les yeux.
    le stress, l’angoisse me tue, mes études ont pris un coup car je n’arrive plus me concentrer. J’ai vraiment peur. Ce soir une nuit blanche s’annonce !
    Merci des éventuels précisions quant à la signification des symptômes et aussi pour les soutient !

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour,

    je suis florille 32 ans J’ai fai mon test hier et je recupere mon resultat demain matin je suis tres engoiser car j’ai eu une prise de risque ya 1 an et ce qui me fait le plus peur cest 1mois et demi apres jai eu une grosse grippe comme j’ai jamais eu jme sentais tres afaible j’avais la fievre la toux je transpirais j’avais froid et ca a durer 4 jour et depuis 1ans jsuis hanter par l’angoisse et la peur et si demain cpositif je saurais pas quoi faire mon pere est mort du vih et ma mere vit avc mais peux pas lui en parler car pour elle c tabou rt elle ne l’accepte pas tres bien

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Sofi Agostini
    J’ai eu un rapport à risque en novembre 2014, suite à ça j’ai pris le traitement préventif de post exposition. 2 mois plus tard on m’a fait un test qui s’est révélé négatif. Comme j’avais du mal à y croire mon doc m’a prescrit une nouvelle analyse 1 mois plus tard soit 3 mois après l’arrêt du traitement qui était négatif. Malgré cela j’ai toujours cette angoisse. Est ce que je peux quand même être séropositive ??
    Aidez moi. Je vis dans l’angoisse depuis presque 5 mois. Merci de répondre à mon commentaire par mail

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour à tous,

    je m’appel Bruno et je vis en couple sérodifférents depuis plus de 15ans et c’est régulièrement que je fais des dépistages, aujourd’hui avec le dépistage rapide,(trod),l’auto-test ou l’élisa on peut assez rapidement s’ôter ces stress suite à une prise de risque;
    Une personne séropositif qui prend son traitement peut ne plus être contaminant,
    une personne qui ignore son statut,en allant se dépister contribue à la prévention.

    Bon courage à tous

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour à tous.
    J’ai lu tous vos commentaires et je suis désolé pour ceux qui sont infecté par se retro-virus.
    Tous d’abord il faut se dire que le vih de nos jour et une maladie chronique. Avec une bonne prise en charge on peut vivre une vie normal.
    Il faut se dire que n’importe quelle personne peut faire des erreurs malheureusement personne n’est à l’abris. Même moi j’ai pris un risque y a 7 semaine. Après 17 jour j’ai fait un test de recherche d’antigènes p24 qui concerne révèle négatif. Après cela j’ai refait deux test de 4eme génération à 7 semaine qui se sont tous les 2 négatif.
    Il ne faut pas aussi trop psychothé car le stress peut être la cause de plusieurs facteur. Aucun signe ne peut déterminer le vih, seulement un test plus de 6 semaine peut donné un résultat fiable. Il faut juste se dire que la vie ne s’arrêt pas la.
    Merci à tous et bon courage.
    Bon courage à tous.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjours,
    je voudrais être bref, il y a déjà presque 2 ans que je vis sous le stresse. malgres plusieurs test qui se révèle négatif.
    le supposé risque à eu lieu le 05 décembre 2014
    depuis le début de la semaine le lundi 30 j ai eu la fièvre et infection dans l urine, j ai pris le medoc et tt se calmer, et c est ,aujoud’hui le matin que j ai eu des rougeurs sur les jambe et les bras…
    est ce des faux négatif depuis tout ce temps.
    le dernier test je l ai fait au mois de mars.
    précision le test rapide.
    svp aider moi

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour,

    J’ai lu votre article et je voulais avoir quelques renseignements par rapport à ça! J’ai eu un rapport non protégé il y a trois jours et je voulais savoir si les symptômes apparaissent dans les jours qui suive la prise de risque, plus précisément après combien de temps ? Merci.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour à tous,
    J’ai eu un rapport à risques la semaine dernière.
    Je vois que l’on est tous dans le même état de panique…
    Alors j’essaie de me dire que de toute façon c’est trop tard, maintenant il faut assumer. Je pense que je ne ferai un test que dans 5 semaines histoire de ne pas avoir de faux espoirs avec un test qui serait fait trop tôt.
    Cependant, j’aimerais vous informer d’une chose essentielle que je n’ai appris qu’hier, donc trop tard : Après un rapport à risque ou tout contact probable avec le virus du VIH vous avez 48h pour vous rendre (et le plus tôt est le mieux!) chez votre médecin ou aux urgences de votre hôpital pour demander le TPE (traitement post exposition) qui a de très bons résultats pour empêcher le virus de vous contaminer!
    Attention, ceci ne doit pas être une excuse pour ne plus se protéger! C’est un traitement d’un mois minium avec de lourds effets secondaires et qui doit être pris à heures régulières.
    Voilà, j’espère qu’avec cette information vous pourrez bénéficier de ce traitement. J’aurais bien aimé savoir, mais on m’a dit que 7 jours après le rapport à risques c’est beaucoup trop tard pour le commencer.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bon courage à tous, je vous souhaite de tout cœur de ne pas avoir contracté le VIH (je me le souhaite à moi même également…). Et voilà, tirons-en les leçons, nos vies valent-elles qu’on prenne des risques avec des inconnus…
    J’aimerais bien pouvoir discuter avec des personnes ayant le VIH pour me préparer à la vie que ça amène. Y-a-t’il un forum où l’on peut prendre contact avec les autres? (je préfère me dire que j’ai attrapé le VIH et avoir une bonne surprise en cas de test négatif que le contraire)

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut jai eu un rapport a risque au mois d’août 2015 je ne me suis pas inquiete pour cela ou bout d’un mois je remarque les petites boutons rouge sur mon corps, pris de peur , j’ai espéré faire mes recherches sur le net, après 3 mois je suis allé me faire dépisté,et mes résultats était négatif, très joyeuse je suis rentré, après TT cela j’ai repris une relation, au mois de février ,je me suis abstenu des rapports sexuels avec ce dernier, au bout de 2semaine j’ai accepté le faire par amour et sans préservatif , vu l’allure des choses et la confiance que nous avons pour l’un et l’autre après deux mois de relation on décide ensemble d’aller nous faire dépisté et par malheur pour moi mon test s’est avere positif et lui négatif, mais pour les symptômes j’ai eu entre temps de l’herpès a ma partie génitale de la fatigue et actuellement la toux qui me dérangé un peu maigri, j’ai alors décidé de me faire refaire un test pour confirmé ma sérologie, alors j’ai fait un don de sang pour lequel les analyses sortiront apres1mois je ne me comprend plus ,j’ai très peur ,vu qu’on a eu les résulta ensemble depuis plus dune semaine je n’ai pas eu de ses nouvelles, j’aimerais savoir si cela pourrait d’officialiser en étant positif ou cetait qu’un faux positif merci pour vos commentaire ,j’aurais besoin de certaine pour me réconforter. Merci n’attend vous lire

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour à tous j’ai 24 et j’ai beaucoup appris ces derniers temps sur votre forum. Vue les interventions des uns et des autres je me suis sentis de plus angoissé par rapport à mon risque et la situation du sida dans certains pays ou on ne fait presque pas de traitement post exposition.
    En effet le 28 mai 2016 j’ai contracté un risque de transmission suite à une relation sexuelle protégée mais non efficace entretenue avec une inconnue ici au sénégal.
    Apres la penetration vaginale qui dura environ 2 à 3 minutes j’ai constaté au retrait:
    1-un glissement infime du condom mais qui couvrait toujours le glan
    2-une sécrétion vaginale ” la mouille” sur la partie supérieur du pénis allant vers la vessie.
    48h apres suis allé faire un dépistage rapide qui s’est avéré négatif et on m’à demandé de revenir le confirmer apres 3 mois. Vue les témoignages de sofi et de certains je n’attendrais plus 3 mois j’attend que les 1 mois soit au complet pour aller me faire depister de nouveau.
    En attendant que les 4 semaines soit au complet aidez moi à évaluer mon risque car j’angoisse,j’ai des tâches blanches sur la langue et des lesions planes sur le tronc.
    Est ce que le test peut être fiable aucours de la 4ème semaine ?
    Le dernier test de sofi etait de quel type (classique ou rapide) ?
    A quoi ressemble les boutons de la primo infection ont ils un relief ou pas ?
    Tania, Sofi et tous les participants aidez moi car on souffre chez nous.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr à tous! Je suis du Tchad. Mon histoire remonte au 15 mars où j’avais eu un rapport sexuel avec une séropositive que je s’avais pas. Le préservatif s’éclate au niveau du gland et je me suis retiré. 5 semaines après nous sommes décidés d’aller faire un test rapide Determine vih-1/2 pour elle est positive et pour moi est négatif. En suite je me retrouve mort du stress et depuis ce rapport j’ai attrapé 3 rhumes en 3 mois je j’ai les symptômes suivants: 3 rhumes,joue langue blanche, fatigue migraine ballonnement chronique, petit boutons au au poitrine et bras, tâche blanche au bras,5kg perdu. Je vous assure que mes résultats de test rapides sont restés négatifs à 5, 11, 13semaines(3mois) et 102 jours toujours negatif et je ne suis pas convaincu puisque mes symptômes me fonds peur et persistent. Est ce je suis pour le bon négatif puisque pas d’autre IST?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    les résultats de mes tests “combinés” à 2; 3;4;5 et 6 semaines sont négatifs avec absence d’anticorps vih 1- vih2. En attendant les 3 mois du risque j’angoisse toujours à cause des rougeurs qui viennent d’apparaître sur mes cuisses et mes bras.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    j ai 24 and et j suis avec mon copain depuis 1 an. On a eu une prise de risque il y a 3 semaines. Le lendemain j ai eu une angine qui dure depuis bientôt 4semaines. Mais une semaine après la prise de risque j ai demandé à se qu’ on aille faire des test. On l a fait des test rapides qui se sont révélé négatif pr lui comme pr moi. Mais j ai toujours autant peur. J lui demande si il a eu à me trompé dans les 3derniers mois il m dit non. Aidez moi j ai peur. J ai lu dans le forum que tout ce qui ont eu une angine ici leur résultat ont été positif.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour tout le monde,
    À l’heure ou je vous parle, j’ai une très grande pensée pour : Toutes celles et ceux qui ont été contaminés (es) par ce virus qu’est le VIH .
    Mon histoire remonte il y a plus d’une semaine maintenant .
    J’ai eux deux aventures sans protections, avec deux partenaires la semaine passée, l’une s’étant produite le lundi, et l’autre c’était le mardi avec un étalage de jours allant jusqu’à dimanche . Dans les deux cas, elles étaient suspectes toutes les deux, l’une avait effectivement le VIH mais sous trithérapie, et donc pas contagieuses (D’après ses dires) la seconde avait des taches sur tout le corps dus aux nerfs apparemment…..
    Lundi de la semaine suivante, arrivant, le premier symptôme aussi hélas….. J’ai commencé à ressentir des inflammations au niveau de la gorge pendant le travail.. Dans la soirée la douleur c’est intensifiée, toute la nuit j’avais très mal, j’ai aussi constaté une surproduction de salive dans ma bouche et du coups, je bave beaucoup dans mon sommeil (ce qui n’est vraiment pas dans ma nature) sans compter les sueurs au milieu de la nuit…… Lundi soir, je suis resté un peu tard dehors, quand je suis rentré (à cause du froid) j’ai été pris pas des frissons ainsi que d’une méchante fièvre, m’obligeant même de redémarrer mon radiateur….. Hier soir était un peu comme la soirée de lundi… Maux de tête, maux de gorge, fatigue.. Sans fièvre par contre…. Des tests sont en cour…..

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bon jour tout le monde ma francais n est pas evolue mais j aime bien raconte mon histoir et je veus une aide svo
    j ai j amis fait sex dont toute ma vie
    que une fois j ai paye une pute pour faire ca . cette pute a sauce mon penise mais j ai porte le preservatif . mais il est craque lorsque elle ete sauce mon penise . j ai stope et j ai pas fait le sex . apre 5 mois . jai pas des symptomes . que la fatigue et une seul trace de chompignion dons ma jombe . je fait de sport et tout est bien . j ai des bouto pendant le passe car na peau est sensible . que dons la poitrine et une suelle bouton de mon epaul gauche . mon langue n est pas blan . il est normale . mon cou est tre bien . est ce que mes signes sont indice de vh svp aider moi . j ai fait un effort pour tapis ca en francai car je parle que l anglai et autre langue

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjours j’ai 19 ans j’ai eu un rapport à risque il y a 2 semaine rupture de préservatif avec une inconnue dont je ne connais pas la sérologie hors mis le fait quel a fait àvec moi un test rapide trod donc negatif -3 mois cependant je cest quel a eu un comportement à risque dans la période intérieur de cest 3 mois pour ma part le lendemain de ma prise de risque rapport à 2-3h du matin le lendemain à 9-10h je me suis rendue à l’hôpital où j’ai pus bénéficier d’un traitement post exposition cela fait maintenant 2 semaine je n’est pas de signe jai refait une prise de sang à j+14 en attente dès résultat ét jai rdv dans 12 jour pour faire le point ét refait un test des 4 semaine pensez vous que ce test soit fiable et si oui le traitement que je prend ét toi efficace à 100% (première relation..)

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour … Jai 24ans Jaimerai que vous m’aidiez par rapport a une risque de contamination du vih.. Il ya de cela deux semaine ke jai eut un rapport proteger a une fille que jai suspecté juste apres le rapport …avant la penetration jai remarque jai atendu un éclatement de mon preservatif..mais ayam toujourd la bomme memoire je me rappel ne pas lavoir penetrer avan quel celui ci ne s’eclate.. Mai jai du remarquer. Que en premier quil nyavai aucune secretion vaginale car le clitoris de la fille qui etai mis en contact avec ma verge netai pas humide mais sec … Alors jai repris un autre capote et on a fai lamour sans que celle ci ne seclate.. Mai depuis j sui anxieu par rapport a une risque de contamination..aidez moi svp et evlaissircex moi svp.. Jai aussi l traque de me fair consulter..

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Visitor228 et à tous

    Je comprends vos craintes mais la seule manière de savoir si vous êtes infecté par le VIH est d’aller se faire dépister. Avec le dépistage rapide, vous devez attendre 3 mois avant de faire le test et si c’est un dépistage par prise de sang, c’est 1 mois.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour à tous j’ai besoin de renseignements et aussi de me rassurer après 3 prises de risques remontant à 1 an (septembre 2015) avec qui Javais attrapée la gonorrhee et qui a été très bien soignée et parti ( 4 prélèvements vaginaux depuis 1 an pour vraiment etre sur ). J’ai fais deux test hépatites b,c et syphilis ou le Vdrl c’est avérée positif (faux positif) . J’ai lu sur internet que cela pouvais être le vih qui peut causé ce faux positif j’ai ensuite fais il y a une semaines un bilan sanguin où il y a le cmv qui était douteux a deux reprise mais sur a 100% que je n’est pas le cmv car testé deux fois à 3 mois d’intervalles (vih)? . Mon copain avec qui cela fais 8 mois que je suis en couple (rapports non protéger depuis 5 mois) a fais les test , tout négatifs vih compris , je n’est aucun symptômes appart des ganglions au cou qui viennent et qui partent , mais je suis allergiques au pollen donc souvent enrhumée . Qu’en pensez vous ? Est ce déjà arrivé à quelqu’un d’avoir autant de faux positifs ? Merci d’avance pour vos réponses , je suis très angoissée .

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour ou bonsoir

    Voilà, je suis un jeune homme de 21ans fougueux et plein d’ambition mais il y a de sa 6 semaines j’ai fais une grosse bourde étant avec des potes et pas très sobre on est allé faire un tour chez les prostituées. J’ai un rapport vaginal(protégé) avec mais le préservatif éclate au bout de quelques minutes j’entends le bruit et ensuite me retire immédiatement par réflexe. Pris par la panique je m’en vais … deux jours après des petit bouton rosé qui sont visibles à l’oeil seulement si y a érections apparaissent à proximité de mon uretre. 8 jours après le rapport à risque je fais un test une semaine plus tard je reçois les résultats tous Négatif. Après exactement trois semaines j’ai eu commencé à avoir de la température et des céphalées qui ont duré environ une semaine ou deux qui finirent par passer sans prendre de médicaments, l’idée de faire le test me paralyse complètement .. j’en parle à personne j’arrive plus à faire le discernement du vrai ou faux… quelqu’un aurait une idée de ce qu’est c’est petite boutons svp ??????

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour a tous. Moi mon histoire remonte au mois d’août précisément la nuit du 14. J’ai eu un rapport non protégé avec une fille. Et deux mois après elle m’a contacté pour me faire savoir que d’après des rumeurs, son ex aurait le VIH. Voilà maintenant 4 mois que j’ai eu le rapport avec elle mais je ne ressens toujours rien de spéciale a part un ganglion au niveau de ma cuisse. J’ai peur de faire le test parce que je vie dans un pays arabe et je risque de me faire expulsé. Que dois je faire??

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr

    Jai eu des rapports non protegers avec une fille que je connais depuis 3 ans.

    Depuis jangoisse car un ami a moi a coucher avec elle alors quil lavait rencontrer le jour meme. Donc je me dis que ce doit etre une habitude pour elle.

    Juste. Aprew les rapports avec elle jai fais des cauchemars ou le sida etait evoquer.

    Sa fait 10 jours aujourdhuu. Jai eu mal au ventre entre temps mais cetait apres avoir manger de la nourriture epicer. Sa a durer 1 journee. Ma fille a le rhume depuis 1 semaine. Je lai aussi. Je sais pas si cest elle qui ma contaminer ou si cest un symptome du vih. Neanmoins, je me suis reveiller cette nuit avec un mal de gorge quand javale.

    Jai peur je lavoue…

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    visitor228 : PAS DE PENETRATION = PAS DE SIDA !!!

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Léa,

      Pouvez-vous préciser votre propos ?

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour,

    j’ai eu des relations non protégé avec une femme 3 fois. 3 septembre (sans preservatif et sans ejaculation), 7 septembre (preservatif est resté à l’intérieur), 21 octobre (preservatif déchiré).

    cette femme m’a confirmé plusieurs fois qu’elle n’a rien. et elle me le confirme encore aujourd’hui. Mais j’ai des doutes vu que je viens de la rencontrer

    pour les symptomes primo-infection je n’ai eu aucun jusqu’au 2 décembre (6 semaine après le dernier rapport) : pas de fièvre, pas de fatigue (j’arrive bien à travailler et à me lever le matin sans problème), juste irritation de la gorge qui me faisait mal juste le matin en me reveillant et le reste de la journée c’est correcte avec tonsille gauche onflé mais ne me gène pas trop (cela a duré une semaine), après j’ai eu des maux musculaire avec ecoulement nasale durant 3 jours ne m’empechant pas de travailler correctement sans problème. Après cela a passé dans une semaine j’ai eu une toux seche qui a duré 1 ou 2 semaines.

    maintenant (2 mois et 3 semaines) j’ai une toux seche qui dure 2 semaines sans autre symptomes

    ma question est la suivante, est ce que les symptomes primo-infection peuvent apparaittre après 6 semaines voir aussi après 2 mois?

    pour information j’attend juste quelque semaine pour terminer 3 mois apres dernière exposition à risque pour faire le test.

    mais j’engoisse bcp et je suis devenu paranoiaque :/

    merci

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    je me suis exposé au vih et 4 jours apres j’ai commencer a prendre les antiretroviraux jusqu’a 4 jours de prise avant d’arreter et 10 jours apres je fais le test c’est positif est ce possible ?

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Nik,

      Oui c’est possible d’être séropositif même après avoir eu recours au traitement d’urgence. Le traitement d’urgence doit être prescrit par un médecin et pris maximum 48 heures après la prise de risque. Est-ce cela que vous avez fait ?

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    et comment je fais maintenant je continue de prendre le antiretroviraux comme Sofi l’avais dis qu’apres un moi rien n’est possible ou je fais quoi ?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    les produits que j’ai est
    lopinavir et ritonavir
    le 2eme est lamivudine 300mg

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    en rappelle j’ai commencer a prendre le antirétroviraux et je constate que c’était 4 jour après et j’ai continuer pendant 4 jours et suite aux effet secondaire et insomnie j’ai arrêter.
    en tout cela faisait 2 semaine entre le test et l’exposition.
    mais a part la fièvre nocture les 3 premier jours et aujourd’hui j’ai constater que ma langue est blanchatre.

    je veux savoir si je peux me fier a ce resultaultat ou .et et continuer de prendre les antirétroviral

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    j’attend votre response impatiament votre reponse.
    merci Sandra

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Rebonjour Nik,

      Vous n’avez pas répondu à ma question. Avez-vous un médecin pour la prise de ces traitements ? Si c’est le cas, il a dû vous expliquer comment ça fonctionne. Je ne suis pas médecin, juste journaliste donc le mieux est de prendre conseil auprès d’un médecin. Vous pouvez aussi faire un autre test pour confirmer le premier dans un centre dépistage, par prise de sang.

      Sandra.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    slt ! je m’appelle Garry ,jai 23 ans ,il 3 apeu pres 3ans jai eu une relation sexuel ,mais jetais proteger ,javais une preservatif ,jai des symptome bizarre ,jai fait le test deja deux fois et cest negatif ,je sais pas croire ,jai ma tete qui tourne ,jai mon corp qui me picote ,jai une tousse.voila cest tout.jaimerais avoir une reponse

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour ,jai 23ans , je vais vous raconter mon histoire . je vie tout proche de montreal et jai eu une relation non proteger avec une fille qui date du segondaire . je lai revue parce que elle etait inscrit sur un site de rencomtre badoo. ont na eu deux relation non proteger et jai des doutes sur son comprtement a risque parce que elle ma clairement dit quelle avait eu une relation non proteger avec un autre gars du coups jai commencer etre anxieux et stresser . JAi une phopie du sida ,jai toujours eu peur de ce virus , deux semaine apres la relation sexuel jai commencer a avoir des maux de tete mais tres tolerable je ne sais pas si cest causer par le stress et lanxieter ou un symptome de la primo infection , sa fait exactement 11 jours que jai un petit mal de tete bizzard 🙁 jai faite une prise se sang apres 23 jours elisa et la jattend mes resultat qui vont surment etre un faux negatif ,tk les maux de tetes sont -ils frequent dans une primo infection?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut à tous.je stress depuis 3semaines déjà.j’ai eu un rapport sexuel protégé avec une fille séropositives le 26jan 2017. Pas de fellation juste penetration vaginal . Le probleme est que après le rapport j’ai reçu ses secretion sur la peau dw mon scrotum. Je me suis nettoyer. Dite moi si je cours un risque de contamination svp. Merci

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut j’ai eu un rapport protégé m a la fin mon partenaire à enlever le préservatif et à éjaculer sur m fesse le jour d’après j’ais eu le rhum le mots de tête j’ai fai2jours de diarrhée et j’ai vraiment perdu du poids j’ai pas eu de fatigue ni de ganglions et pas de boutons et vue que j ais la sinusite le rhum à dure 1semain j m demande si s’est possible de voir le symptôme le jour qui sui le rapport?et j veut savoir si la tête peu généré de symptôme imaginaire pasque j sui trop angoissé et j’ai peur de dormir

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Chère Tanya,

      Si vous avez des doutes, aller faire un test de dépistage. Toutefois, suite au rapport sexuel que vous décrivez, il n’y a pas de risque de transmission du VIH.

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Je l’appel Édouard J’ai eu un rapport protéger avec une prostituée le 03 février 2017 et au cours du rapport mon préservatif s’est éclaté et du coup la peur ma pris. J’avais tellement peur que je tremblais en longueur de journée et le lundi 6 j’étais parti faire le test qui est négatif mais pourtant j’avais peur et en même temps ce même jour j’ai commencé par avoir des douleurs partout dans mon corps mais c’était pas des douleur persistant cela passait comme message et disparaissaient après, automatiquement ma vision que ce soit la journée ou la nuit s’est complètement affaibli, j’ai des douleurs dans le dos dans le ventre, c’est comme si je ne me sens pas du tout à l’aise dans le ventre voir comme si je ne digerais pas bien les aliment, j’ai le vertige, Chaque fois que je m’efforce dans les activités physiques je suis essouffler mais pas de sorte à me coucher et dormir en longueur de journée. Mon corps me gratte ce qui est fréquent chez moi suite à une allergie. Je suis parti consulter un opticien qui m’a dit j’ai une carence en vitamine A. Je n’ai pas de fièvre ni de diarhee aucun mal de gorge pas de maux de tête mon poids est à 101,900kg et mon rythme cardiaque à 73 moi même j’ai 30 ans et je mesure 1m50. Ma question est de savoir si je cours un risque de contamination ou c’est la peur qui m’as donnée l’anxiété ce qui m’a donner les douleurs ? Ou c’est le surpoids ? Puisque jai l’obésité abdominale

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut Sandra,
    je traverse un moment d’angoisse et de peur qui a atteint à son apogée.
    le 11novembre 2016 j’ai eu un rapport protégé avec une fille… pas de glissement ni de capote craqué mais voilà 3 semaines après j’ai eu une angine, un rhume et un mal de tête. Du coup pris de peur je suis aller faire une prise de sang au labo hiv résultat négatif mais le mal de gorge persiste le 12 janvier la fille avec qui j’ai couché est allé faire son test qui est aussi négatif. Mais les symptômes persiste toujours le 11fevrier 2017 soit 3mois jours pour jours j’ai refait un test Elisa VIH et hépatite b et c tous négatif mais aujourd’hui oû je vous écris j’ai des picotements des les bras et un peu partout dans le corps,des ganglions sous le mâchoire,et au niveau de la cuisse la gorge chargée comme si j’ai quelques chose coincé dans la gorge mais ça me fais pas mal quand je deglutine, boutons de fièvre depuis hier,la langue blanche, la paume de mains rouge et froide ce qui me donne des frissons, des gangouillements dans le ventre et le corps qui me gratte en permanence… ma question est la suivante: il y’a t-il une possibilité que mon test se positive après ?? Sachant que la fille à refais un test le 08 février avant moi qui est toujours négatif. Aide moi je vous en prie je n’invente pas mes symptômes ils sont vraiment réel. Merci pour vos avis

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Cher Tito,

      Si vous avez encore des doutes, aller faire à nouveau un test VIH. Si le test est à nouveau négatif, soyez heureux, cela veut dire que vous n’êtes pas séropositif. Continuez votre vie et gardez vos bonnes habitudes de vous protéger lors des rapports sexuels.

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut Sandra,

    jai bien l’intention d’en refaire un autre même si mon médecin et le biologiste qui m’a fait les deux test me disent que c’est fiable. Mais ma question était de savoir si vous ou une autre personne sur ce forum de part vos expériences à déjà entendu qu’un test négatif à 13semaines( 3mois) se positive après ?? Sachant que j’ai pas eu d’autres rapport depuis même pas un rapport protégé.Svp aidez moi je suis bord du gouffre… merci

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Tito,

      Non, je n’ai pas encore entendu parlé d’un cas comme celui-là. Vous savez le stress n’arrange rien à la situation, ça l’empire, ça peut vous rendre malade. Essayer de reprendre le dessus et profiter des petits moments de bonheur de la vie.

      Sandra.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Sandra,
    merci pour la rapidité de tes réponses, ça fait du bien de pouvoir en parler avec quelqu’un on se sent tellement si seul dans ces genres de situations. Svp pourriez vous soumettre ma question à l’équipe de radio vivre avec le VIH?? Sachant que la fille avec qui j’ai couché à fait son test aussi à 12 semaines qui était négatif. Merci à toi pour ce que tu fais entendant la réponse de l’équipe merci

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Ok Tito, je lirai ton message à notre prochaine émission radio, qui aura lieu mardi prochain et mise en ligne mercredi prochain.

      A bientôt !

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut Sandra,
    juste pour vous dire merci d’avoir passer mon message dans ton émission. Je viens d’écouter les avis de Christian, Momo, Victor et Marco mais j’ai déjà consulté deux médecins pour le mal de gorge même avant de passer le test de dépistage d’ailleurs j’ai rendez-vous la semaine prochaine avec un ORL. Je rappel au passage que je suis un père de famille et que mon rapport était bien protégé je ne vois pas pourquoi je vous mentirai tout en sollicitant votre aide. Je voulais juste savoir si un test négatif à 13 semaines pourrait se positivé apres vu que j’ai lu sur un site que la séricinversion peut aller jusqu’à 6mois je ne sais pas si c’est vrai ou pas… voilà mes inquiétudes. En tout cas merci à toi pour tout ce que tu fais que le seigneur te protège et te guide ????

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Tito !

      Merci à toi de nous avoir écouté et pour t’être dévoilé sur ton vécu. Pour répondre précisément à ta question, un test de dépistage VIH fait après 6 semaines une prise de risque ne peut pas devenir positif. Donc, si tu as encore des symptômes c’est que c’est autre chose que le VIH. J’espère que ton état de santé va vite s’améliorer.

      A bientôt !

      Sandra.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour,

    Je viens vous poser quelque questions car je suis très inquiet par rapport a une relation que j’ai eu . J’ai eu un rapport non protéger avec un mec séropositif non traité a l’époque et jusqu’à ce jours je suis négatif au dépistage mais j’ai les symptômes du virus.

     Pouvant nous être positif 7 ans après le rapport non protégé sachant que chaque année vous êtes négatif au dépistage ?

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Loïc,

      Je vais citer la réponse que j’ai donné juste au-dessus car cela vous concerne :

      “un test de dépistage VIH fait après 6 semaines une prise de risque ne peut pas devenir positif. Donc, si tu as encore des symptômes c’est que c’est autre chose que le VIH. J’espère que ton état de santé va vite s’améliorer”.

      Donc réponse à votre question : Pouvons-nous être positif 7 ans après le rapport non-protégé sachant que chaque année vous êtes négatif au dépistage ? Non, c’est impossible.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour,
    Ca va bientôt faire 3 semaines que j’ai eu un rapport protégé. Le préservatif ne s’est pas percé mais j’ai constaté qu’il avait glissé vers l’avant et se trouvait desormais au milieu de mon p… sans recouvrir toute sa longueur. D’ailleurs cette partie exposée de mon p…était immergée de sécrétions… Pendant le rapport, j’ai constaté qu’au niveau de son poignet (main ouverte), elle se faisait régulièrement des injections car il y avait des cicatrices de plusieurs piqures. Ma motivation à continuer qui était forte au départ a diminué. Elle par contre voulait que je continue. Je l’ai fait mais je vous avoue que depuis cet instant à aujourd’hui je suis pas calme. Je suis anxieux. Et voilà que depuis une semaine, j’ai un mal de ventre qui ne se termine pas. Je n’ai pas d’erruption cutanée, je n’ai pas de fatigue mais j’ai un mal de ventre qui ne part pas alors même que je m’arrange à consommer sain. Je veux bien attendre les trois mois c’est à dire le 11 juillet prochain pour aller faire mon test. Mais actuellement, je ne fais pas 30min sans penser à ça surtout que le mal de ventre persiste. On s’est embrassé profondement. Il y a pas eu de féll ni de cunnin…ça été un rapport direct car on était tous deux excités. Je veux bien croire que c’est pas ça mais le baiser était très profond donc le risque n’est pas zéro c’est bien ça ? Que dois-je faire dites moi. Je ne suis pas bien actuellement, sincèrement…

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Cher JG,

      Tout d’abord, embrasser une personne séropositive, même si c’est un baiser très profond comme vous dites, n’est pas un risque de contamination du VIH/Sida.

      Je comprends votre inquiétude car le préservatif a glissé. En cas de doute, vous devez faire un test de dépistage du VIH/Sida. Si c’est un test de dépistage par prise de sang, vous n’êtes pas obligé d’attendre 3 mois. 6 semaines suffisent. Je vous invite à cliquer sur le lien suivant pour avoir toutes les infos sur le dépistage => https://www.sida-info-service.org/?Quand-faut-il-faire-un-test

      Dans tous les cas, le stress n’ajoute rien de bon à votre état de santé, je sais que c’est facile à dire mais il ne faut pas s’angoisser, cela ne sert à rien.

      Merci pour votre confiance.

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour
    J’ai eu une relation sexuelle non protégée avec une femme que je conaissais pas le 11 novembre 2016 on a pris de l’alcool et je n’ai pas penser a me protéger .
    Le lendemain j’ai eu des courbatures de la fatigue .
    Une semaine après on est aller faire des test de vih hepatite b , c et syphilis chacun a récupéré ses résultats séparément le jour même et elle ne voulait pas m’en parler puis j’ai perdu tout contact avec elle.
    6 semaines après la prise du risque j’ai refais les tests vih hepatite b,c et syphilis et un bilan et j’ai récupéré les analyses le jour même tout était bon
    3 mois après la prise du risque j’ai refais ces derniers tests et j’ai récupéré les résultats tout est négatif mais on constate une baisse considérable de plaquettes de sang 128 000 alors qu’ils étaient 173 000 .j’ai cherché sur le net et j’ai trouvé que parmi les causes de cette baisse ya le VIH.
    J’ai trouvé aussi que si ya une coinfection du vih et hepatite les anticorps du vih vont prendre beaucoup de temps pour être détectable dans le sang entre 6 a 12 mois
    Je voudrais savoir:
    1- si les tests appliqués en Algerie sont vraiment récents et fiables
    2-si cette baisse de plaquettes n’est pas du au VIH.
    3- SI j’ai un risque de coinfection et dans ce cas attendre entre 6 et 12 mois pour que le VIh sera detecté dans mon sang .
    Merci infiniment pour cette superbe page qui nous redonne espoir

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonsoir,

    Je souhaitais simplement avoir quelques renseignements.

    Tout d’abord, lors de la réception d’un test de dépistage par mail , sous quel format les laboratoires l’envoient ils ? Est-ce toujours sous format de sécurité tel que le PDF afin que les résultats ne soient pas modifiés ?

    Être seropositif indetectable veut-il dire que le résultat au test de dépistage sera négatif bien que le virus soit présent ?

    J’ai pris le temps de lire chaque témoignages et me rend compte que beaucoup de personnes s’attardent sur des symptômes spécifiques, je pense néanmoins que bien souvent il n’y en a pas et que c’est justement bien souvent à cause de l’absence de symptômes que les gens ne pensent pas à faire leur dépistage, donc petite question : Des symptômes sont présent à combien de % dans la majorité des cas de personnes infectées ?

    Merci d’avance de vos réponses.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonsoir à vous.
    Le mercredi 26 passé, j’ai eu des RS non protégé avec une amie à moi.
    Une semaine après j’ai eu des maux de gorges, des bouton à la poitrine, la fatigue et des douleurs musculaires.
    Actuellement je ne sais plus où donner de la tête.

    Aidé moi

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Cher Marius,

      Le meilleur moyen de savoir est de faire un test du dépistage VIH.

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    A l’attention de Fabien,

    Cher Fabien,

    J’ai le plaisir de vous annoncer que nous avons répondu à vos questions lors de notre dernière émission radio Vivre avec le VIH. Je vous invite à écouter/lire nos réponses en cliquant sur le lien suivant => http://www.comitedesfamilles.net/nos-emissions-de-radio/emission-du-16-mai-2017/article/forum-des-auditeurs-oui-les-tests

    Cordialement,

    Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    A l’attention de GJAM,

    Cher GJAM

    J’ai le plaisir de vous annoncer que nous avons tenté de répondre à vos questions lors de notre dernière émission radio Vivre avec le VIH. Je vous invite à cliquer sur le lien suivant pour écouter/lire nos réponses => http://www.comitedesfamilles.net/nos-emissions-de-radio/emission-du-16-mai-2017/article/forum-des-auditeurs-que-veux-dire

    Cordialement,

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bjr
    en date du 03 avril 2017 j ai eu un rapport non protégé avec ma petite amie pour la première fois. Apres vérification j ai appris que c est une fille qui a un passé assez agité. Cette nouvelle m a mis dans une confusion totale. Ainsi je lui ai demandé de faire un test. Son test est négatif et le mien aussi.
    Mais 2 semaine après la prise de risque j ai fait une diarrhée qui s est suivi de douleur abdominale d environ un semaine et j ai une sensation d avoir les oreille bouchés.
    A plus d’ un mois après la prise de risque il ya un ganglion qui m est apparu sur le cou qui etait assez douloureux. Apres soin la douleur a disparu, entre temps j ai perdu quelques kilo et les maux de ventre ont tendence a faire des vas et viens… Je me demande si tout ces signe sont ceux d une primo infection… j ai fait un test a 6 semaine celui si est négatif comme je me trouve au congo BRAZZAVILLE je me demande si les teste sont fiable au bout de cette période…je suis telement inquiet

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour j ai vraiment une préoccupation très grave .j ai eu des rapports sexuels non protégés avec mon copain et j ai peur que je puisse l avoir contaminé comme je suis atteinte du sida. Et quand je quittais du pays mes cd4 était a 30 dont je ne pouvais pas encore prendre d antirétroviraux et maintenant cela vient d augmenter et j ai peur qu’il ait. Y a t il des risques que je l ai contaminé? Je ne sais comment lui dire que je suis atteinte du sida

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr moi c’est cyrielle je suis dans l’angoisse totale depuis ma naissance j’ai fait le test du VIH qu’une seule fois qui était négatif puisque je n’avais pas encore eu de rapports sexuels.mais en 2010 j’ai eu mon premier rapport sexuel avec un partenaire, puis l’autre ainsi de suite jus qu’aujourd’hui je n’ai plus fait de dépistage le nombre de personne avec qui j’ai fait les rapports sexuels non protégé sont au nombre de 7 et depuis que j’ai commencé a fait des rapports j’ai pas entretemps fait le dépistage suite a la peur,l’angoisse,le stress,mais je ne fais que maigrir,je suis trop pensive et je dois faire mon dépistage demain. Mon coeur ne cesse de battre. Que faire est ce le symptôme le plus sûr pour parler de séropositivité ou non. Svp répondre moi

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr laurine lesly; cmt va ton copain j’espère bien que tu n lui est pas transmis la maladie! !!!!!

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bjr sandra j’ai voulais juste savoir si un test fait a 10semaine de risque qui s’avère négatif peuvent se positiver a 12semaine!!!

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Rene,

      Cela ne dépend pas de l’ancienneté du test mais de la dernière prise de risque (par exemple, un rapport sexuel sans préservatif).

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bnsr à tous, au mois de ramadan Passé g suis allé faire un test pour la tuberculose qu’àvai eu mon frère, par peur de souffrir bcp, g me dit si sa ça de commencer le traitement très tôt. G fait les examens sanguine et on di que ya la présence du virus vih dans mon sang. Alors que dernier rapport était protégé mais avant sa j’avais eu deux rapports non protégés en début janvier 2016.cette nouvelle à changer ma vie à jamais, g pas commencé mon traitement. Pour moi g aucune raison de vivre.apart mon médecin g parle avec personne de sa.le stress, l’angoisse, la peur me guette à chaque instant.

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Fatma,

      Chère Fatma,

      Je me présente, je suis Sandra, je m’occupe du site comitedesfamilles.net

      Sache que tu n’es pas seule, nous, les membres du Comité des familles sommes là pour te soutenir.

      Tu peux nous appeler au 01 40 40 90 25 ou bien nous pouvons parler par mail si tu préfères, à l’adresse suivante contact@comitedesfamilles.net

      Tu dis que tu n’as plus aucune raison vivre. Mais tu te trompes. Ce n’est pas la fin de ta vie. C’est le commencement d’une nouvelle partie de ta vie, avec un bagage en plus. Tu verras,tu vas apprendre à vivre avec le VIH et retrouver à nouveau la joie de vivre ! Si tu as la chance de pouvoir commencer un traitement, je t’encourage vraiment à le faire, cela permettra à ton corps de lutter contre le virus du VIH. Le traitement permettra que le virus ne se réveille pas.

      J’espère que tu repasseras par le site pour nous donner de tes nouvelles.

      Courage ! On est ensemble !

      Sandra, modératrice des messages.

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Fatma,

      Bonjour Fatma, ce message pour vous informer que nous avons pris le temps lire de votre message à l’émission Vivre avec le VIH du mardi 19 septembre, en espérant que cela vous remonte le moral ! Vous pouvez écouter/lire nos commentaires en cliquant sur le lien suivant => http://www.comitedesfamilles.net/nos-emissions-de-radio/emission-du-19-septembre-2017/article/forum-des-auditeurs-il-y-a-la

      Courage !

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut tout le monde,
    J’ai prix un risque mais ca etait protege.
    j’ai fait le test 4eme Gen. apres 2,6 et 8 semaines et tous sont negatifs.

    j’ai fait tout avec cette fille sex orale non protege’ et elle m’a fait la mem chose aussi.

    1) je suis pas en france (Canada) et je sais pas porquoi ils disent que je dois faire un autre test apres 3 mois et tous ces tests sont juste de bon signe mais ne sont conclusif par contre en france vous etes sure que apres 6 semaines le 4eme Gen. test est conclusif?

    2) qu’est ce que je dois faire, prendre un autre test ou non?

    3) j’ai la langue blanche, un gonglion 8mm et d’autre symptomes et je sais pas quoi faire. Merci bien de me guider.

    S’il vous plait est ce que vous pouvez lire ma question a’ la prochaine emission.

    merci!

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Porquoi,

      L’émission Vivre avec le VIH reprendra au mois de septembre. Pendant les mois de juillet et août ce sont des rediffusions. Je vous invite à lire les informations sur le site sida info service. Vous trouverez toutes les réponses à vos questions => https://www.sida-info-service.org/?Quand-faut-il-faire-un-test

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    J’ai m’explique j eu un rapport non protégé le 19mars dernier mna j’avais fait le test le 12juin2017 qui était négatif j doit être sûre du résultat? ??

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour mon risque date de 6 semaines pile poil. Avec un homme sur qui j ai beaucoup de doute aujourd’hui, rapport non protégé et ejaculation. Je l ai contacté hier pr savoir s’il était clean il m’assure que oui mais je sais qu il a eu des relations avec deux prostituées qu’il m’assure qu’elles étaient protégées. Je n’ai bien sûr pas été rassuré du tout. Je n’ai eu aucun signe de primo infection ni fièvre ni ganglions ni angine ou boutons. Ni sueurs nocturnes J ai très peur. Je suis tellement terrifiée que je me shoute aux xanax pr être tranquille je n ai pas fait de tests par peur très peur, à la limite de défaillir chaque jour en imaginant le pire. Puis je avoir des symptômes de primo infection encore après 6 semaines si je n’en ai pas eu avant? Est ce que s il etait infecté même sans le savoir, est ce sure que pr la peine il m’est infecté ou y a t il une infime chance pr que j’y ai échappé par miracle? Merci de me répondre bref la contamination par un sero+ est elle systématique dès la première relation ?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Flo,

    Ma réponse ne va sans doute pas vous plaire mais le seul moyen de savoir si vous êtes infectés par le VIH ou pas, c’est de faire le test du dépistage.

    Sur la primo-infection, je vous invite à lire/écoutez ceci si ce n’est pas encore fait=>http://www.comitedesfamilles.net/nos-emissions-de-radio/discrimination-primo-infection-a/article/laurence-morand-joubert-beaucoup

    En tout cas, d’après votre témoignage, vous n’êtes pas concerné par la primo-infection.

    Je vais avoir du mal ensuite à répondre précisément à vos questions car je ne suis pas médecin ou biologiste… et puis il y a des choses qui ne s’expliquent pas aussi. Oui, le facteur chance, ça existe aussi.

    Pour vos prochains rapports, pensez à vous protéger avec un préservatif pour éviter ce genre d’angoisse (surtout qu’il y a d’autres infection sexuellement transmissible qui existent).

    Enfin, n’hésitez pas à appeler Sida Info Service au 0 800 840 800, vous trouverez de bons conseils et une oreille attentive.

    Cordialement,

    Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour… J’ai pris 3 risques avec la même fille… le 1er le 17juin 2017, le 2e le 24 juin et le dernier le 6 juillet… Après le 1er risque j’ai fait comme une fièvre car le corps chauffait mais en prenant l température j’étais à la normale… jusqu’à présent cette situation perdure avec des légères douleurs articulaires accentuées la nuit et quand il fait froid… aucun autre signe! A chaque fois que je prends la température je suis toujours à la normale… la fille je lui dis de faire le test elle a peur donc ne veut pas (Je connaissais mon statut avant ce rapport là)… Je suis hyper inquiet aujourd’hui ça fait 1mois jour pour jour depuis le premier risque. J’ai voulu faire 1test ce matin on me dit d’attendre encore la mi-septembre… ces douleurs articulaires me gênent beaucoup! Je ne veux même plus voir la fille car quand on se voit on sait comment ça se termine… bien qu’elle me rassure qu’elle est impec moi je lui fais pas confiance… C’est une fille qui aime l’argent. Je suis au Gabon et malheureusement ici, il n’y a pas d’autres possibilités que d’attendre 3mois, du coup à quelle date précisément je devrais faire le test et avoir 1resultat fiable?

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour

    Je m’appelle bili j’ai eu un rapport non protégé le 2 août 2017 et un autre le 4 août avec la meme fille . Le 6 août j’ai fais de la fièvre avec une légère douleur fantôme à la gorge. Ma question : les premiers symptômes peuvent-ils apparaître la même semaine de la prise de risque voire même quelques jours après?? Merci de me répondre
    bien à vous.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour, je voulais avoir de précision par rapport à mon cas. J’ai eu un rapport non protégé le 23 /08/2017 à 20h. Le 25 à 7h, nous sommes allés à l’hôpital avec mon partenaire et on nous dis que elle étais infectée et moi non. Les médecins m’ont prescrit directement le médicament qu’on appelle tenofovir disoproxil pour l’anti VIH. Mais malheureusement, 28 jours Après le traitement j’ai des fatigues, une grippe et les maux de tête depuis 3 semaines maintenant.

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Koko Bienfait,

      Je crois comprendre dans votre message que vous pensez avoir les symptômes d’une primo-infection VIH. Bon, pas de panique, il peut s’agir vraiment d’une grippe ou quelque chose comme ça. Je comprends tout à fait votre inquiétude et le meilleur moyen de savoir sera de faire un dépistage du VIH pour être sûr. Tâcher de ne pas stresser, angoisser… car cela ne change rien à la situation, à part vous rendre malade.

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour, j’avais envoyé un message qui n’est pas encore été repondu. Répondez moi svp. Bien à vous

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut Sandra,
    ma dernière date de bilan complet est le 11fevrier où tout était ok. Mais après j’ai eu à rencontré 3filles, avec la première on s’était embrassés profondément mais pas pénétration ni fellation, la deuxième pénétration protéger mais pas la fellation, de même pour la troisième. Pour me rassuré j’avais demandé à chacune de faire un test hiv la première est négative à 12semaines moins 3jours, la deuxième négative à 6semaines moins 2jours et la troisième négative après 4semaines et 3jours. Ma question est de savoir est il possible que je sois contaminé au vih par ces filles sachant qu’elles sont toutes négative aujourd’hui j’ai vu tous les test moi même.la raison de ma question est qu’aujourd’hui j’ai un ganglion à l’aine depuis une semaine, nausée, sensation d’oreille bouché tout ça après deux semaines de migraine et de fatigue intense. Mon médecin pense que c’est du stress mais j’ai très peur… svp aidez moi à y voir plus clair. Merci

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Boby,

      Je partage l’avis de votre médecin, c’est sans doute du stress. L’angoisse peut être la source de nombreux maux. Toutefois, si vous avez peur, vous pouvez régulièrement faire des tests pour vous rassurer. Je vous invite à consulter le site sida info service pour avoir quelques informations sur le dépistage => https://www.sida-info-service.org/?Quand-faut-il-faire-un-test

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour j ai eu un rapport av un Transgenre dans la nuit du 20 au 21 juillet 2017 j ai reçu une felation non protéger et un rapport protéger bizarrement j ai eu un soupçon car je panique très vite en allant me lever le p…av de l’eau et du savon chose que je fais souvent après un rapport je vois un peu de sang au dessus de mon pubis le lendemain. Inquiet je lui dde si il est clean il le dit Que oui je l insisté à faire un test moi j en ai fait un a 1 semaine après ce fameux rapport négatif grosse crise d angoisse dépuis il me dit après avoir reçu des résultats qu il était positif au HIV je suis plus qu effondré je suis marié av deux ptit boutchou je suis ds le gouffre total sida info service me dit que il n y a rien vous n avez pris aucun risque etc j ai refait un test a 3 semaines j étais en vacances en Tunisie en y associant un ptit bilan négatif HIV et la j en refait un le 29 en France ds mon labo habituel et toujours négatif dc 5 semaine et 3 jours je suis vraiment au fond j ai des symptômes type douleurs au cou quelques diarrhées une pharyngite que je je choppe souvent d ailleurs un ganglion sous le menton à gauche plus gros qu à droite mais qui se.voit au toucher pas eu de fièvre pour le moment aidez moi

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Kylian,

      Je comprends vos inquiétudes et vos angoisses. Malheureusement, s’inquiéter ne change rien à la situation à part vous rajouter du stress et vous rendre malade. Si vous êtes encore inquiet, je vous invite à faire un nouveau test de dépistage pour vous rassurer mais a priori, vous êtes séronégatif et c’est une très bonne nouvelle.

      Je vous invite à consulter le site sida info service pour avoir des informations sur le dépistage => https://www.sida-info-service.org/?Quand-faut-il-faire-un-test

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour, j ai eu une relation avec une prostituée il y a 15 jours, une fellation non protger ensuit penetration protégé, le lendemain je senti un fort picotement dans la main, et encore le lendemain ensuit rien pendant 5 ,6.
    Le 8em jour un amis m’avais dis qua j’avais fais le con de faire la fellation sans preservative etpuis j ai commence faire des recherches sur internet j’ai commencer stressé j’ai pas peu dormir car je stressé et j’avais très chaud. Le lendemain j ai vu quelques bouton bizar sur mes épaules, ensuit durant la journée j ai remarqué que j ai un peu de grippe et le soir mal au gorge, le lendemain j avais plus de mal au gorges mais je santé de grattement au de la gorge qui donner en vie de tousser et toujours un peut de grippe , et langue tres blanche . Cela fais le 15 em jours toujours ce petit grattement de gorge, la grippe (qui na jamais couler) et la langue blanche.
    Je vais faire le test demain.
    J’me voulais savoir si je fais un primo infecté, est se que on risque d avoir le vih après une fellation (et quel est le pourcentage )
    Svp aidez moi

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut Sandra, Salut tout le monde
    je voudrais juste vous dire que j’ai été faire une prise de sang ce lundi matin, j’ai eu les résultats dans l’après-midi Négatif… j’attendrais encore 6 semaines pour refaire un autre pour mon moral et pour être sûr à 100%. Car j’ai toujours un ganglion à l’aine depuis 3semaines maintenant et depuis lundi soir après mon résultats j’ai constaté une douleur au niveau des gencives qui du coup provoqué un ganglion sous la mâchoire… bref je vous tiendrai au courant pour mon deuxième test mais je voudrais savoir déjà quel est le risque d’une fellation non protéger ? Merci à tous et à toutes

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Boby,

      Le risque de transmission du VIH pendant une fellation existe. C’est pourquoi il est recommandé de la faire un préservatif. Sinon, il faut éviter de faire une fellation juste après s’être brossé les dents à cause du risque de saignements des gencives ou bien s’il y a une plaie dans la bouche, voire sur le sexe.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut Sandra
    j’ai eu un rapport ou le preserfatif a craque le 30/08.
    j’ai effectue les test suivant:
    test ag/ac (technique elfa):
    12/09 negatif (13 jour)
    18/09 negatif (19jour)
    22/09 negatif (23 jours) (elfa vidas)
    26/09 negatif (27 eme jour)
    29/09 vih1 et 2 negatif (30 jours)
    le 09/10 test combo ag/ab negatif (40 jour)
    le 14/10 test pcr RNA negatif (45 jours)
    tous les tests sonf faite au laboratoire.
    je sent la fatigue et des douleurs musculaires jusqu’a aujourdhuit!!

    Croyez moi que j’arrive pas a dormir depuis longtemps. je vais tres mal.
    pourriez vous me renseigner ou interpreter mes resultat

    merci
    j’attend votre reponse

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    A l’attention de Many,

    Bonjour Many, je ne suis pas médecin donc je ne peux pas interpréter vos résultats. En revanche, je peux vous dire que nous n’avez pas les symptômes d’une primo-infection car nous n’avez pas de fièvre. Et même si vous aviez eu de la fièvre, il ne faut pas s’affoler de suite. Vous avez fait différents tests et ils sont négatifs donc… j’en conclus que vous n’êtes pas séropositif, ce qui est une bonne nouvelle non ? Profitez de la vie, et cessez de vous inquiétez et d’imaginer le pire, c’est sûrement cela qui vous empêche de dormir et vous donnes des douleurs musculaires.

    Cordialement,

    Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    j’ai eu un rapport sexuel non protégé les 1er et 3 juillet 2017. mai mon partenaire ma présenté un test négatif au Détermine. dans les 2 première semaines, j’ai senti de la fièvre et 11 semaines après des éruptions cutanées, la folliculite. j’ai peur que ce ne soit les signes de la primo-infection. svp renseignez moi davantage

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    A l’attention de Baudouin,

    Cher Baudouin,

    La seule manière de savoir si vous êtes infecté par le VIH est de faire un test de dépistage du VIH.

    Cordialement,

    Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    BONJOUR
    S’il vous plaît j’ai un soucis très grave et stressant.
    Ma petite soeur de 19 ans s’est faite épiler le pubis à l’aide d’un rasoir bic par son copain.
    Elle souligne qu’il a eu à utiliser ce même rasoir bic pour se raser le pubis et les aisselles.
    Le comble est que ce dernier est seropositif car elle a vu caché les ARV dans son placard ce jour là.
    Elle ne s’est pas si elle est déjà atteint du VIH d’office.
    Elle craint d’aller faire le test de dépistage et nous sommes déjà à deux semaines.
    Je vous en prie. Dites quelque chose

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Salut à tous, le 23 Décembre 2017 je fais un rapport sexuel avec une prostitué mais avec préservatif il n’y avait pas eu glissement ni craquement du préservatif. Alors ma préoccupation est la suivante : ma glande avait été exposer à la partie externe du préservatif exposée aux secretions vaginales(cyprine) lorsque je retirai le preservatif de mon penis et la main qui déroule le preservatif avait touché aussi la glande !
    J’aimerai savoir s’il peut y avoir contamination dans de telle situation ??
    J’ai 24 ans et le jours là j’avais un peu bu de la bière !

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Sandra,

    Vous nous remontez la morale avec vos réponses, dont vous remercie en avance.
    Je me demande si ne suis-je pas en extrême retard pour tester mon état sérologique ? Parce que j’ai eu une relation non protégée en août 2017 et après presque trois à quatre semaines, j’ai eu différents symptômes tels que : la rhume presque chronique (écoulement excessif de la morve), la toux, douleurs lombaires et du bas ventre côté pubien, maux de tête du côté de la nuque voire sur l’arrière du cou, petits bouton sur la partie pubienne mais qui a disparu un temps après la prise des antibiotiques.

    Deuxième préoccupation, s’il s’avère positif, estimative-ment aurais-je combien d’années à vivre si une bonne prise en charge?

    Merci de votre réponse.

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Bonjour Patrick,

      Il n’est jamais trop tard pour faire un test de dépistage du VIH. Je vous invite à contacter Sida Info Service au 0 800 840 800, c’est gratuit et anonyme. Des écoutants pourront répondre à vos questions concernant le dépistage.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour,

    J’étais dans un club libertin et j’ai eu du liquide vaginale sur les doigts sachant que 2h avant j’avais une plaie au doigt suite à un arrachement d ongle. Cela fait 3 semaines et je suis en stress je ressens tous les symptômes du vih(éruption cutanée, diarrhée, ganglion, maux de tete, nausée…)
    y a t-il un risque de contracter le vih?
    merci

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Matt,

      La seule possibilité de savoir si vous êtes infecté par le VIH est de faire un test de dépistage.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonjour ,
    Apres deux jours d’un rapport non protégé ( fellation et cuni ). J ais eu de la fievre , appétit perdu des nausée 48 heures apres des boutons rouge apparaissents et la fièvre a commencé de diminuer , maintenent ça 7 jours exactement . c ‘est juste une petite fievre et boutons disparaissent complètement
    Est ce que ses symptômes ont relatioms avec MST . répond moi svp j ais un stress enorme et j ais l idée de me suicider !

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Namiasa,

      Du calme, du calme. Pourquoi se suicider alors qu’il est possible de vivre ? Avant toute choses, il faut savoir si oui ou non vous avez une IST, et pour le savoir, il faut faire un dépistage du VIH et des IST à l’hôpital ou bien dans un centre de dépistage anonyme et gratuit.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Sandra,

    Merci pour le numéro mais je crois que ça n’a plus d’importance parce que je me suis fait examiner le résultat est négatif, alors mon médecin traitant m’a prescrit des antibiotiques pour les IST et la malaria.

    J’avais tellement peur que la chance m’a souri finalement et je vous remercie une fois de plus pour ce que vous faites.

    Désormais, je ne m’abuserai plus sans protection et j’ai d’ailleurs opté pour la fidélité car je suis marié à une très belle femme et qui m’aime bien, avec qui nous avons deux très belles fillettes.

    Bien à vous.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Sandra,
    Je ne peux pas encore faire de test ca fait 4 semaines que j ai pris un risque. Je voulais juste savoir si c etait un risque de contamination?

    Merci

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    A l’attention de Matt,

    Dans votre situation, je pense qu’il n’y pas de risque de transmission du VIH. Le virus du VIH meurt à l’air libre.

    Cordialement,

    Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    A l’attention de Nani,

    Bonjour,

    N’étant pas au Cameroun, et ne connaissant pas les modalités du dépistage au Cameroun, cela va être difficile pour moi de vous répondre. Cependant, les symptômes que vous décrivez sont peut-être dû à votre angoisse. Il n’est pas rare de développer ce genre de réactions quand on est angoissé. Dès que possible, aller faire un test de dépistage pour vous rassurer.

    Cordialement,

    Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    bonsoir sandra c’est un très grand travaille et soutien que. Vous fait .
    Certains personne ne trouve pas qui se confié finissent souvent a cause de angoisse dans des dépression majeur a cause du vhi . C’est un mot qui fait peur surtout quand on es jeune . Moi je ss angoisser j’ai déjà fait des test mais elle s’avère précoce donc je doit attendre 3 mois pour un résultat 100% . C’est vraiment les pires mement que on puisse vivre . Je ss en première année de droit je prende de lexomil pour me calme mais elle me permet pas de me concentre mais au contraire elle met dans un état d’ivresse et a moitié inconscient. J’ai parle avec mon psy mais elle dit que faut je doit continu. Je stresse beaucoup je tremble mais même des fois . Le VIH c’est vraiment angoissant.

    Mes questions sont
    De combien de temps dure la séroconversion ? Genre a près un résultat négatif.
    J’ai perdu 7 kilos en un mois je sais pas si il ya un rapport avec l’infection ???
    Jai des démangeaisons sur l’extrémité des épaules ??
    J’arrive plus a me concentre sur autre choses .
    On ma diagnostiqué une hépatite C je sais si c’est un facteur qui favorise le virus ??

    Et ma dernière question est
    Y’a il moins ou plus de risque quand on le rapport dans la mer sans protections ?? Genre est que le virus a plus de chance de nous pénètre dans la mer ???? «»

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Toujar,

      Cher Toujar,

      Vous semblé être très stressé ! Je comprends que ce soit angoissant d’attendre un résultat de test de dépistage VIH, mais angoisser ne va rien changer à la situation. Vous avez perdu 7 kilos mais peut-être est-ce dû à votre manque d’appétit ? Et puis le stress aussi peut engendrer une perte poids. C’est pareil pour les démangeaisons, c’est sans doute votre corps qui réagit au stress.

      Concernant la séroconversion, voici un article de Sida Info Service sur ce sujet => https://www.sida-info-service.org/ces-tests-sont-ils-vraiment/

      Et pour la question de la mer, je ne suis pas sûre de bien avoir compris. Si vous avez eu un rapport sexuel dans la mer, cela n’a pas d’impact sur la possible infection VIH.

      Essayer de calmer votre stress et de ne pas focaliser sur ce résultat que vous attendez.

      Bon courage.

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Je suis en couple avec ma partenaire depuis 5 mois et elle est séropositif nous avons fait un test elle etait sero et moi non mais depuis le resultat je suis tres stressé je sais pas si je suis infecté

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Basil,

      Bonjour Basil,

      Pour vous répondre, il me manque quelques informations. Avez-vous utilisé un préservatif lors de vos relations sexuelles ? Est-ce qu’elle savait qu’elle était séropositive ? En tout cas, si vous avez fait un test de dépistage VIH, on a dû vous expliquer comment ça se passe, s’il faut refaire un test pour confirmer le résultat ou non.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Sandra,
    Permettez-moi de vous poser quelques questions :
    Dans un article qui date de 2005, des symptômes de primo-infection apparaissent dans environ 75% des cas. On pourrait en déduire que le 25% des cas restants sont des cas asymptomatiques. Actuellement, 13 ans plus tard, ces statisques restent-elles inchangées ou bien existe-il de nouvelles statistiques à jour sur ces cas sympomatiques et asymptomatiques ?
    Quelle la durée moyenne pendant laquelle les symptômes de primo-infection pourraient apparaître ? Toujours dans un article qui date de 2005, les primo-infections peuvent survenir en moyenne entre 2 à 4 semaines après l’exposition. Cette moyenne reste toujours la même qu’avant ?
    Je vous remercie par avance.
    Bien cordialement.

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention de Kambo,

      Bonjour Kambo,

      Pour vous répondre, j’ai consulté le rapport Morlat “Prise en charge des personnes vivant avec le VIH”, actualisé en 2016. Je vais citer quelques passages mais vous pouvez lire le chapitre entier sur la primo-infection en cliquant sur le lien suivant => https://cns.sante.fr/wp-content/uploads/2017/01/experts-vih_primo-infection.pdf

      “La primo-infection par le VIH correspond à la période des 12 premières semaines suivant la
      contamination, période pendant laquelle les réponses immunes antivirales apparaissent et le réservoir viral se constitue. (…)

      Lorsque l’on s’intéresse aux diagnostics précoces, soit de primo-infection, soit avec des
      CD4>500/mm3, les données de la surveillance des nouveaux diagnostics VIH en France en 2014 montrent que 39% des nouveaux diagnostics d’infection étaient portés à ce stade.”

      J’espère que ces réponses sont utiles pour vous.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour sandra jet t’avais envoyer mon aimail pour sissi la malien de 43ans j’ai pas eu de réponse

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      A l’attention d’Abdou,

      Bonjour Abdou,

      J’ai transmis ta demande à Sissi mais elle n’a pas encore répondu. Je lui donnerai ton contact si elle est intéressée.

      Cordialement,

      Sandra, modératrice des messages.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour sandra bravo pour le travail que vous faites pour
    tous
    ces gens jai lu tous les comentaires ,bref est ce que le vih peut etre transmis dans un rapport de 3 minutes dans l’eau de la mer? J’ai fais ca il y’a un ans ,jusqua maintenant il y’a aucun signe depuis aout 2017 mais ces jours la j’ai des petit boutons sur les epaules , je pense a ca parce que c’est la premiere et la derniere fois que je fais un rapport sexuel sans preservatif cet fois , je me rapel souvent de ca .

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    j aι ғaιт υn тeѕт ιl y a ѕιх мoιѕ, c éтaιт negaтιve, мaιѕ la j aι reѕѕenт deѕ ѕyмpтôмeѕ paѕ тrop вιen. dιarrнée тoυѕ leѕ joυrѕ, мaυх de тeтe, déмangeaιѕonѕ, мaυх de тeтe, doυleυrѕ arтιcυlaιreѕ. je ѕυιѕ aller reғaιтe мon тeѕт н a qυelqυeѕ мalнeυreυѕeмenт on ne le ғaιт plυѕ danѕ la vιlle de poιnтé noιre aυ congo. je ѕυιѕ υn peυ ѕυr le qυoι faire

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour ici,j’ai quelques symptômes VIH, plaque rouge, ganglions, mes la fièvre des fois et mal aux gorge je savoir si stress peuvent cré tout sa?..

    • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
      Cher Bernard,

      je vous conseille de vous faire dépister pour enlever les doutes que vous avez. Soyez tranquille est adressé vous à des structures médicales.

  • Primo-infection à VIH : «Je croyais que c’était une grippe au départ»
    Bonjour Christina
    Pouvez vous me mètre en contact avec Fleur annonce du 15 janvier 2018 bien sûr avec son accord

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.