70-346 practice exam 300-070 braindumps 300-135 item pool 400-051 exam questions

Rubrique culturelle : les notes pour trop tard d’Orelsan – Comité des familles

Actualité

  • Home / PodcastsRubrique culturelle :…
Rubrique culturelle : les notes pour trop tard d’Orelsan

Rubrique culturelle : les notes pour trop tard d’Orelsan

Orelsan
Orelsan
Rubrique culturelle : les notes pour trop tard d’Orelsan

Sandra : On va passer à la rubrique culturelle. Yo yo, c’est parti Yann !

Yann : Yo yo, tu peux le dire. Bon, je suis prêt à me faire assassiner, j’ai choisi Orelsan. Il est rappeur, français, a 36 ans, vient de remporter, ce n’est pas son premier, mais un prix professionnel. C’est avec son public super fidèle qu’il trace sa route. Sur cet album, “La fête est finie”, j’en n’avais pas écouté d’autres, je crois que c’est son deuxième ou troisième, c’est une analyse de la société juste et souvent très acide. Des textes claires et crus. Bien sûr, il est très souvent désenchanté notre jeune Orelsan. Mais pour moi, qui ai 52 balais, je me dis que c’est incontournable d’écouter cette génération et en tout cas d’écouter ce rap qu’il est loin d’être un rap bling bling comme je déteste avec belles meufs et grosses gourmettes. Donc plutôt que de dénigrer, effectivement, on se rappelle que dans son premier album, il a fait une chanson qui a fait un peu scandal où il traitait la femme d’objet et tout ça. Mais, est-ce qu’on a le droit de s’exprimer ? Est-ce qu’on a le droit aux erreurs d’adolescence ? Est-ce qu’on a le droit, parce que quand on a pris 4-5 râteaux, de rentrer chez soi et de dire, contre ces connasses, je vais écrire un texte bien méchant. Moi, je dis oui. Quand on voit Orelsan et qu’on l’écoute et qu’on écoute le dernier album, on s’aperçoit qu’effectivement il y a un désenchantement mais qui est général sur notre société et que ces gamins-là, ils l’écrivent avec leur mots et que nous, adultes, nous plus grand, nous soit-disant qui avons déjà parcouru et donc on peut être de bons conseils normalement, on a aussi beaucoup de choses à apprendre de cette jeunesse-là. J’ai choisi le morceau “Notes pour trop tard”. C’est un morceau qu’il a composé avec Ibeyi. Des jeunes de 25-30 m’ont dit “effectivement, ça ne m’étonne pas que tu aimes bien Ibeyi parce qu’il y a une consonance africaine”. Enfin, je vous laisse découvrir et surtout, amis belles oreilles, écoutez le texte.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE

1 Comments

  • Rubrique culturelle : les notes pour trop tard d’Orelsan
    Top la tof Bisous

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.