Sida Info Service : une association qui lutte contre les exclusions et pour la santé sexuelle

, par Sandra

JPEG - 77.4 ko
Sida Info Service : une association qui lutte contre les exclusions et pour la santé sexuelle

Sandra  : Discussion sur le droit aux crédits pour les personnes séropositives avec l’avocate Samira Hadjadj de Sida Info Service. Je vais vous demander dans un premier temps de présenter Sida Info Service, qu’est-ce que c’est ?

Samira Hadjadj : Sida Info Service c’est une association qui a été créée le 23 octobre 1990 et qui intervient en matière d’information de prévention, d’orientation et d’accompagnement des personnes concernées par le VIH. C’est donc une association de lutte contre le VIH, contre le Sida et les hépatites qui luttent également contre les exclusions et pour la santé sexuelle. C’est une association qui est membre de l’ODSE, de l’Observatoire du droit de la santé des étrangers qui est un collectif d’association regroupant plus d’une dizaine d’association qui interviennent toutes en matière de dénonciation de difficultés rencontrées par les étrangers dans le domaine de l’accès aux soins et du droit au séjour pour des raisons médicales. Vous avez pu voir par exemple cette semaine un communiqué qui a été publié par une association membre de l’ODSE dans le journal Le Parisien, dénonçant des pratiques tendant à refuser systématiquement dans certaines caisses primaires d’assurance maladie des demandes d’aide médicale d’État. C’est vraiment une association de défenses des étrangers en matière d’accès aux soins.

Sandra : Comment ça se passe avec Sida Info Service ? Il y a des juristes qui répondent aux questions des personnes séropositives ?

Samira Hadjadj : C’est ça. Sida Info Service a des écoutants qui interviennent aussi bien au niveau de la santé, qui répondent aux questions relatives à la santé qu’aux questions d’ordre juridique. Donc sur l’aspect juridique, on a un certain nombre d’appelants qui vous nous contacter et nous interroger sur des difficultés qu’ils vont rencontrer en matière d’accès aux emprunts, de discrimination, d’atteinte à la vie privée et donc on a un certain nombre d’écoutant qui sont en mesure de répondre à ces questions et d’orienter à ce moment-là nos appelants vers les procédures à engager pour remédier au mieux à ces difficultés.

Sandra : Pouvez-vous donner le numéro ?

Samira Hadjadj : C’est le 0 800 840 800. Vous pouvez nous contacter à ce numéro-là, vous aurez déjà dans un premier temps les écoutants de Sida Info Service qui vont ensuite orienter vos appels selon les thématiques. Si c’est une question d’ordre strictement médicale, si c’est une question liée à l’hépatite ou si c’est une question juridique, vos appels seront réorientés ensuite vers les dispositifs les plus adéquats.

Sandra : J’imagine qu’il y a pas mal de personnes qui appellent. Quand on appelle, est-ce qu’il y a un délai d’attente auquel il faut s’attendre ou alors vous arrivez...

Samira Hadjadj : Non, les délais sont assez rapides. On a quand même un certain nombre d’écoutants qui sont là justement pour répondre au mieux et au plus vite à l’ensemble de ces questions. Il faut savoir qu’on peut nous contacter aussi bien par téléphone que par mail. On a des délais de réponses qui sont assez rapides, même au niveau juridique, les réponses sont traitées dans un délai maximum de 48 heures. De façon à ne pas laisser nos appelants dans une attente trop longue.

Transcription : Sandra Jean-Pierre