Rubrique culturelle : évocation introspective et feu marseillais de Massilia Sound system

, par Sandra

JPEG - 141.6 ko
Le groupe Massilia sound system
Rubrique culturelle : évocation introspective et feu marseillais de Massilia Sound system

Sandra : Qu’est-ce que tu nous a mijoté, Yann ?

Yann : Alors musicalement, amis belles oreilles, ce sera le groupe de Marseille Massilia Sound System, qui passe le 5 au Cabaret Sauvage, je pense qu’il n’y a plus de place mais en tous les cas, découvrez l’œuvre, c’est énorme. Et puis j’avais envie de vous faire partager un texte, qui m’a énormément touché, donc je me lance hein, je ne suis pas un grand conteur mais je vais essayer de vous faire ça avec un peu d’émotion.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle … l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle … l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente, de rêver et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribuait à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle … Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle … le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle … l’Amour Propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grand plans, j’ai abandonné les méga – projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, ce qui me permet de me regarder dans la glace, quand ça me plaît et à mon rythme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle … la simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.

Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle … Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir, mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient un allié très précieuse.

Tout ceci c’est le Savoir Vivre ! Savoir aimer !

Voilà donc, je ne connais pas l’auteur mais ça me fait du bien.

Sandra : Philosophie de vie, appliquée.

Yann : Voilà, j’espère que ça vous a plu, j’espère que ça vous a fait du bien auditeurs. Et puis, go go sur Marseille, on envoie Aioli aioli avec Massilia Sound System. Tu nous rappelles le titre que j’ai déjà perdu. Oh la la, la colle la colle. Attend je comble, je comble. On va mettre de l’Aioli hein. C’est Cabaret sauvage vendredi.

Sandra : Marche avec moi.

Yann : Marche avec les gens.

Sandra : Je marche avec. Pardon.

Yann : Je marche avec. Alors marchons tous.

Diffusion du titre « Je marche avec » de Massilia Sound

Transcription : Joëlle Hist