Forum des auditeurs : « Soyez prudents et protégez-vous ! »

, par Sandra

JPEG - 89.9 ko
Forum des auditeurs : « Soyez prudents et protégez-vous ! »

Message de S.

Bonsoir,
Je tenais à vous faire part de mon histoire. J’ai eu une relation prolongée avec un Monsieur de 50 ans (24 ans d’écart). Le fait est qu’après plusieurs comportements provenant de sa part qui ne m’ont pas du tout plus. J’ai commencé à me demander comment il était vraiment et surtout qu’est-ce qu’il faisait quand il n’était pas avec moi car j’ai commencé à psychoter sur le possible fait qu’il puisse avoir le VIH. Un mois après ma dernière relation sexuelle avec lui, je suis allée faire les tests complets sanguins. Tout est bon. J’ai fait part à mon médecin de mon état de stress et anxiété concernant ce sujet et les 3 mois que j’avais lu qu’il fallait attendre pour qu’il soit 100% fiables. Mon médecin m’a dit qu’il avait demandé des analyses complètes sur tout, que s’il y avait une possible infection j’aurais des altérations sur d’autres données. Bref, j’ai demandé à ce Monsieur de se faire les tests. Il les a faits et me les a envoyées. Il s’agit d’un test de microbiologie, sur un échantillon de sérum. Résultats négatifs mais j’ai peur qu’il ait pu les modifier. Ces moments-là produisent une anxiété terrible. Soyez prudents et protégez-vous ! S.

Yann : Si madame a autant de flip, je pense qu’il existe le préservatif féminin ou le préservatif masculin pour éviter toutes ces angoisses.

Sandra : Oui, parce qu’apparemment, pendant leurs relations sexuelles, ils ne se protègent pas.

Yann : Je rappelle que l’amour se fait à deux. Donc les deux sont impliqués dans un rapport sans protection.

José : Il faut que les précautions soient prises des deux côtés.

Lucas : On ne parle jamais de la contraception orale. Mais ça existe aussi. L’autre jour j’ai demandé à une fille de coucher avec moi, elle a dit non. Elle n’a pris aucun risque (rires).

José : Ça, c’est vrai (rires).

Sandra : Je viens de comprendre la blague (rires).

Lucas : Ce n’est pas de moi, c’est de Woody Allen.

Sandra : En tout cas, merci pour ce témoignage. J’ai vu qu’il s’agit d’une histoire de confiance, tout ça. Bon, c’est des histoires de couple, on ne va pas rentrer dans la vie privée mais effectivement, le message est là, protégez-vous, il faut faire attention. Si vous souhaitez réagir, vous laissez un message sur le site…

Yann : Et puis c’est tellement romantique en début comme ça d’une belle relation amoureuse d’aller faire un petit test, comme ça, un dimanche ou un samedi. C’est extraordinaire !

Sandra : Oui mais c’est ce qu’il faut faire…

Sanseverino : Ce qu’il faut, c’est profiter du fait que son copain est avec sa maîtresse pour aller faire le test (rires).

Yann : Ou de se dire comme il est tellement amoureux, là je vais pouvoir le traîner tu comprends ?

Sandra : Mais en tout cas c’est ce qu’il faut faire, une fois qu’on veut abandonner la capote, normalement on va faire le test. C’est comme ça que ça se passe dans le meilleur des cas.

Yann : Sauf pour les séropositifs comme moi qui maintenant ne sont plus contaminants étant donné qu’on est traité.

Sandra : Oui, mais si ta partenaire a d’autres MST ? Tu n’en sais rien.

Yann : Beurk ! (rires)

Sandra : Bah ouais tu vois, donc dans tous les cas, il faut vérifier. Ce n’est pas romantique mais c’est comme ça. Aller, comitedesfamilles.net pour laisser un message ou bien le 01 40 40 90 25.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE