Forum des auditeurs : « Les assurances doivent comprendre que le VIH est une maladie chronique »

, par Sandra

JPEG - 3.2 Mo
Forum des auditeurs : « Les assurances doivent comprendre que le VIH est une maladie chronique »

Bonjour, je suis en train de renégocier mes prêts immobiliers. J’ai choisi de dire la vérité et remplir le formulaire santé correctement. Le courtier a été mis au courant de ma situation médicale (déjà ça ?). Il me propose de prendre une assurance en remplissant les cases de "non" (bref en faisant une fausse déclaration il me semble) puisque me dit telle quelle, elle ne servira à rien en cas de problème de santé mais obligatoire parce que la banque l’exige… Je me suis rapproché d’un courtier en assurance. Horreur. Environ 10 pages de renseignements médicaux et divers... on n’est pas encore arrivé à une simplification des procédures, c’est si simple. Qu’il m’envoie un formulaire 5 pages MAX à remplir en partie par moi et mon médecin spécialiste, ça devrait amplement suffire en 2014. C’est une maladie chronique pour la majorité des personnes atteintes. Il faudrait que les assurances le comprennent. Anonyme

J’avais une amie qui a pu avoir un emprunt malgré sa séropositivité. Elle est passée par un courtier en ligne assurance de prêt pas cher qu’elle m’a également conseillé pour d’autres situations. Bernard 87

A lire/à écouter :

- Une personne séropositive peut-elle contracter un prêt immobilier ?

- Droit au crédit pour les séropositifs : quels sont les recours ?

Sandra : Dimitri, est-ce que tu sais ce que c’est un courtier ?

Dimitri  : Oui.

Sandra : Peux-tu expliquer aux auditeurs pour ceux qui ne savent pas ?

Dimitri : Un courtier c’est quelqu’un qui négocie le taux des prêts.

Sandra : Voilà, c’est une personne, un intermédiaire qui intervient dans la réalisation d’opération commerciale, financière, etc. Est-ce que toi, tu t’es déjà retrouvé à faire un emprunt, un crédit. Est-ce que tu sais comment ça se passe ? Car effectivement, il faut répondre à un questionnaire et ils demandent quels sont vos problèmes de santé, tout ça. As-tu déjà été confronté à cette situation ?

Dimitri  : Oui, j’ai eu un prêt dans les années 80. La situation n’était pas la même que maintenant. Mais en revanche je ne sais si on est obligé de mentionner son état de santé pour un prêt, est-ce qu’on est obligé de le dire ou pas.

Sandra  : En fait, il vaut mieux le dire, l’état de santé est demandé. Par exemple, si jamais on dit non, je ne suis pas séropositif et que l’assureur le découvre là on peut avoir des problèmes. Il vaut mieux être honnête. Et il existe des conventions pour les personnes qui souffrent de pathologies qui permettent d’ouvrir les crédits à ces personnes. Il n’y a pas que le VIH.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE