Forum des auditeurs : « Après chaque examen de transaminase, on trouve que mon foie n’est pas correct »

, par Sandra

JPEG - 314.8 ko
Forum des auditeurs : « Après chaque examen de transaminase, on trouve que mon foie n’est pas correct »

Sandra : Continuons l’émission avec le forum des auditeurs. Je vais prendre le message de Merveille. On a déjà lu plusieurs de ses messages à l’émission radio, c’est une fidèle auditrice, donc coucou Merveille si tu nous écoutes encore. Et donc elle avait laissé un message, pour rappel, je vais vous le relire. Ca date un peu.

Bonjour je suis séropositive depuis 10 ans j’ai 47 ans. Mes CD4 ont été toujours bon, raison pour laquelle je ne prenais pas les ARV. Mais depuis 6 mois mon médecin a dit que toute personne séropositive devrait prendre les médicaments. Ce n’était pas facile de l’accepter mais après plusieurs conseils dans ce site j’ai accepté de prendre ces ARV. Trois mois après, la charge virale est devenue indétectable. Mais mon souci est au niveau de mon foie. Après chaque examen de transaminase, on trouve que mon foie n’est pas correct. J’ai fait les examens de l’hépatite C et B, c’est négatif. J’ai aussi fait l’échographie abdominale. On a trouvé que mon foie avait pris du volume. Et cela m’inquiète. Est-ce à cause des ARV ?

Sandra : Dans l’émission, nous ne sommes pas des spécialistes du foie, on avait tenté de lui répondre, en tout cas on l’avait encouragé à continuer de prendre son traitement pour le VIH parce que c’est important. Et j’ai contacté un hépatologue et voici sa réponse :

Oui il est important que toute personne séropositive prenne un traitement justement pour empêcher que les CD4 diminuent. On est dans la prévention !
Quand les transaminases ne sont pas normales et le foie est augmenté de volume à l’échographie, sans hépatite B ni hépatite C, le plus souvent c’est de la graisse qui s’accumule dans le foie (on parle de "stéatose" à l’échographie ou de foie "brillant"). Cette graisse peut être là en raison du poids de la personne ou d’un diabète par exemple mais il n’y a pas de raison que ce soit les médicaments que vous ne prenez que depuis 6 mois. Je ne peux vous en dire davantage sans autres éléments.
Bien à vous

Sandra : Effectivement, c’était un peu difficile pour cet hépatologue de répondre de manière sûre, certaine à Merveille puisqu’il ne l’a pas examiné. J’ai prévenu Merveille qu’un hépatologue l’avait répondu et puis voici ce qu’elle a répondu :

Merci pour vos conseils je suis rassurée concernant les arv. Mon médecin m’a recommandé un endo gastro pour des examens approfondis. Je vous tiendrai informé de la suite .
Merci pour votre soutien.

Sandra : Voilà où en est Merveille en ce moment, je ne sais pas s’il y a des réactions dans l’équipe d’aujourd’hui, Christian et Mamadou.

Christian : Tu as tout dit. Beaucoup de courage à toi Merveille, continue, ce n’est certainement pas quelque chose de grave et continue à consulter, je crois que ça ira.

Sandra : Merveille nous écoute depuis l’Afrique, pour rappel. Mamadou, je ne sais pas si tu souhaites réagir.

Mamadou : Vous avez déjà tout dit, nous ne sommes pas les spécialistes. Je pense qu’elle doit continuer de prendre ses médicaments.

Sandra : C’est sûr. On encourage toujours à prendre son traitement même si c’est difficile. Quand on a la chance de prendre des médicaments, autant les prendre parce que tout le monde malheureusement ne peut pas bénéficier des traitements.

Christian : Je connais certaines personnes qui ont parfois opté pour l’allègement thérapeutique, en se référant à leur médecin, qui leur dit exactement la démarche à suivre pour que ça ne les menace plus beaucoup quoi.

Sandra : Oui, il ne faut pas décider d’un allègement thérapeutique tout seul, il faut toujours le faire avec l’accord de son infectiologue, parce que tout monde est différent. Ce n’est pas tout le monde qui peut prendre par exemple 3 comprimés dans la semaine, il y en a c’est tous les jours, d’autres une fois. Faut être suivi. En tout cas, n’hésitez pas à réagir sur le site comitedesfamilles.net

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE