Forum des auditeurs : un test VIH négatif peut-il devenir positif ?

, par Sandra

JPEG - 35.9 ko
Forum des auditeurs : un test VIH négatif peut-il devenir positif ?

- Tito

Salut Sandra,
je traverse un moment d’angoisse et de peur qui a atteint à son apogée.
le 11 novembre 2016 j’ai eu un rapport protégé avec une fille... pas de glissement ni de capote craqué mais voilà 3 semaines après j’ai eu une angine, un rhume et un mal de tête. Du coup pris de peur je suis aller faire une prise de sang au labo hiv résultat négatif mais le mal de gorge persiste le 12 janvier la fille avec qui j’ai couché est allé faire son test qui est aussi négatif. Mais les symptômes persistent toujours le 11 février 2017 soit 3 mois jours pour jours j’ai refait un test Elisa VIH et hépatite b et c tous négatif mais aujourd’hui où je vous écris j’ai des picotements des les bras et un peu partout dans le corps,des ganglions sous le mâchoire,et au niveau de la cuisse la gorge chargée comme si j’ai quelques chose coincé dans la gorge mais ça me fais pas mal quand je déglutis, boutons de fièvre depuis hier, la langue blanche, la paume de mains rouge et froide ce qui me donne des frissons, des gargouillements dans le ventre et le corps qui me gratte en permanence... ma question est la suivante : Y-a-t-il une possibilité que mon test se positive après ?? Sachant que la fille à refais un test le 08 février avant moi qui est toujours négatif. Aidez-moi je vous en prie je n’invente pas mes symptômes, ils sont vraiment réels. Merci pour vos avis.

Sandra : Pour ceux qui ont l’habitude d’écouter l’émission Vivre avec le VIH, vous vous doutez bien de la réponse que j’ai pu donner à Tito. Mais, il a discuté avec moi et il m’a dit clairement je veux que l’équipe Vivre avec le VIH réponde à ma question. Donc, qu’avez-vous à dire à Tito ?

Christian : Tito, au vu de tout ce qu’il raconte, franchement Tito ne doit pas avoir peur. L’angine est très grave, parce que l’angine attaque, ça peut être les amygdales. Qu’il parte simplement à l’hôpital se faire consulter davantage par rapport au mal de gorge qu’il a, les picotements, qu’il aille simplement à l’hôpital, qu’il n’ait pas peur. Faut pas toujours tout renvoyer, avoir une phobie, une grosse torpeur et voir le VIH, les maladies chroniques directement. Au départ, il faut toujours positiver parce que si tu appelles, tu synchronises tout ça dans ta tête, le VIH, hépatites et autres, et que ça arrive… ça ne sera pas facile de porter ça. Qu’il n’ait pas peur, qu’il continue à aller à l’hôpital, qu’il cherche à se faire bien examiner et qu’il traite les petits maux dont il souffre. Je crois que ça va passer. Voilà le conseil que je peux donner à notre ami Tito, qu’il reste fort et courageux.

Sandra : Merci Christian, je suis 100% d’accord avec toi. Y-a-t-il d’autres réactions dans l’équipe ?

Mohamed : Oui, je voulais dire que je ne pense pas qu’il ait lieu de s’inquiéter puisqu’il a fait les tests et qu’il s’est retrouvé négatif. Maintenant, je crois que c’est juste une histoire de repos et de petits soins. Quelques antibiotiques et puis ça ira mieux. Faut pas qu’il s’inquiète.

Sandra : Je partage ton avis aussi. D’autres réactions ?

Victor : Etant donné que monsieur Tito a contacté les galons de la santé et puis il ne doit pas se faire beaucoup d’idée, se donner de la peur quoi. Il doit avoir confiance aux gens à qui il a eu à contacter, c’est le conseil que je peux donner Tito. J’espère qu’il ira bien.

Marco : Pareil pour moi. Déjà, vous avez pris des précautions. Vous y êtes allé en vous protégeant donc je ne vois pas où est le mal. Vous avez eu des rapports protégés. Donc je ne vois pas la raison pour laquelle vous vous inquiétez. Et maintenant, si par hasard vous aviez des démangeaisons, vous toussez, vous avez mal à la gorge, faites-vous consulter et je pense qu’après ça ira. Ca ne sert à rien de paniquer quoi.

Victor : Excusez-moi mais est-ce que monsieur Tito, c’est sa première fois d’avoir des relations sexuelles avec une femme ? Je ne sais pas !

Marco : Sauf s’il nous cache autre chose qu’il a eu vraiment des rapports non-protégés. Et puis même, il a déjà fait des examens donc je pense qu’il devrait au contraire… voilà.

Sandra : Tito, tu as la chance de ne pas être séropositif, donc vis ta vie tout simplement. Kiffe la vie, continue de bien te protéger comme tu le fais et arrête de t’inquiéter parce que le stress peut engendrer des maladies. Garde la pêche et en tout cas merci d’avoir pris le temps de nous écrire, ça veut dire que tu nous fais confiance, donc merci pour ta confiance et à bientôt ! Continue de nous suivre, c’est bien. Tu as l’habitude de te protéger lors des rapports sexuels, passe le message à tes potes qui peut-être prennent ça à la légère. Toi, tu as l’air apparemment quelqu’un de sérieux donc c’est bien, continue. Et n’hésitez pas à réagir sur le site comitedesfamilles.net, ça fera toujours très plaisir à Tito d’avoir d’autres réactions.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE