Aide au transport pour les bénéficiaires de l’AME en IDF : dans l’attente du jugement de la Cour administrative d’appel

, par Sandra

JPEG - 345.2 ko
Photo prise pendant la manifestation du 11 avril devant Ile-de-France mobilités
Aide au transport pour les bénéficiaires de l’AME en IDF : dans l’attente du jugement de la Cour administrative d’appel

Sandra : Avant d’entendre les petites annonces, je voudrai qu’on écoute un petit extrait de la semaine dernière. Je vous laisse écouter et après, on réagit.

Début de l’enregistrement.

Sandra : C’est ça. Donc rendez-vous mercredi 11 avril pour ceux qui peuvent, devant le STIF, 39 bis rue Chateaudun.

Yann : Et ceux qui ne peuvent pas, je noterai (rires).

Sandra : Mohamed, tu seras là demain ou pas ?

Mohamed : Ouais, ouais.

Sandra : C’est vrai ? Tu vas te lever ? Je sais que parfois tu as un peu de mal le matin.

Mohamed : Ouais…

Yann : C’est pour ça que je dors chez lui la veille (rires).

Fin de l’enregistrement.

Sandra : Bah alors Mohamed, on ne t’a pas vu à la manifestation la semaine dernière, que s’est-il passé ?

Mohamed : J’ai oublié les petits choux… (rires)

Sandra : Tu étais sous la couette ? Que s’est-il passé ? (rires). Pour ceux qui ne savent pas, la semaine dernière, mercredi dernier, nous avons manifesté devant Ile-de-France mobilités, anciennement le STIF qui est le Syndicat des transports en Ile-de-France, pour réclamer que Valérie Pécresse, président de la Région Ile-de-France, et le conseil du STIF appliquent la loi, c’est-à-dire rétablissent l’aide au transport pour les personnes bénéficiaires de l’AME. Il y avait quelques membres du Comité des familles mais aussi d’autres associations. On était quand même pas mal nombreux. Il y avait aussi une autre manifestation en même temps, donc ça faisait plus de monde. Une petite délégation a été reçue par deux conseillers de Valérie Pécresse. J’en faisais partie avec deux autres membres du Comité des familles puis d’autres associations. Pour l’instant, je ne peux rien vous dire vraiment de concret, de sûr. Mais en fait, Valérie Pécresse considère qu’elle n’est pas hors la loi malgré la décision du tribunal administratif qui a déclaré que Valérie Pécresse devait rétablir l’aide aux transports pour les personnes bénéficiaires de l’AME. Comme elle a fait appel, elle considère qu’elle n’est pas dans l’illégalité. Bon, c’est un jeu juridique, on ne va pas rentrer dans les détails. Bon, en tout cas, le jugement de la Cour d’appel devrait avoir lieu avant l’été. Ce qui est plutôt rapide d’un point de vue juridique mais bien sûr d’un point de vue humain, c’est long. Je conseille à tous ceux qui en ce moment paye des tickets alors qu’ils ne devraient pas ou payent le pass navigo de bien garder les factures parce que quand le jugement aura lieu, et je ne vois pourquoi l’aide au transport ne serait pas rétablie, il y aura remboursement de la différence. Gardez bien vos factures, je sais que vous avez beaucoup de papiers, on vous appelle les sans-papiers mais vous avez pas mal de papiers, gardez bien vos factures, c’est important. La lutte continue, on va veiller à ce que la loi soit appliquée. Yann était présent à la manifestation, bravo, tu as réussi à te lever ! Qu’en as-tu pensé de cette mobilisation ?

Yann : J’en ai pensé que les politicards sont quand même des grands renards parce que comme tu le sais, il y avait une entrée principale. Ces filous sont passés par la petite porte de derrière pour éviter de rencontrer les durs journalistes comme Sandra Jean-Pierre, qui pose toujours des questions embêtantes, c’est le propre du journaliste. Donc, un petit peu déçu mais j’ai surtout remarqué aussi la colère des 20 maires qui étaient présents avec leur banderole et qui attendent pour des problèmes de transport aussi dans leur région. Ca fait 6 mois qu’ils ne sont pas reçus. C’est quand même les représentants du peuple, je trouve ça vraiment abracadabrantesque !

Sandra : Affaire à suivre. N’hésitez pas à réagir sur le site comitedesfamilles.net.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE