Forum des auditeurs : les mauvaises motivations des pro-Fillon pour s’intéresser au VIH/Sida

, par Sandra

JPEG - 86.2 ko
François Fillon
Forum des auditeurs : les mauvaises motivations des pro-Fillon pour s’intéresser au VIH/Sida

Sandra : Noha qui a laissé un message suite à un article où c’était Eve Plenel que j’avais invité. Eve Plenel qui à l’époque était directrice de l’association Arcat, qui est une association de lutte contre le VIH à Paris. Et donc elle avait parlé des personnes séropositives et elle disait qu’il y a un besoin particulier pour les personnes séropositives.

- Message de Noha

BONJOUR
Pourquoi les pays d’Afrique ne prennent pas leur responsabilité et informent du danger du
vih et comment se protéger au lieu d’envoyer des bombes il faudrait parachuter des préservatifs. Leur dieu ne les protègent donc pas. Ce n’est pas en travaillant à mi-temps et habitant Berlin que le problème va se résoudre madame Eve Plenel.

Sandra : Alors, pourquoi ce mail ? Dernièrement Eve Plenel a été attaquée par, c’est une histoire qui a pris une ampleur dingue alors que tout est faux. Donc ce sont des militants du parti politique de Fillon, qui ont accusé Eve Plenel de gagner 3000 euros par mois, pour un mi-temps à la mairie de Paris, en vivant à Berlin. Et ces accusations, c’était pour viser son père, Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, car il avait, selon les militants pour Fillon, donner une leçon de morale à la classe politique. Vous savez, l’histoire qu’il y a eu avec François Fillon, l’emploi fictif de sa femme, 500 000 euros, puis on apprend que c’est 900 000, puis le million, le million ! (rires). Cher Noha, je t’invite à, d’ailleurs qui est un peu lâche car il n’a même pas laissé son adresse mail, même pas un contact, donc cher Noha je t’invite à écouter la réponse d’Edwy Plenel, que tu as peut-être déjà sûrement lu mais je tenais à la lire ici à l’émission Vivre avec le VIH car je pense que nous devons aussi soutenir Eve Plenel dans cela. Voici ce qu’a dit son père (sur son compte twitter et facebook) :

Mise au point. Ne pouvant contester les informations de Mediapart sur les pratiques financières de leur candidat (conflit d’intérêts, clientélisme familial, etc.), les soutiens de François Fillon ont décidé de se lancer dans une campagne de calomnie à notre encontre. Cette calomnie se double d’une crapulerie puisque, dans l’espoir vain de nous discréditer, ils s’en prennent à ma fille, Eve Plenel, dont l’itinéraire professionnel n’a aucun lien avec Mediapart et ne doit rien à son père. Relayant un mensonge diffusé par la fachosphère, ils affirment, sous l’intitulé « Eve Plenel, fille du patron de Mediapart », qu’elle gagne « 3000 € par mois pour un emploi à mi-temps à la mairie de Paris en vivant à Berlin », insinuant que ce pourrait être un emploi fictif. C’est un bobard, et voici la vérité. Respectée pour son engagement dans la lutte contre le sida depuis plus d’une décennie, Eve Plenel a été choisie en avril 2016 par la mairie de Paris pour coordonner la stratégie de « Paris sans sida » à l’horizon 2030. Elle a, dans la foulée, démissionné de ses fonctions de directrice générale d’Arcat et du Kiosque Infos Sida, deux structures du groupe SOS, pour ne se consacrer qu’à cette mission. Elle est payée mensuellement 1682 euros net pour un temps partiel qu’elle effectue à Paris, ayant un bureau à la mairie. Ses déplacements depuis Berlin, où travaille son compagnon et où sont scolarisés ses enfants, sont totalement à sa charge. Attaquer la fille pour salir le journal dirigé par le père est déjà un procédé détestable. Le faire en diffusant des fausses informations ajoute à l’ignominie.