Rubrique culturelle : Myster X en live !

, par Sandra

JPEG - 493.1 ko
Myster X à la guitare
Rubrique culturelle : Myster X en live !

Sandra : C’est parti pour la rubrique culturelle, tu as 5 minutes, ça va être chaud !

Yann : Je vais parler très peu de manière à ce qu’on puisse au maximum profiter de ta création. Donc toi, tu es séropositif depuis 30 ans.

Myster X : Oui.

Yann : Donc tu en as bouffé des traitements ?

Myster X : Oui plein. Comme je ne picolais pas et que je gérais, ils préféraient avoir quelqu’un de fiable, j’ai fait le contrat. J’ai décidé de garder un truc très sain et de me dire quitte à y aller autant le faire bien. Parce que j’ai croisé des potes qui faisaient l’étude mais ils se défonçaient à côté donc c’était un devoir pour moi.

Yann : Moi, j’ai envie de te parler d’une chose car il y a beaucoup de gens qui t’aiment et tu le sais je pense. Donc on a envie de te le redire.

Myster X : Merci.

Yann : A force de donner beaucoup aux autres tu t’oublies un petit peu trop souvent. Et voilà, te dire que maintenant, avec les traitements qu’on a, on peut vivre presque normalement dans un état de santé, même si comme toi, comme les vieux séropositifs, on a le corps vieillissant dû aux traitements et à la maladie. C’est un peu moraliste…

Myster X : Je partage ma vie en ce moment avec un fauteuil à la maison…

Yann : Donc je te le redis, je ne sais pas où tu en es avec les traitements…

Myster X : C’est bien. J’ai relevé tous mes examens. Je suis descendu du ring un peu choqué. Blessé mais content d’avoir mis mon virus dans le ring.

Yann : Actuellement tu es sous trithérapie ?

Myster X : J’ai 4 médicaments à l’heure actuelle. On fait un peu un puzzle, je suis en échappement thérapeutique donc je n’ai pas beaucoup de solutions. On jongle. Mais le mental est là et c’est ça qui tient. C’est l’environnement qui compte, c’est l’amour et l’environnement.

Yann : Ce soir tu vas jouer pour la fête de la musique rue du Maroc.

Myster X : C’est un sacré chemin. En venant ici à 14 ans et demi, moi j’étais en CAP chez les compagnons donc mon foyer était pas très loin d’ici. Ca me fait tout bizarre de revenir là après toutes ces années quand même.

Yann : Qu’est-ce que tu as choisi de nous interpréter au studio ?

Myster X : Une chanson qui parle de la pluie, qui fait des dégâts comme un peu la bêtise peut faire des dégâts sur les humains, le manque de respect. Il y a un couplet qui parle des poilus et des talus parce que c’est les talus qui protégeait les poilus. On les a rasé. C’est un peu pareil. On rase tout ce qui protège l’individu parce qu’il faut faire du blé. Le blé pousse dans une parcelle pour moi, il ne pousse pas en dehors de la parcelle.

Yann : Bravo. On t’écoute Myster X.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE