Rubrique culturelle : Yann nous emmène au Brésil

, par Sandra

Rubrique culturelle : Yann nous emmène au Brésil

Yann : On va mettre un petit peu de musique, c’est une espèce d’été indien qu’on a là sur Paris. Seu Jorge, c’est un brésilien né en juin 1970. Il grandit dans une favela, donc je ne vous l’a fait pas, je ne suis pas en train de vous dire que tout le monde pleure quand on parler de favelas. Dans la région de Rio de Janeiro, une enfance relativement difficile où il multiplie les petits boulots mais ça existe aussi ici les enfances difficiles où on multiplie les petits boulots, afin d’apporter une contribution à sa famille. À 10 ans, avec l’aide d’un clarinettiste Paolo Mora, il apprend la guitare, son premier groupe où il écrit parole et musique sort en 1998. À l’âge de 19 ans il quitte la maison familiale et vit une vie de sans-abri où ils découvrent le monde underground, le théâtre. Au cinéma il joue dans un film qui ici a eu sa part de succès, la cité de dieu dont il réalise une bonne partie de la bande-son en reprenant en portugais les classiques de David Bowie, voix guitare c’est un album que je vous conseille qui est absolument sublime et qui s’appelle the life aquatique sortie en 2005. J’ai vu ce musicien aussi en 2005 aussi au festival jazz où je travaillais, c’était ma vraie première rencontre avec la musique brésilienne. Une musique live, un souvenir qui me rend doux et heureux. C’est un plaisir vraiment de vous faire partager 4 minutes d’un titre de son dernier album sortie en 2011, musicas para churrasco.

Sandra : Oulala, attends… (rires)

Yann : Oui tu as bien compris, je te parle très bien le portugais (rires).

Sandra : Ah oui je vois ça.

Yann : Qui veut dire musique pour barbecue ou pour viande grillé. J’ai vu qu’il y avait deux possibilités…

Sandra : Tu me donnes faim arrête (rires).

Yann : On y va pour Seu Jorge

Transcription : Sandra Jean-Pierre