Forum des auditeurs : « J’ai appris ma séropositivité pendant ma grossesse, mes jumeaux sont séronégatifs »

, par Sandra

JPEG - 472 ko
Forum des auditeurs : « J’ai appris ma séropositivité pendant ma grossesse, mes jumeaux sont séronégatifs »

- Message de Christelle

Salut. Moi j’ai appris que j’étais séropositive pendant ma grossesse en mars 2017. On m’a directement mise sous traitement. Mes parents sont au courant, je remercie le Seigneur de m’avoir donné des parents aussi compréhensifs. Ils m’ont soutenu depuis le 1 jour. Le jour que je l’ai découvert, je suis allée pour le dire à mon mec, il m’a jeté dehors car il voulait la d enfants, donc je ne lui ai rien dit. Je ne sais toujours pas comment j’ai attrapé cette maladie. Je prie tous les jours que lui ne soit pas malade, comme ça lui au moins pourra s’occuper des garçons si je meurs, car il est revenu vers moi à 6 mois de grossesse et depuis il est présent pour les gosses. Ma grossesse m’a donné de ne pas craquer. J’ai suivis mon traitement et grâce à Dieu, mes jumeaux sont séronégatifs. J’espère un jour rencontrer un homme qui m’aimera comme je suis. Je fais très attention à mon hygiène de vie, je ne bois pas, je ne fume pas. J’avais une charge virale indétectable en février 2017. Quelques mois après mon accouchement, j’ai arrêté mon traitement car les effets étaient insupportables. J’ai essayé de le reprendre plusieurs fois mais je n’y arrive pas. Mais ce midi, ma mère est venue vers moi pour se rassurer que je prends mes médocs. J’ai vu dans ses yeux l’amour d’une mère inconditionnel et la peur de me perdre. J’ai décidé de recommencer mon traitement ce soir pour mes parents et pour mes enfants. Ils ont besoin de moi. Je veux vivre pour eux.

Sandra : Le message de Christelle que je remercie chaleureusement pour avoir laissé son témoignage. Mohamed, est-ce que tu souhaites réagir ?

Mohamed : Je ne peux que l’encourager, elle et ses enfants et puis dans sa vie.

Sandra : Au début, à l’annonce de sa séropositivité, elle pensait qu’elle allait mourir. Je pense que maintenant, elle a compris que grâce au traitement, elle peut avoir une longue vie.

Mohamed : J’espère aussi. Avec les progrès qui ont été faits, maintenant, elle a moins lieu de s’inquiéter.

Sandra : Elle a la chance de pouvoir bénéficier des traitements. Ce n’est pas tout le monde malheureusement qui peut avoir les traitements gratuits, qui peut les avoir de façon facile. Ce n’est pas dans tous les pays où les traitements sont accessibles. Apparemment, elle a la chance d’avoir les traitements. Donc, Christelle je t’encourage à continuer. Je sais que c’est difficile de prendre un médicament tous les jours. Si jamais tu es en région parisienne, tu peux venir nous voir au Comité des familles. Je ne sais pas où tu es, mais en tout cas, on peut prendre contact, on peut discuter. Les membres du Comité des familles seront prêts à te soutenir dans cette nouvelle vie qui a commencé pour toi. Tu peux avoir une longue vie, pas de souci, maintenant les personnes séropositives qui suivent un traitement ont la même espérance de vie qu’une personne séronégative. Nos encouragements et n’hésite pas à nous contacter au 01 40 40 90 25.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE