Christian, toujours en attente de son titre de séjour pour soins

, par Sandra

JPEG - 1.1 Mo
Christian, toujours en attente de son titre de séjour pour soin

Sandra : Je vais donner la parole à Christian, qui malheureusement ne pourra pas rester avec nous tout au long de l’émission, parce qu’il a un rendez-vous à la préfecture, c’est bien ça Christian ?

Christian : Oui, en fait, j’ai un autre rendez-vous vu que le 28 septembre je suis allée à la préfecture, par rapport à mon titre de séjour. J’ai reçu le récépissé, mon premier récépissé de demande de titre de séjour et ça ne me donne pas la possibilité de travailler. C’était donc à moi de poser la question mais pourquoi est-ce que je ne vais pas travailler, vu que ça dure quand même presque 2 ans. Je suis ici depuis février 2016, j’ai déjà fait 18 mois, presque 2 ans que j’attends ce papier et maintenant il n’y a pas de possibilité de travailler. On me dit que c’est ma première demande, je ne peux pas travailler, la machine est programmée comme ça. “On ne peut pas vous donner la possibilité de travailler”. Mais qu’est-ce que je dois faire ? “Faites comme vous avez l’habitude de faire, vous faisiez comment depuis ?”. Je suis dans du bénévolat, je continue à durer dans le bénévolat, vous savez, ça ne paye pas, ça ne donne rien. J’aurais voulu avec ce fameux titre, non seulement postuler à un emploi mais aller quand même à pôle emploi pour entamer certaines démarches. Je n’ai pas de possibilité de travailler avec ce récépissé de 3 mois. J’ai un vaste questionnement dans ma tête. Est-ce que je peux quand même aller à pôle emploi pour espérer une certaine démarche ? Est-ce que cela me donnera la possibilité d’avoir une réduction au niveau du transport ? Plein de questionnements qui taraudent comme ça dans ma tête. Je n’ai pas eu de réponse et je suis sorti de là vraiment déçu. Je suis rentré calmement, on m’a dit vous allez attendre de recevoir celui d’un an et certainement il y aura la possibilité de travailler.

Sandra : Et donc là, pourquoi tu vas à la préfecture ?

Christian : Non en fait, je n’y vais pas. Ce n’est pas la préfecture. J’ai un autre rendez-vous aussi important relatif à ce fameux titre de séjour.

Sandra : Tu vas essayer une sorte de recours ? Quelque chose quoi.

Christian : Je veux comprendre parce que pour certains, je ne sais pas, peut-être que je suis très mal informé. Je voulais vraiment savoir, dans les “on dit”, les rumeurs, ils te disent qu’ils ont reçu ça avec la possibilité de travailler, pourquoi le mien n’est pas venu avec la possibilité de travailler ? Qu’est-ce qui se passe ? Je ne comprends pas, personne ne m’a donné une explication là-bas donc le titre de l’émission aujourd’hui m’a beaucoup touché. Je pensais qu’on devrait avoir un spécialiste qui devrait répondre à ces différentes questions…

Sandra : Tu confonds avec… ce n’était pas pour l’émission, le spécialiste qui va venir du COMEDE qui s’appelle Pascal REVAULT, il va venir au Comité des familles jeudi soir de 19h à 21h. Donc si tu peux, tu es le bienvenu.

Christian : D’accord, parce que quand j’ai reçu le message, je pensais qu’on devrait le recevoir en pleine émission pour…

Sandra : Non pas cette fois, il va venir à l’association. On va parler du titre de séjour pour soins, donc il va expliquer ce qui se passe, les nouvelles lois, les nouvelles restrictions, comment on peut faire pour s’en sortir, il va peut-être essayer de nous donner des pistes. En tout cas, il va venir pour nous informer. Et donc là, ton rendez-vous, si ce n’est pas trop indiscret, c’est avec qui ?

Christian : Je repars dans une association qui me suit parce qu’il faut qu’on en parle en profondeur.

Sandra : Merci en tout cas d’avoir partagé ton ressenti. J’espère pour toi que ça va aller et que tu auras enfin ce titre de séjour avec autorisation de travailler, parce que là, ça fait long comme tu dis.

Christian : C’est mon très grand souhait. 2 ans sans jamais travailler, sans toucher un copec…

Sandra : Oui, malheureusement c’est le quotidien de beaucoup de personnes qui passent par les mêmes étapes que toi. Courage !

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE