Forum des auditeurs : « Après un traitement contre l’hépatite C, mon ami entend des voix »

, par Sandra

JPEG - 425.8 ko
Forum des auditeurs : « Après un traitement contre l’hépatite C, mon ami entend des voix »

- Message de Débora

Bonjour,
Voilà, mon ami a eu une hépatite C. Il a suivi le traitement sous 12 semaines et aujourd’hui il est entièrement guérit. Mais il y a un hic, il a 65 ans et commence à entendre des voix. Au tout début, il entendait comme des chuchotements, mais avec le temps, les voix qu’il entend sont de plus en plus fortes. il en a parlé à son médecin traitant qui lui a dit que ça pouvait être les effets secondaires du traitement. Si cette histoire vous parle merci de m’en faire part car je commence à m’inquiéter et on se demande s’il ne devient pas sénile. Bref.... Merci d’avance

Mohamed : Moi je ne sais pas, je ne pense pas que ça ressort du traitement de l’hépatite C. Les gens ont plus des complications pendant leur traitement, et encore maintenant, c’est assoupli. Il y a encore 1 an, c’était assez lourd et le traitement laissait des séquelles assez virulentes, où les gens, il y avait des tentatives de suicide, des idées noires. Je lui conseillerai plus de s’orienter vers un psychologue et de lui en parler. Peut-être c’est dû à un traitement à côté ou, je ne sais pas la vie qu’il a eu mais il doit avoir tout un parcours de circonstances qui fait qu’il entend des voix et que ce n’est pas logique à cet âge-là d’avoir des problèmes psychiatriques. Enfin, je pense que ça ressort plus du domaine mental que du domaine de l’hépatite C, du médical quoi.

Christian : Oui, c’est important qu’elle rencontre un spécialiste. Au pays même, quand tu as même un palu, un palu fort, si tu t’assois sur une chaise, tu la vois tourner, toute la maison tourner. Si tu te couches, tu vois parfois, chez nous on les appelle les fantômes, les revenants, les morts-vivants, quand tu as un palu, tu vois tout ! On entend même parfois des voix.

La personne doit avoir peut-être un autre choc et c’est mieux qu’elle consulte un spécialiste comme disait Mohamed, peut-être un psychiatre c’est mieux.

Sandra : J’ai appelé SOS Hépatites. La personne que j’ai eu m’a dit qu’elle n’a jamais entendu parler de ce type d’effet secondaire et que ça ressemble plutôt à une décompensation ou un problème psychologique.

La décompensation est la rupture de l’équilibre que l’organisme a trouvé pendant une certaine période pour faire face à une maladie ou à un trouble quelconque. La décompensation concerne toutes les fonctions de l’organisme qui sont perturbées et que le système de régulation du corps n’arrive plus à maintenir. Elle survient souvent brutalement et peut concerner aussi les troubles psychiatriques.

La personne de SOS Hépatites m’a dit que c’est vrai, il y a des effets secondaires non référencés mais là, elle n’a jamais entendu parler d’un tel effet secondaire. Elle aurait aimé connaitre le nom du traitement aussi et elle aimerait connaitre la suite des événements. Donc Débora, si tu pouvais appeler SOS Hépatites parce qu’ils sont intéressés de savoir comment ça se poursuit, si c’est à cause du traitement ou si c’est autre chose. Débora dit qu’elle a été voit un médecin généraliste qui lui a dit que c’est peut-être les traitements. Sans vouloir critiquer le médecin généraliste, je pense qu’il ne s’y connait pas et qu’il a dit ça comme ça, sans fondement.

Christian : Que Débora essaye de nous préciser, est-ce qu’elle ne vit pas autre chose ? Tout au long de la vie que vous menez, vous pouvez être confrontés à un certain mode de vie, vous pouvez avoir certains chocs, qu’elle essaye d’être un peu clair. Est-ce qu’elle n’a pas été traumatisée par…

Sandra : Ce n’est pas elle, c’est son ami qui entend des voix et tout.

Christian : Qu’elle demande à son ami s’il ne vit pas autre chose que le fait de prendre les médicaments. Est-ce que son équilibre de vie est normal ? Il doit avoir certainement autre chose qui lui crée des…

Sandra : Oui et puis il a 65 ans donc malheureusement, plus on avance dans l’âge et… ça peut arriver quoi. Enfin bon, à tout âge en fait.

Merci Christian et Mohamed pour vos remarques.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE