Forum des auditeurs : oui, des personnes meurent encore aujourd’hui du sida / Fatigue après un traitement hépatite C

, par Sandra

PNG - 172.4 ko
Extrait des paroles de la chanson "Moules frites" de Stromae
Forum des auditeurs : oui, des personnes meurent encore aujourd’hui du sida / Fatigue après un traitement hépatite C

Diffusion d’un extrait de “Moules frites” de Stromae

Sandra : Connaissez-vous cette chanson ? Oui, Stromae, Moules frites. Pourquoi je vous parle de cette chanson ? Parce qu’on en avait parlé il y a quelques années à cette émission et on avait fait un petit débat dessus.

Rubrique culturelle : débat sur les « moules frites » de Stromae

Certaines personnes qui étaient d’accord avec le message de cette chanson, d’autres non. Parce qu’en fait l’histoire c’est que c’est Paulo qui fait des rencontres, il s’amuse, il a des relations sexuelles sans protection. Et puis malheureusement un jour, il rencontre une femme qui est contaminée et à la fin Paulo meurt. Et donc on s’était dit, franchement le message ce n’est pas ce qu’on veut dire pour les personnes séropositives. Et il y a eu un débat entre auditeurs et puis ça a terminé par ce message, de Cynthia :

De plus, cette chanson ne se limite pas qu’au continent européen. Chez moi il y a de tas de gens qui en meurent toujours. Je trouve que c’est un très beau texte.

Sandra : Et oui, c’est vrai que malheureusement dans le monde il y a encore des personnes qui meurent des suites du sida. C’est vrai qu’il ne faut pas oublier ces personnes-là. Et j’en profite pour passer un petit message de soutien pour tous les Gabonnais, en particulier Pierrot. Pierrot, c’est une personne séropositive et qui a des difficultés à prendre son traitement parce que là-bas le traitement n’est pas gratuit, il n’y a plus de traitement et là en ce moment, avec les dernières élections, les votes apparemment ont été falsifiés, il y a eu des émeutes, des morts malheureusement. Là, je n’ai pas trop de nouvelles de Pierrot. Je sais que dernièrement, la semaine dernière il m’a envoyé un message pour me dire qu’il pouvait avoir des traitements grâce un à un ami qui habite au Cameroun et puis depuis, pas de nouvelle, depuis que l’assemblée nationale a été incendiée. Donc j’espère qu’il va bien. Du courage pour tous les Gabonnais, en particulier ceux qui vivent avec le VIH, ceux qui ont un problème de santé. Je ne sais pas si vous, autour de la table, vous souhaitez dire un message pour Pierrot, peut-être qu’il nous écoutera.

Yann : Effectivement, je sais qu’il est suivi par le Comité des familles. On a fait ce qu’on a pu une première fois parce que l’hôpital Bichat a pu nous dépanner d’une certaine quantité de médicaments mais à titre totalement exceptionnel. C’est vrai que son choix c’était de venir s’installer en France, à Paris s’il n’avait aucune autre solution. Mais c’est quelqu’un qui, comme beaucoup d’autres, a sa profession, sa vie qui est installée, et un chamboulement pareil parce qu’on n’a pas l’accès aux médicaments, c’est quand même terrible.

Sandra : N’hésitez pas en tout cas à envoyer des messages de soutien sur notre site comitedesfamilles.net. On continue avec le message de Racine Pierre, c’est sur le traitement hépatite C.

Bonjour, j’ai été soigné avec Harvoni pendant 12 semaines, très bien passé, mais depuis que j’ai arrêté le 2 mai je ne tiens pas debout, très fatigué. Ce qui me désole le plus, c’est que personne ne comprend, ni médecin, ni spécialiste, pour eux, je dois être content, je n’ai plus le virus, si quelqu’un peut répondre.

Sandra : Est-ce que quelqu’un aurait un message pour lui ?

Yann : Je pense de toute façon que les médecins doivent être en train de chercher la raison de cette immense fatigue parce que comme tu le sais, vu que moi j’ai pu profiter pas exactement de la même molécule mais les effets indésirables sont quasi négatifs et le pourcentage de réussite avec ces traitements est impressionnant quoi. Donc il doit avoir une autre pathologie peut-être cachée. Mais j’espère que ce n’est pas dû uniquement à ce traitement en tout cas.

Sandra : Un autre message ? Je ne sais pas si certain, l’hépatite C, vous connaissez trop ? Non. En tout cas, j’espère comme tu dis que les médecins sont en train de chercher parce que quand il nous dit que “personne ne comprend, ni médecin, ni spécialiste, pour eux je dois être content car je n’ai plus le virus”, donc j’espère qu’il n’est pas face à un mur. Ce que je conseillerai à Racine Pierre, c’est que si jamais ses médecins ne l’écoutent plus, de changer, d’aller consulter.

Yann : Il est en province ou…

Sandra : Je ne sais pas, je vais prendre contact avec lui. Mais s’il pouvait changer de médecin, prendre d’autres conseils.

Mohamed : Bah oui, c’est ce que je voulais lui conseiller ou qu’il fasse une contre-analyse de son bilan. Parce que je pense que sa charge virale doit être négative, ses CD4 relevés. Euh, il pense que le virus est plus ou moins anéanti alors que ce n’est pas le cas.

Sandra : Enfin, on ne sait pas, on n’est pas médecin (rires).

Mohamed : Bien sûr, mais il faudrait qu’il fasse un autre bilan médical et qu’il compare les deux.

Sandra  : N’hésitez pas à lui répondre sur le site comitedesfamilles.net

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE