Forum des auditeurs : ma soeur a peur de faire le test du dépistage VIH

, par Sandra

JPEG - 237.1 ko
Forum des auditeurs : ma soeur a peur de faire le test du dépistage VIH

- Le message de Manga

BONJOUR
S’il vous plaît j’ai un soucis très grave et stressant.
Ma petite soeur de 19 ans s’est faite épiler le pubis à l’aide d’un rasoir bic par son copain.
Elle souligne qu’il a eu à utiliser ce même rasoir bic pour se raser le pubis et les aisselles.
Le comble est que ce dernier est seropositif car elle a vu caché les ARV dans son placard ce jour là.
Elle ne s’est pas si elle est déjà atteint du VIH d’office.
Elle craint d’aller faire le test de dépistage et nous sommes déjà à deux semaines.
Je vous en prie. Dites quelque chose

Sandra : Alors, qu’est-ce qu’on dit à Manga ?

Mohamed : Moi, je peux tout simplement la rassurer et lui dire que le mode de contamination peut se faire éventuellement par le sang mais pas spécifiquement et surtout avec un rasoir bic. Je ne pense pas, parce qu’il aurait fallu qu’il y ait contact sanguin avec la personne séropositive au moment de l’utilisation du rasoir. Je pense que ça n’a pas été le cas parce qu’elle était usagère après ou avant et que lui, même VIH, elle peut ne pas être contaminée. Moi je l’encourage à…

Sandra : Surtout qu’elle prend le traitement, donc ça veut dire que probablement sa charge virale est indétectable.

Mohamed : Après, est-ce qu’elle lui a caché ou pas, je ne sais pas. Ce n’est pas une manière d’épiler sa femme. Bah oui ! Si on prend son rasoir à soi, et on va épiler sa nana, ce n’est pas sympa. Maintenant, je l’encourage à rester positive. Il faut rester positif et continuer sa vie comme elle était. Et à l’avenir, pour se faire épiler le pubis, les aisselles ou quoi que ce soit, qu’elle prenne une personne confirmée !

Sandra : Qu’elle prenne son rasoir quoi !

Mohamed : Voilà ! Ou, même si elle veut se faire un piercing ou un tatouage, c’est pareil. C’est exactement pareil. C’est pour ça que je l’encourage à rester négative.

Sandra : Je rappelle que le VIH à l’air libre, il meurt. Faut pas non plus se mettre…

Mohamed : Faut vraiment un contact sanguin…

Christian : Immédiatement, qu’elle parte déjà faire un dépistage. Vraiment, immédiatement. On comprend qu’au nom du grand amour, on peut épiler, s’occuper de sa femme, vraiment ça c’est beau mais, il y a des risques. On nous fait quand même comprendre que ça se contracte par des objets souillés…

Sandra : C’est vrai, il faut faire attention. Va juste faire un test. Au bout de 3 mois, tu vas encore en faire un et puis tu restes tranquille. Pour être plus sûr quoi.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE