Rubrique culturelle de Yann : « La Boum » a un goût de « Diabolo Menthe » avec Yves Simon

, par Sandra

JPEG - 86.2 ko
Rubrique culturelle de Yann : « La Boum » a un goût de « Diabolo Menthe » avec Yves Simon

Yann : Je vous rappelle aussi que pour les passionnés de tennis, mais qui n’ont pas d’argent, ils ont quand même fait un truc super, c’est qu’ils ont mis en bas de la tour Eiffel un écran, quand je dis géant, extra-géant, où vous pouvez vous poser, sur la pelouse, amener votre pique-nique et regarder tous les matchs de manière fort agréable vu qu’on va avoir une belle semaine de soleil.

Vendredi 29 c’est la fête des voisins, donc évitez pour une fois d’aller sonner chez des voisins comme moi qui font trop de bruit. Ce soir-là, tout est permis, même de sortir le saucisson, les chips, et d’inviter copines et copains de palier ou d’étage donc, ou de se retrouver dans la cour par exemple.

Sandra : Sortez des tours !

Yann : Sortez des tours, absolument. Le samedi 30 c’est la Caravane du Sport qui s’arrête sur la Place de l’Hôtel de Ville, toujours gratuit hein, toutes les infos que je vous donne, j’essaie de vous les donner sur des plans gratuits, donc vous pourrez vous initier au handball, au basket, je pense à toi Sandra car il y a du foot à 3, du foot à 5, du foot à 7.

Sandra : Ah, génial !

Yann : Vous pourrez faire des échecs, du judo, et il y a aussi ce soir-là une très très belle soirée, mais je ne pourrai pas vous en dire plus puisque c’est samedi. C’est la nuit de la littérature avec des animations, donc là c’est plus simple, hein, c’est une première édition donc vous en avez aussi dans les villes de province, vous tapez sur les fameux réseaux « Nuit de la Littérature ». Sur Paris, il y aura énormément d’invités, de thèmes autour des ateliers d’écriture, et ça terminera par un bal populaire donc n’hésitez pas. Moi j’y serai, ça nous permettra de nous faire la bise, grand et blond à la Nuit de la Littérature. Voilà, j’ai pratiquement terminé, j’irai faire mon test colorectal ça c’est sûr... ah non, je suis en train de relire ce que j’avais noté pendant l’émission. Maintenant je vous fais une petite balade qui nous ramène à l’adolescence et à la magnifique chanson de Yves Simon, Diabolo Menthe, c’était le générique du film de Diane Kurys, Diabolo Menthe, sorti en 1977 avec ce très très beau texte. Vous dire quoi, qu’il est né en 1944 en Haute-Marne, d’un papa cheminot et d’une maman infirmière, à 8 ans on lui offre son premier accordéon, il a douze albums studio, mais s’arrête pour trouver enfin son vrai champ d’expression. Il en est à son 34e roman, Yves Simon, une œuvre et un homme à découvrir d’une grande sensibilité. Le morceau que je vous fais partager, c’est Diabolo Menthe.

Sandra : Merci pour cette découverte, moi je ne connaissais pas du tout. Alexandre tu connaissais ou pas ?

Alexandre : Évidemment.

Sandra : Sérieusement ?

Alexandre : Non, malheureusement, ma culture musicale est un peu limitée.

Yann : Vous êtes excusés, 1974 hein.

Sandra : Et Jérôme, vous connaissiez ?

Jérôme Sebban : Ah non je ne connaissais pas non.

Yann : Et le film de Diane Kurys, ça vous dit rien non plus, Diabolo Menthe ?

Sandra : J’avoue, non. Moi Diabolo Menthe, c’est juste ma boisson préférée, c’est tout.

Yann : Écoute c’est un peu l’équivalent de La Boum, je dirais.

Sandra : Ah, il faut que je le vois alors.

Yann : Ah oui, tu vas aimer. C’est un très très beau film sur l’adolescence.

Sandra : Parce que La Boum je le regarde sans cesse.

Yann : C’est vrai ?

Sandra : Ah je te promets.

Jérôme Sebban : Il y a un air !

Sandra : Le film, je kiffe.

Yann : C’est pour ça que tu ne vieillis pas.

Sandra : Oui voilà. Bon, merci d’avoir suivi cette émission !

Yann : Et mardi prochain donc, la rubrique culturelle sera sur Sandra Jean-Pierre, notre journaliste.

Sandra : Quoi ?

Yann : Eh oui c’est annoncé tu ne peux plus couper !

Sandra : Non non non, je ne suis pas d’accord, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Bon, ce n’est pas sûr chers auditeurs, peut-être que je serai malade, je ne sais pas.

Yann : Que dit-elle ?

Sandra : Je serai peut-être malade, je ne sais pas.

Alexandre : Hé non non non !

Yann : Elle sera pire si tu es malade, elle sera pire !

Sandra : Mais j’ai peur. Bon, rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle émission, bonne semaine, bye bye !

Transcription : Alexandre Bordes