Inscrivez-vous pour le réveillon séromantique du 31 décembre 2013

, par Sandra

JPEG - 133.3 ko
Yann, Sandra et Ali
Inscrivez-vous pour la soirée séromantique du 31 décembre 2013

Sandra : Il faut qu’on parle de la période des fêtes. Les membres du Comité des familles ont décidé que le réveillon se passera au Comité des familles. Le réveillon du 31 décembre, ils vont passer l’année ensemble. Ah ! Je vois Yann qui met un chapeau de quoi ? C’est un chapeau de lutin, de papa Noël, je ne sais pas !

Yann : C’est un mélange des deux.

Sandra : D’accord, on mettra la photo sur le site comitedesfamilles.net

Yann : J’assume ! (rires)

Sandra : Donc ce sera le 31, à partir de 20h. Si vous souhaitez participer, vous appelez au 01 40 40 90 25 ou bien vous pouvez aussi laisser un message sur le site comitedesfamilles.net. Ce sera vraiment pour nous un plaisir de vous accueillir, que vous soyez de Paris, région parisienne, de province. Appelez-nous ! Ce sera un plaisir de passer cette nouvelle année ensemble. Et puis aussi nous n’oublions pas les malades qui sont à l’hôpital. Notamment ceux du Kremlin-Bicêtre puisque ça fait longtemps que les membres du Comité des familles, chaque mois, partagent un repas avec les personnes hospitalisées qui sont séropositives mais qui sont dans un état de santé assez graves puisque, soit elles ont arrêté de prendre leurs traitements VIH ou bien, elles ont découvert leur séropositivité très tard et ce qui fait que parfois, ces personnes ont des difficultés à... dans l’autonomie...

Yann : Oui, on fait des AVC ou vraiment des pathologies graves. Donc c’est un moment de convivialité qu’on partage avec eux qui n’est pas forcément très bien reconnu par le monde médical mais nous on sait à quel point c’est bénéfique. On emmène un repas, il y a une vraie convivialité, il y a des personnes qui nous attendent de pied ferme à chaque fois parce qu’on arrive à casser un peu les barrières de l’hôpital vu qu’on fait une grande table commune. On coupe la télévision qui, je peux le comprendre, fait partie de leur vie de tous les jours et à ce moment-là on met un petit peu de musique et les infirmières nous disent qu’après notre départ elles se rendent compte que même au niveau psychomotricité que... l’oeil est plus vif, ça redonne goût à la vie je dirai.

Sandra : Tu disais que c’est une action qui n’est pas reconnue par le monde médical, mais je dirai surtout par les financeurs.

Yann : Oui, tu as raison de préciser.

Sandra : C’est l’Agence régionale de santé qui a décidé que cette action ne serait plus financée puisque ça n’apporte pas un bénéfice sur la santé. Et là, dans la période des fêtes, le repas sera le 26...

Yann : Oui alors c’est tous les derniers mercredis de chaque mois. Cette année ce sera le jeudi 26 parce que le 25 tombe le mercredi. Ce sera un repas comme d’habitude, un petit peu exotique parce qu’on part du principe qu’amener des goûts un petit peu plus prononcés, quand on connait la qualité de cuisine hospitalière, voilà. Et puis on amènera un gâteau. Moi je n’ai pas peur du ridicule, je ne vais pas faire le papa Noël parce qu’avec mon gros ventre, je suis trop crédible (rires). Donc voilà, on mettra de l’ambiance et puis peut-être des chants de Noël.

Sandra : Voilà, pour être dans l’esprit de Noël, des fêtes. Si vous souhaitez participer à ça, vous nous appelez au 01 40 40 90 25.

Transcription : Sandra Jean-Pierre