Historique du projet Madeleine Amarouche

, par Kevin Minkol

Pour la première fois, des personnes séropositives du Comité des familles sont allés le 9 mai 2008 témoigner de leur vécu du VIH auprès des jeunes d’un lycée de la banlieue parisienne.
Cette action lance le « Projet Madeleine Amarouche » qui porte le nom d’une grande dame, militante et maman du Comité des familles, qui a consacré sa vie aux témoignages pour les jeunes, jusqu’à son décès le 28 novembre 2007.
En donnant la parole à des personnes atteintes avec le soutien de professionnels (soignants, psychologues), le Projet Madeleine Amarouche a pour but d’expliquer aux jeunes les difficultés de la vie avec le VIH/SIDA pour encourager l’adoption de comportements de prévention et de contribuer à lutter contre les discriminations qui frappent les personnes séropositives.
Nous proposons d’intervenir dans votre établissement, auprès d’une ou plusieurs classes.
Cette intervention, en parfaite complémentarité avec celles des professionnels (CRIPS, Planning familial, etc.), s’inscrit dans l’objectif du Programme régional de santé publique Ile-de-France qui est de renforcer les actions de prévention contre le VIH/SIDA dans le cadre scolaire et de mieux faire connaître l’existence du dispositif de dépistage anonyme et gratuit.
L’originalité du projet réside dans le fait d’aborder la problématique du VIH/SIDA avec des personnes directement concernées par le virus, ce qui renforce la crédibilité du discours, donne une forte valeur ajoutée aux messages de prévention déjà dispensés par les professionnels et les pouvoirs publics, et permet de mettre un frein à certains préjugés encore très présents dans l’opinion publique.
Pour participer au Projet Madeleine Amarouche, ou pour en savoir plus, contactez Sofi au 01 40 40 90 25