Forum des auditeurs : « Tu peux réussir ta vie avec le VIH même si c’est compliqué mais ce n’est pas impossible »

, par Sandra

JPEG - 601.3 ko
Forum des auditeurs : « Tu peux réussir ta vie avec le VIH même si c’est compliqué mais ce n’est pas impossible »

- Message de Saïdou - Il réagit au message de Dramane “Séropositif depuis 3 mois, tout tourne dans ma tête”

Bonjour,
je suis musulman d’Afrique de l’Ouest comme toi. Ne le dit pas à ta famille. Moi j’en ai jamais parlé car mes parents ne sont pas allés à l’école ,il n’y a rien à faire. Moi par exemple ma mère à l’hypertension et elle stresse pour rien. C’est pour cette raison que je n’en ai pas parlé.
En outre, il y a le contexte de la polygamie dans ma famille. En le rendant publique, ma mère risquerait d’être victime de moqueries et que sais-je encore. Si je m’arrête là, ce ne serait pas sincère, j’ai des sœurs et frères de même mère à qui j’ai dit, mais plus de 5 ans après la connaissance de mon statut, mais c’est pour éviter qu’elle me ramène des filles pour me marier. Comme mes sœurs savent et qu’elles savent le stress et l’hypertension de ma mère, elles le gardent pour elles. L’autre raison qui fait que mes sœurs gardent le secret, c’est de peur qu’en le disant, je salisse leur honneur aussi. Car le VIH en Afrique c’est terrible, mais c’est terriblement honteux. C’est compliqué de garder un secret comme cela. Moi j’en ai parlé à des personnes qui ne sauraient connaitre ma famille et très peu. Le VIH est la, c’est comme ton premier enfant, il faut le gérer et le prendre en compte dans tout ce que tu feras dans ta vie. Tu peux réussir ta vie avec le VIH même si c’est compliqué mais ce n’est pas impossible. Pour la préfecture je rejoins les intervenants pour te demander de te rapprocher auprès d’une association, sans quoi ce n’est pas facile.

Sandra : Le message de Seydou qui a partagé son expérience pour conseiller Dramane. Que penses-tu de ses conseils Mohamed ?

Mohamed : Comme c’est le tout début, je comprends qu’il soit méfiant. Il ne faut pas qu’il hésite et qu’il soit réticent à vouloir rentrer dans un processus de soin.

Sandra : Dramane a commencé à prendre son traitement. C’est juste qu’il est encore sous le choc donc il a du mal à accepter. Il se demandait s’il voulait le dire ou pas à sa famille.

Mohamed : Ca, c’est secondaire. Libre à lui. L’essentiel, c’est qu’il se traite, qu’il se fasse soigner.

Sandra : N’hésitez pas à partager vos expériences, répondre à ceux qui ont laissé des messages. Vous pouvez le faire sur le site comitedesfamilles.net et n’hésitez pas à nous appeler au 01 40 40 90 25.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE