Stewards et hôtesses de l’air : nouveau pas vers la fin de la discrimination à l’embauche pour les séropositifs

, par Sandra

JPEG - 18 ko
Source de l’image : http://hypopo.midiblogs.com/media/02/00/3006955024.jpg

Il ne sera désormais plus possible d’écarter un candidat à la fonction de personnel navigant commercial des compagnies aériennes, c’est ce qu’a confirmé la modification d’un arrêté relatif aux conditions d’aptitude physique à cette fonction en décembre 2014.

Jusque-là la séropositivité au VIH pouvait être considérée comme une inaptitude professionnelle de ce personnel. Un candidat au poste de Steward ou d’hôtesse de l’air pouvait par exemple se voir refuser son accès pour ce motif. L’intégration de celui-ci sera maintenant un manquement au droit.

Voici ce que précise l’arrêté : dans les annexes du texte il est précisé que « le personnel naviguant doit être exempt de toute affection chronique évolutive » mais détaille par la suite qu’« une aptitude par dérogation peut-être demandée au conseil médical de l’aéronautique civile, qui juge en fonction des résultats des examens cliniques et biologiques de l’intéressé montrant un état de l’affection compatible avec le service aérien, et dans le cas échéant une bonne tolérance au traitement ». Autrement dit, l’aptitude ne sera plus jugée en fonction de la séropositivité mais de son état de santé.

A voir également : TRAVAIL ET VIH : LA SÉROPOSITIVITÉ N’EST PAS UN MOTIF D’INAPTITUDE

Article écrit par Joëlle Hist