Hépatite C : Médecins du Monde conteste officiellement le brevet du Sofosbuvir

, par Sandra

JPEG - 17.4 ko
source de l’image : seronet.info

Nouvel épisode dans la bataille autour de la commercialisation du Sofosbuvir. L’organisation internationale Médecins du Monde ( MDM ), a déposé un mémoire d’opposition devant l’office européen des brevets contre le brevet du traitement du laboratoire Gilead contre l’hépatite C, commercialisé sous le nom de Sovaldi mardi 10 février.

Médecins du monde ne conteste pas l’avancée thérapeutique majeure que représente le Sofosbuvir mais estime que la molécule « RO2433-TP », contenue dans ce traitement, « n’est pas suffisamment innovante pour mériter un brevet » énonce le communiqué de presse de l’organisation non gouvernementale. L’ONG dénonce également le fait que « l’objet du brevet s’étende au-delà du contenu de la demande telle qu’elle a été déposée initialement ».

La firme Gilead détient un monopole sur la commercialisation du Sofosbuvir, un traitement contre l’hépatite C, de 12 semaines vendu au prix de 41 000 euros en France et 44 000 euros au Royaume-Uni.

Le prix de ce traitement a été contesté en septembre 2014 par plusieurs associations, notamment SOS hépatites, MDM et Aides, jugé « exorbitant. » Elles ont demandé au ministère français de la Santé de prendre une licence d’office sur le médicament, opération qui permettrait d’autoriser la fabrication de génériques.

L’ONG est également entrée dans le bras de fer contre le prix du médicament : « Gilead abuse de son brevet pour exiger des prix insoutenables pour les systèmes de santé » estime MDM « alors que le coût de production ne revient qu’à une centaine d’euros ».

Gilead justifie quant à lui le prix du médicament par son coût de développement. La firme a en effet racheté son concurrent Pharmasset pour 11 milliards de dollars en 2011 afin de fabriquer le médicament. Un argument qui selon l’ONG ne tient pas la route dans la mesure où le 3 février Gilead Sciences a annoncé des ventes d’un montant de 10,3 millards de dollars. Un autre médicament, Harvoni, commercialisé par Gilead aurait lui rapporté 2,1 milliards de dollars depuis octobre 2014.

Le bras de fer pourrait se poursuivre encore un et demi à deux ans, période accordée à Gilead pour répondre aux arguments invoqués par Médecins du Monde … à suivre.

Joëlle Hist