Rubrique culturelle : coup de projecteur sur le projet Madeleine Amarouche / Vive les années 80 avec le groupe Maya

, par Sandra

Rubrique culturelle : coup de projecteur sur le projet Madeleine Amarouche / Vive les années 80 avec le groupe Maya

Yann : On terminera avec le groupe Maya, ce groupe fou de 1987 va vous apprendre à bronzer avec du lait de coco mais ça, c’est pour la fin.

Je vous faire un coup d’alerte, car comme vous êtes derrière votre radio ou derrière votre site en train de nous déguster, amis séropositif, j’ai vraiment une demande à vous faire. Je sais qu’on a tous dans notre cursus parfois envie d’aider les autres. Face à cette maladie, c’est possible, notamment comme madame Poupard en parlait très bien, c’est le manque d’information qui fait des dégâts. Le Comité des familles a repris le flambeau de Madeleine Amarouche qui était Suisse et qui a fait beaucoup de témoignages pour expliquer aux jeunes ce qu’était la vie avec le VIH. Nous, on a repris ce flambeau, on est quelques-uns, pas assez nombreux à aller voir les collèges, les lycéens, un travail formidable fait souvent par les infirmières scolaires aussi bien que par les profs d’SVT. Donc n’hésitez pas, si vous avez envie de témoigner, parce que d’abord ça fait du bien, c’est comme le bénévolat, ça fait du bien de rendre service aux autres et là vous verrez, il y a vraiment un échange formidable. Malheureusement, pour ces jeunes-là, comme le disait très bien le docteur Poupard, il y a une méconnaissance absolue, à savoir moi j’ai entendu qu’on prenait les médicaments et que tout allait bien. Donc voilà, on est là aussi pour leur dire non, non attention, effectivement la vie d’un séropositif est presque la même qu’une personne non séropositif, en tout cas, la durée de vie, mais les circonstances sont énormes, c’est un vrai météorite qui vous tombe sur la tête le jour où vous l’apprenez, faites tout pour ne pas choper cette saloperie. Ramenez-vous nombreux vers le Comité des familles au 01 40 40 90 25, vous demandez Yann je me ferai un plaisir de vous expliquer le projet Madeleine, de vous recevoir individuellement pendant une réunion qu’on a tous les deux mois au Comité des familles. Il n’y a pas de caméra, vous êtes face à des enfants qui sont dans un respect absolue, parce que c’est vrai qu’on n’est pas nombreux à faire ça, à se mettre à nu pour expliquer ce que c’est la vie avec le VIH en 2016. Donc je compte sur vous amis belles oreilles,

Et vous dire aussi que, comme on compte rendre service à toutes les personnes hospitalisées et qu’on va un mercredi par mois partager un repas à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, vous pouvez vous rapprocher du Comité des familles aussi si vous avez envie de donner votre temps et votre sourire.

Voilà, j’ai à peu près fini. Maya, "lait de coco", un tube des années 1987 pour 3’52.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE