Actualité

  • Home / Discrimination / AIDES et Sidaction…
AIDES et Sidaction alertent sur le financement à la traine de la recherche de la lutte contre le VIH

AIDES et Sidaction alertent sur le financement à la traine de la recherche de la lutte contre le VIH

Le financement pour la lutte contre le coronavirus à eut le monopole en 2020, mais qu’en ait-il pour celui du VIH ?

Les associations de lutte contre le VIH/sida craignent que l’année 2021, ne soit pas plus promettante pour la recherche.

L’ANRS (Agence nationale de recherche sur le sida) et le consortium reacting, s’associent. 

Pour 2021, la nouvelle agence aura besoin de 76 millions de subventions de l’État, mais il manque 36 millions d’euros pour la recherche sur le sida et les hépatites. 

AIDES et Sidaction, dans un communiqué commun, annoncent leur déception : le Gouvernement attribue tout de même deux millions d’euros, mais n’a pas pu s’engager à d’autres financements, « notre préoccupation est immense ».

 Un budget réduit, qui inquiète les associations de lutte contre le VIH/sida.

Les associations redoutent que la nouvelle agence implique moins la population. Mais aussi une réduction des activités dans les pays du sud. Elles dénoncent “une mise en œuvre opaque qui ne saurait garantir le maintien de la qualité de structures qui ont démontré leur efficacité”.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.