Actualité

  • Home / Dépistage et prévention du VIH / Dépistage en toute…
Dépistage en toute discrétion au Sénégal…

Dépistage en toute discrétion au Sénégal…

Il est enfin possible de se tester soi-même, pour connaître son statut sérologique concernant le VIH. L’autotest permet de protéger l’anonymat, et notamment celui des homosexuels et des travailleuses du sexe réprimés, au Sénégal.

Pour mettre fin à l’épidémie du sida, il faut que les personnes vivant avec le VIH/sida, ouvrent les yeux sur leur statut. Si les personnes sont dépistées, il y aura une chance de les soigner ou qu’ils ne plus transmettent le virus.

L’autotest permet de tenter de réduire la contamination. 

Par un frottis salivaire, nous pouvons savoir si l’on est, ou non, porteur du VIH. L’utilisation est simple. Il ne faut ni manger ni boire, une demi-heure avant le contrôle. Le marqueur affiche le résultat, 20 à 40 minutes, après le test.

Pour dépister massivement, l’Afrique du Sud organise la distribution de deux millions d’autotests. Il fallait tester rapidement et sans passer par un médecin.

Le docteur Safiatou Thiam, à la tête du Conseil national de la lutte contre le sida du Sénégal (CNLS) annonce : « Aujourd’hui, on estime que 81 % des personnes vivant avec le VIH sont dépistées. Les 19 % restants, surtout des hommes, sont plus difficiles à atteindre. C’est là que l’autotest peut aider. »

L’autotest est une solution discrète et efficace, qui sauve les minorités réprimées comme les LGBT+ ou encore les travailleuses du sexe.

Pour l’instant, les autotests sont distribués notamment dans les dispensaires. La prochaine étape sera de vendre dans les pharmacies. Les stocks sont financés par l’organisation internationale Unitaid.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.