Actualité

  • Home / Dépistage et prévention du VIH / Des médiateurs santé…
Des médiateurs santé viennent aider les communes isolées en Guyane

Des médiateurs santé viennent aider les communes isolées en Guyane

Un projet de médiation en santé se développe en Guyane. Actuellement et depuis fin 2019, des professionnels de santé assistent les soignants de Maripasoula, Grand Santi et de Saint-Georges. 

Six infirmiers/médiateurs font le lien entre les soignants et les habitants. 

Malgré les actions de 2020 reportées en raison du coronavirus, les six personnes se sont efforcées « d’être au plus près des communautés, pour bien comprendre les besoins grâce aux médiateurs et y répondre de façon appropriée », résume Lise Dugognon, coordinatrice et infirmière. 

Les médiateurs ont un rôle essentiel pour ce projet. Ils créé des affiches pour le dépistage du VIH dans la langue locale, avec des messages de personnes connues localement, rencontrées et persuadées par les médiateurs. Le but ? Faire passer les messages des personnes légitimes aux yeux de la population concernée par le VIH, pour inciter à se faire dépister.

Les médiateurs sont allés à la rencontre des habitants, pour se présenter, afin de faciliter les échanges. Ils « font le pont culturel, traduisent si nécessaire et participent à la mise en place des outils de prévention ».

La population guyanaise est dans le besoin d’une médiation santé plus développée. Mais plusieurs problématiques font obstacle. D’abord la remise en question de la formation des soignants locaux et le contexte culturel inconnu des médiateurs de santé étrangers.

Mais les professionnels de santé attendent une généralisation de la médiation en santé dans les communes isolées : « Je pense que c’est une avancée, une nécessité, qui répond à des besoins, ça va se développer et c’est tant mieux, car ce sera essentiel à l’avenir » annonce l’infirmière en charge du projet. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.