Actualité

  • Home / Maladies associées au VIH / Insuffisance cardiaque :…
Insuffisance cardiaque : les personnes vivant avec VIH plus à risque

Insuffisance cardiaque : les personnes vivant avec VIH plus à risque

Des chercheurs ont remarqué que les volontaires vivant avec le VIH présentaient plus de risques que les participants séronégatifs. 

Des scientifiques du centre de soin et de recherche le Kaiser Permanente à Oakland aux Etats-Unis se sont intéressés aux risques cardiaques des personnes vivant avec le VIH. L’étude publiée le 13 décembre 2021 est disponible sur le site de Mayo Clinic Proceedings. 

“Les maladies cardiovasculaires sont une préoccupation importante pour les personnes vivant avec le VIH et cela depuis de très nombreuses années”, rappelle l’auteur principal, le Dr Michael J. Silverberg. Il est épidémiologiste expert du VIH au Kaiser Permanente. “La plupart des recherches sur le sujet se sont concentrées sur le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de crise cardiaque. Cette étude montre que les impacts cardiovasculaires pour les personnes vivant avec le VIH comprennent aussi l’insuffisance cardiaque.”

68% de risque en plus

Pour leur recherche, ils se sont appuyés sur une cohorte de personnes séropositives au VIH suivies pendant 16 années. 38.868 personnes ont participé. Un groupe témoin de 386.586 personnes séronégatives a également été suivi. Le but : comparer les résultats entre les deux populations. 

Résultat ? Ils ont remarqué que les personnes séropositives suivies pendant l’étude présentaient un risque d’insuffisance cardiaque plus important. En comparaison avec les personnes séronégatives. Elles ont 68 % plus de risque de développer ce problème cardiaque.

Toujours selon leurs observations, les personnes vivant avec le VIH les plus susceptibles de rencontrer ce trouble cardiaque sont les femmes et les volontaires d’origine asiatique ou du Pacifique et les moins de 40 ans. Pour cette dernière population, les chercheurs soupçonnent l’impact d’autres facteurs “faisant ressortir l’insuffisance cardiaque”

Repérer les symptômes

Cette étude souligne l’importance d’une prise en charge globale des personnes concernées par le VIH, notamment en cas de symptômes. Rappelons-le, l’insuffisance cardiaque se caractérise par un essoufflement, de la fatigue, le gonflement des jambes, de la toux et/ou des douleurs thoraciques. “Il peut arriver que ces signes et ces symptômes d’insuffisance cardiaque ne soient pas pris en compte dans le suivi de ces patients, ce qui entraîne des retards de traitement”, indiquent les auteurs. 

En cas de doute, les personnes vivant avec le VIH sont appelées à se rapprocher de leur médecin pour, si besoin, mettre en place un traitement ou trouver la cause de l’insuffisance cardiaque et la contrer. 

Sources : 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.