Actualité

  • Home / Discrimination / La sérophobie dans…
La sérophobie dans le corps médical

La sérophobie dans le corps médical

La question de l’homophobie dans le corps médical est toujours d’actualité. Comme nous le montre le témoignage de Nicolas sur Twitter. 

Lors d’un rendez-vous chez son médecin pour traiter sa dépression, son médecin lui propose d’être pris en charge dans un centre médico-psychologique en rajoutant:  « Et comme ça vous pourrez régler votre problème d’homosexualité »

Ce n’est pas la première fois qu’il consulte un médecin et que Nicolas est victime de discrimination. 

En effet il avait déjà consulté un premier médecin dont il ne retient pas une bon souvenir… 

« Dès qu’elle devait m’ausculter, je la voyais avoir un mouvement de recul, je la sentais gênée, et j’ai eu pas mal de remarques bizarres. Elle ne connaissait pas la différence entre le VIH et le sida, ou alors elle mélangeait les deux pour me faire chier, peut-être », déclare-t-il au magazine NEON. 

Un autre témoignage de Nicolas nous révèle la sérophobie dans la médecine:

Lors d’un rendez-vous pour une IRM, ne se sentant pas à l’aise et apprend par la suite: « Qu’une infirmière avait dit à sa collègue de se laver les mains deux fois, ‘parce qu’on ne sait jamais, avec ces gens là’ » 

Rappelons qu’une personne séropositive sous traitement ne peut transmettre le VIH. 

Il est possible de signaler ce type ses abus auprès du Conseil national de l’Ordre des médecins. 

Enfin, si vous êtes à la recherche d’un médecin bienveillant et inclusif,  des associations ont établi des listes blanches de praticiens, comme par exemple SOS Homophobie ou medecin-gay-friendly. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.