Actualité

  • Home / Guérir du VIH / Le patient de…
Le patient de Berlin décédé : retour sur son histoire

Le patient de Berlin décédé : retour sur son histoire

Timothy Ray Brown a dit : « Je suis la preuve vivante qu’il peut y avoir une guérison du sida ». Oui, vous ne rêvez pas, ce sont les paroles d’une personne qui a vécu avec le VIH.

Surnommée le Patient de Berlin pour préserver son anonymat, en 1995, il vivait à Berlin quand il a appris qu’il avait été infecté par le virus. Puis en 2006, il a été diagnostiqué d’une leucémie.

Timothy Ray Brown décèdera le mercredi 29 septembre 2020 suite à une récidive de sa leucémie, mais il ne présentera aucune trace du VIH.

Il devient connu puisqu’il a été le premier cas de guérison fonctionnelle du VIH. 

Suite à sa leucémie, Il a fallu deux greffes, dont une greffe de moelle osseuse provenant d’un donneur porteur d’une mutation sur le co-récepteur CCR5. 

La mutation permet de rendre les porteurs presque totalement résistants à l’infection du VIH, ce qui a mené à la guérison en 2008.

Cet exploit médical n’a pu être réalisé que deux fois seulement. Depuis mars 2019, grâce à la même méthode, chez le « patient de Londres », qui lui aussi a révélé son identité ensuite, Adam Castillejo, et est lui aussi désormais considéré guéri. 

Cependant un cas de guérison fonctionnelle sans greffe a été présenté lors de la dernière conférence internationale d’Aids 2020. Ce troisième cas va être observé, pour savoir si nous pouvons annoncer l’éradication totale du VIH. 

Pour le moment, la méthode de la greffe de cellules souches n’est pas considérée comme une voie de traitement généralisable. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.