Actualité

  • Home / Covid-19 et VIH / L’égoïsme des pays…
L’égoïsme des pays riches durant la crise sanitaire

L’égoïsme des pays riches durant la crise sanitaire

Tedros Adhanom Ghebreyesus, patron de l’OMS, annonce que seulement 25 doses de vaccins sont fournis pour le moment, aux « pays au revenu le plus bas du monde”

Lors d’une réunion du conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Genève, Tedros Adhanom Ghebreyesus, fait des aveux  :

“Le monde est au bord d’un échec moral catastrophique. Le prix de cet échec sera payé par les vies et les moyens de subsistance dans les pays les plus pauvres du monde ».

Il dénonçait l’attitude “égoïste” des pays riches, et critiquait les fabricants de vaccins. Ils  recherchent l’approbation réglementaire dans les États riches, plutôt que de soumettre leurs données à l’OMS. Cela sert à obtenir un feu vert à l’échelle mondiale, pour l’utilisation du vaccin.

La promesse d’un accès équitable à travers le monde aux vaccins contre le coronavirus, est compromis.

Le chef de l’OMS soulignait que 39 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 étaient administrées. Mais dans au moins 49 pays riches. 

Dans le même temps, “seulement 25 doses ont été administrées dans un des pays au revenu le plus bas.

La situation s’aggrave par le fait que des fabricants donnent la priorité à l’approbation réglementaire dans les pays riches. Dans ces pays, les bénéfices sont plus élevés… « Cette approche égoïste met en danger les plus pauvres et les plus vulnérables dans le monde » déplore Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.