Actualité

  • Home / Guérir du VIH / Quand la recherche…
Quand la recherche contre la Covid-19 et le sida s’associent

Quand la recherche contre la Covid-19 et le sida s’associent

La technologie de l’ARN messager utilisée dans les vaccins contre la Covid-19 donne espoir dans la recherche d’un vaccin contre le VIH. 

Mais avant tout, comment fonctionne un vaccin à ARN messager ? 

Ce vaccin a pour objectif de faire produire des fragments d’agents infectieux dans les cellules du patient vacciné. Ainsi ce n’est pas le virus dans une forme atténuée qui est infecté, mais des molécules d’ADN. 

« Les cellules de la personne vaccinée localisées au niveau du site d’injection sont alors en mesure de fabriquer elles-mêmes les dites protéines, choisies en amont pour leur capacité à déclencher une réponse immunitaire significative et protective », explique l’Inserm. 

Le vaccin à ARN messager inspire donc les chercheurs dans la quête d’un vaccin contre le VIH. 

La principale difficultés du virus du sida est qu’il mute très rapidement. Le système immunitaire a donc du mal à le combattre. 

C’est pourquoi l’ARN messager est une piste à explorer comme l’explique Serawit Bruck-Landais, directrice du pôle recherche du Sidaction. 

« C’est une innovation dans la maladie infectieuse qui a montré son efficacité pour le Covid. Donc ce point vers le VIH est tout à fait naturel et même encouragé »

Des recherches sont actuellement effectuées à Lyon, où des collaborations avec des entreprises internationales ont lieu afin de voir si la stratégie vaccinale est applicable pour le VIH. 

Le laboratoire Moderna travaille notamment sur le développement de deux vaccins à ARN Messager contre le VIH. 

Dans ce vaccin, Moderna tente de provoquer l’apparition de d’anticorps efficaces afin de stimuler l’immunité cellulaire. Cependant, cette piste reste incertaine pour les scientifiques. 

La recherche sur le VIH fait également avancer celle contre la Covid-19. En effet, le lancement d’essais pour un vaccin préventif contre le virus du sida a été annoncé. 

Le candidat vaccin, appelé « CD40.HIVRI.Env », repose sur une technique unique au monde. 

Les chercheurs ont ciblés les cellules dendritiques pour combattre les agressions du virus du sida.

« On a disséqué ce qui était indispensable dans l’organisme pour induire une réponse immunitaire qui soit capable de protéger contre le virus. Ce que nous avons conçu, c’est un vaccin qui amène précisément aux cellules la quantité nécessaire du pathogène. C’est-à-dire du VIH, pour essayer d’induire les meilleures réponses immunitaires. » explique Yves Lévy, spécialiste du VIH. 

Cette technologie pourrait ainsi être utilisée pour créer des vaccins anti-Covid. La combinaison du vaccin testé avec un vaccin à ARN Messager donc pourrait être la clé pour obtenir une meilleure efficacité des vaccins notamment contre les variants. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.