Actualité

  • Home / Annonce de la séropositivitéSpéciale SFLS :…
Spéciale SFLS : l’allègement

Spéciale SFLS : l’allègement

« La manière la plus simple de ne pas être contaminé par le VIH est d’avoir un rapport sexuel avec une personne sous antirétroviraux depuis au moins 6 mois ».
J’ai entendu cette phrase nombre de fois à Reims, lors du Congrès annuel de la Société Française de Lutte contre le SIDA (SFLS). Elle synthétise bien l’esprit de ce Congrès dédié à l’allègement.
Que veut dire allègement ? Nous l’avons demandé au docteur Willy Rozenbaum qui a participé à la rencontre d’ouverture du Congrès.

Quand nous parlons d’allègement thérapeutique nous sommes souvent amenés à penser à une prise de médicament 4 jours sur 7. Ce que nous ne savons pas c’est qu’il y a aussi des expériences en mono ou bi thérapie, même si du point de vue clinique il n’y a pas encore de résultats objectifs, comme le rappelle l’épidémiologiste Dominique Castagliola :

Etant patients, nous ne devons surtout pas faire des tests sans demander l’avis du médecin et devons continuer à prendre les médicaments tous les jours avec les doses ordonnées par le docteur. Pouvons-nous demander un avis à notre pharmacien de confiance ? Quel est le rôle du pharmacien dans tout cela ? Bruno Laurandin pharmacien d’Officine a répondu à nos questions.

Après l’annonce d’une maladie grave, du point de vue psychologique, que se passe-t-il ? Nous écoutons le docteur Cyril Tarquinio :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.