Actualité

  • Home / Covid-19 et VIH / Une lettre pour…
Une lettre pour mettre fin au monopole pharmaceutique

Une lettre pour mettre fin au monopole pharmaceutique

Une lettre adressée aux responsables de l’industrie pharmaceutique : un vaccin et des traitements libres de brevets contre le coronavirus. C’est une initiative de la People’s Vaccine Alliance, militants qui lutte pour un vaccin universel contre la Covid-19.

Après tout, pourquoi seulement les pays les plus riches auraient l’accès à ces vaccins/traitements ? 

Pour avoir un impact considérable, cette lettre est publiée la veille d’une réunion sur la pandémie. Le lieu ? L’Assemblée générale de l’Onu à New York.

Ce monopole pharmaceutique empêche la production nécessaire de vaccins/traitements pour satisfaire la demande mondiale, constate l’Onusida qui soutient la cause. 

L’analyse d’Oxfam révèle que des pays riches, qui représentent que 13% de la population mondiale, ont acheté plus de la moitié (51%) des vaccins contre la Covid-19. 

Winnie Byanyima, directrice exécutive de l’Onusida compare la situation actuelle avec le VIH. Elle déclare : « Le sida nous a montré qu’avec l’arrivée de traitements efficaces, les populations aisées des pays riches retrouvent la santé. Tandis que des millions de personnes dans les pays en voie de développement continuent de mourir. Nous ne devons pas faire la même erreur lorsqu’un vaccin contre la Covid-19 sera découvert. Le droit à la santé est un droit humain. Se faire vacciner contre ce virus mortel ne doit pas dépendre de votre compte en banque. Ni de la couleur de votre peau. Un vaccin doit être un bien public mondial mis à disposition gratuitement de toutes et tous. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.