Actualité

  • Home / Covid-19 et VIHVIH et confinement…
VIH et confinement : l’accès aux soins

VIH et confinement : l’accès aux soins

Source Seronet

Dans cette période de crise sanitaire, des difficultés et des inquiétudes peuvent exister concernant l’accès au soin. Depuis début mars, plusieurs mesures ont été prises au niveau national pour garantir la continuité des traitements, notamment pour les personnes vivant avec une maladie chronique.

Renouvellement des ordonnances en pharmacie

Un arrêté datant du 14 mars autorise les pharmaciens-nes à renouveler les ordonnances expirées pour les traitements concernant des maladies chroniques. Cette mesure vise à compenser la disponibilité moindre des professionnels-les de santé. Elle concerne tous les traitements chroniques dont l’arrêt serait préjudiciable à la santé. Pour le moment, il n’est pas certain que la Prep soit prise en compte dans cette définition. AIDES cherche des informations permettant de clarifier ce point.

Depuis le 19 mars les traitements de substitution (TSO) peuvent aussi être renouvelés en pharmacie d’officine dans les conditions suivantes : l’usager-ère doit être dans un traitement de substitution aux opiacés (méthadone sous forme de gélules, de méthadone sous forme de sirop ou de buprénorphine comprimés) depuis au moins trois mois ; avec l’accord de son médecin prescripteur, il-elle se rend dans la pharmacie d’officine mentionnée sur la prescription et en fait la demande. Chaque renouvellement d’ordonnance se fait pour 28 jours maximum. Si vous avez une ordonnance pour un de ces traitements ayant expirée ces derniers jours, et dans les conditions requises, il n’est donc pas utile de passer par votre médecin pour récupérer vos traitements chroniques lors de votre prochain passage à la pharmacie.

Accès au traitement post-exposition (TPE)

Il est toujours possible de se rendre dans les services d’urgence. Des circuits différenciés ont été aménagés dans les services afin de ne pas croiser les personnes admises pour le Covid-19. À Paris, les Cegidd de l’hôpital Saint-Louis et de Belleville continuent d’ouvrir leurs portes.

Arrêt de travail des personnes en ALD

Pour certaines personnes estimées vulnérables au Covid-19 et qui ne peuvent pas télétravailler, l’Assurance maladie propose aux personnes vivant avec une ALD de bénéficier d’un arrêt de travail préventif en ligne, sans passer par l’employeur-se via une plateforme dédiée. La durée initiale de ces arrêts est de 21 jours, et ils peuvent être déclarés rétroactivement à la date du vendredi 13 mars. Pour les personnes vivant avec le VIH, la vulnérabilité a été établie par le Haut conseil de santé publique (HCSP) en cas de VIH non contrôlé ou avec des CD4 < 200/mm3. Pour les personnes vivant avec une hépatite virale, les critères du HCSP sont le stade chronique avec cirrhose.

Suivi des soins et téléconsultation

Bon nombre de professionnels-les de santé sont actuellement mobilisés-es pour lutter contre le Covid-19. L’accès aux Cegidd peut être perturbé. Il peut être difficile dans cette situation d’accéder à une consultation. La page facebook du Kiosque infos sida / Checkpoint Paris a mis en ligne une information sur les créneaux et centres  accessibles à Paris. Des options de téléconsultation existent (consultation via téléphones/ordinateurs munis de caméra). Il est également possible de téléconsulter des médecins à travers des plateformes telles que QareDoctolib ou Medecindirect (liste non exhaustive).

Concernant la prise en charge des téléconsultations de médecins libéraux, le régime de prise en charge est le même que dans le parcours de soins coordonné. Sauf exceptions, le niveau de prise en charge est au maximum lorsque vous passez par votre médecin traitant. Hors parcours de soins coordonné, la prise en charge est plus faible. Des dérogations existent. C’est le cas pour des situations urgentes, lorsque votre médecin traitant est indisponible, ou lorsque que vous n’en avez pas. Pour ces deux derniers cas, vous devrez passer par une organisation coordonnée territoriale. Les informations sont disponibles sur le site Ameli.fr.

Les ordonnances reçues par mail suite à une téléconsultation doivent être données à la pharmacie au format papier. Montrer l’ordonnance directement sur son smartphone n’est pas une option. Pour les personnes ne disposant pas d’une imprimante, elles peuvent proposer, lors de la téléconsultation, de transférer directement l’ordonnance à la pharmacie, qui peut offrir de l’imprimer en officine.

Personnes en essais thérapeutiques

L’Agence nationale de sécurité du médicaemnt vient de publier un point d’information relatif aux essais en cours. Ce point propose aux chercheurs-ses porteurs-ses des projets des réponses pour la poursuite ou l’adaptation des essais au contexte actuel, afin de garantir la sécurité des participant-es. Concernant les essais programmés et n’ayant pas commencé, un report est probable.

Approvisionnement des médicaments

Aucun risque de pénurie n’a été signalé pour les antirétroviraux et antiviraux à action directe (VHC). Il a été fait mention d’un éventuel risque de tension concernant Kaletra (laboratoire AbbVie), puisque ce traitement est également utilisé dans le cadre d’essais cliniques pour lutter contre le Covid-19. Ce risque est hypothétique, car il existe un stock suffisant pour les deux indications. Néanmoins, si vous utilisez Kaletra, vous pouvez signaler toute indisponibilité rencontrée en pharmacie sur l’observatoire du TRT-5.

Besoin d’information ?

Concernant les demandes individuelles d’ordre juridique et social, la plateforme Santé Info Droits reste accessible du lundi au vendre à partir de 14 heures par téléphone (01 53 62 40 30) ou en ligne. AIDES a créé une page d’informations pour relayer ses actions pendant le confinement. L’écoute téléphonique de Sida info service (0 800 840 800) reste ouverte. C’est aussi le cas de la permanence des droits sociaux via Act-UP (06 31 34 54 23 / permanence “@” actupparis.org).

Des numéros utiles

Pour lutter contre l’isolement (et ses risques en santé), mais aussi maintenir le soutien et l’accès aux informations en ce temps de confinement, il existe seize dispositifs d’aide à distance soutenus par Santé publique France, dont la plupart offrent information, conseils, orientation ou soutien, et d’autres davantage de l’écoute (détresse psychique) ou de l’accompagnement suivi pour les personnes vivant avec le VIH ou les hépatites virales. En voici quelques-uns…
Tabac info service : 39 89 
de 8h à 20h, du lundi au samedi
 (service gratuit + prix appel)
. Information, conseil et aide à l’arrêt du tabac. Service de coaching personnalisé par Internet.
Drogues info service : 0 800 23 13 13
 de 8h à 2h, 7j/7
 (service et appel anonymes et gratuits)
. Information, soutien, conseil et orientation pour les personnes en difficulté avec l’usage de drogues, et pour leurs proches.
Alcool info service : 0 980 980 930
 de 8h à 2h, 7j/7
 (service anonyme et gratuit + appel non surtaxé)
. Information, soutien, conseil et orientation pour les personnes en difficulté avec l’alcool et pour leurs proches.
Écoute cannabis : 0 980 980 940
 de 8h à 2h, 7j/7
 (service anonyme et gratuit + appel non surtaxé). Information, soutien, conseil et orientation pour les personnes en difficulté avec l’usage de cannabis, et pour leurs proches.
SOS Amitié France : 09 72 39 40 50
24h/24, 7j/7
 (service anonyme et gratuit + appel non surtaxé)
. Depuis 50 ans, service à l’écoute des personnes en situation de détresse. Anonymat et confidentialité.
Fil santé jeunes : 0 800 235 236
 de 9h à 23h, 7j/7
 (service et appel anonymes et gratuits)
. Accueil, écoute, information et orientation des jeunes de 12 à 25 ans.
Ligne Azur : 0 810 20 30 40
 de 8h à 23h, 7j/7 
(service anonyme et gratuit + appel non surtaxé)
. Écoute, soutien, information et orientation pour toute personne se posant des questions sur son orientation sexuelle, et pour ses proches.
Hépatites info service : 0 800 845 800
 de 8h à 23h, 7j/7 
(service et appel anonymes et gratuits)
. Information, prévention, orientation, soutien sur les hépatites.
Sida info plus : 0 800 840 800 ou 
0 800 845 800 (service et appel anonymes et gratuits). Accompagnement et suivi personnalisé des personnes séropositives
VIH info soignants : 0 810 630 515
 lundi et jeudi de 13h à 17h, 
mardi et vendredi de 9h à 13h, 
mercredi de 17h à 21h 
(service anonyme 0,06€/minute + prix appel). Des experts médicaux à l’écoute des personnes atteintes et des professionnels de santé
Asthme et allergies info service : 0 800 19 20 21
 du lundi au jeudi de 9h à 13h et de 14h à 18h, 
le vendredi de 9h à 12h (service et appel gratuits)
. Information, orientation et soutien des personnes concernées par l’asthme et les allergies.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.