Actualité

  • Home / Covid-19 et VIH / VIH et COVID-19
VIH et COVID-19

VIH et COVID-19

Une étude menée par le TRT5 répond aux différentes questions que peuvent se poser les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) sur la COVID-19. 

Commençons par les facteurs à risque de développement des formes graves du COVID-19 :

– L’âge est un facteur à risque à partir de 65 ans. 
– Certaines pathologies peuvent développer des formes graves de la COVID-19, voici une liste des pathologies pour le moment à risques:
  • Le diabète non équilibré ou compliqué.
  • Les pathologies cardio-vasculaire.
  •  Les pathologies respiratoires chroniques. 
  •  L’insuffisance rénale chronique dialysée. 
  • L’obésité.
  • Les cancers évolutifs sous traitement.  
  • La cirrhose au stade B ou C. 
  • L’immunodépression congénitale ou acquise. 
  •  Certaines affections neuromusculaires. 

De plus selon le HCSP, l’association de plusieurs comorbidités augmente le risque de décès ou d’admission en réanimation.

Selon le rapport de la DRESS, différents facteurs ethniques et sociodémographiques indiquent des critères d’exposition au virus: 
  • Le risque d’exposition est plus élevé dans certaines activités professionnelles. 
  • L’exposition à la contamination liée aux conditions de vie et à l’accès aux
    mesures de protection. 
  • Les inégalités sociales dans la répartition des pathologies aggravantes et de l’obésité, dans la prise en charge et accès aux soins, dans le territoire.

Pour le moment, l’infection au VIH n’est pas reconnue comme favorisant le risque de développement d’une forme grave de la COVID-19. Vivre avec le VIH ne favorise pas un sur-risque de contamination par la COVID-19. 

Cependant, les études montrent qu’un déficit immunitaire lié au VIH peut être associé à un risque aggravé de développer une forme grave de l’infection à la COVID-19. 

Il faut noter que les personnes âgés et porteurs du VIH ont plus de pathologies à risques que la population générale. En effet au delà de 55 ans, plus de 50% des PVVIH ont deux comorbidités… L’impact des pathologies à risques des PVVIH atteintes du COVID-19 n’est pas encore complètement compris. Ainsi il est difficile de déterminer les conséquences des comorbidités sur les PVVIH. 

Pour finir, des données complémentaires sont indispensable pour terminer les tenants et les aboutissants de la vie des PVVIH avec la COVID-19. Même si les PVVIH ne présentent pas de sur-risque d’être contaminées par la COVID-19, leur vulnérabilité reste tout de même à évaluer. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.