Actualité

  • Home / Covid-19 et VIH / VIH : le…
VIH : le coronavirus, la raison de la mort de 150 000 personnes supplémentaires ?

VIH : le coronavirus, la raison de la mort de 150 000 personnes supplémentaires ?

L’ONUSIDA annonçait que la pandémie de Covid-19 menaçait les progrès dans la lutte contre le VIH. Le coronavirus pourrait tuer jusqu’à 150 000 personnes supplémentaires.

Certains pays réussissent à limiter les dégâts. Mais moins de personnes sont détectées, et moins de soins sont donnés.

Le nombre d’infections est de 3,5 millions et celui des décès est de centaines de milliers. Il pourrait y avoir entre 123 000 et 293 000 infections supplémentaires par le VIH entre 2020 et 2022, à cause de la pandémie. Ces chiffres remettent en cause les objectifs : baisser largement les nouveaux cas et les décès d’ici la fin de l’année.

Mais le coronavirus n’est pas la seule raison à tout ça. « La réponse mondiale au VIH était en retard avant même la pandémie de Covid-19 », dit Mme Byanyima, directrice exécutive de l’ONUSIDA. C’est un rappel de l’insuffisance des investissements et des mesures de lutte contre le VIH.

L’ONUSIDA propose un nouveau plan. Elle veut réduire de 90 % le nombre d’infections du VIH et de décès, d’ici 2030. Le projet s’attend à ce que 95 % des personnes sachent qu’elles sont infectés et 95 % soient prises en charge. Un autre espoir est que 95 % des femmes devraient avoir accès aux soins de santé sexuelle. 

D’ici 2025, ces objectifs devraient réduire le nombre de nouvelles infections à moins de 500 000 et le nombre de décès à environ 300 000.

En 2019, plus de 1,6 millionS de personnes ont été infectées et 700.000 sont décédées du sida dans le monde. Des chiffres « inadmissibles » alors que des mécanismes de prévention et des soins sont abordables. Au total, près de 39 millions de personnes, sont actuellement atteintes du VIH. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.